Chers parents,

Par ce billet, je souhaite vous parler du syndrome du tunnel carpien durant la grossesse afin de vous donner davantage d’informations sur le sujet puisque je remarque que plusieurs d’entre vous ne savent pas trop comment améliorer leur situation. Comme je le fais habituellement, je débute toujours en expliquant le phénomène pour mieux comprendre ce qui vous arrive et ensuite les causes potentielles, les symptômes, les retombées et les précautions à prendre par la suite.


Dans ce billet : 


Qu’est-ce que le syndrome du tunnel carpien?

En général, on définira le syndrome du tunnel carpien par une compression du nerf médian qui traverse le canal carpien dans le poignet. Ce canal est relativement étroit et est délimité par des os et par des ligaments. Dans le syndrome du tunnel carpien, on remarque un rétrécissement du canal, ce qui comprime le nerf et entraîne de l’enflure. S’en suivent des symptômes incommodants pour la personne.

Le nerf médian permet les signaux de la main au cerveau et du cerveau à la main. Ce nerf permet de traiter l’information sur la température (sensation du chaud et du froid), sur la douleur, sur les sensations tactiles de la main et sur sa mobilisation.

Les femmes sont plus à risque que les hommes de développer ce type de syndrome. C’est 11 % des femmes comparativement à 3,5 % des hommes qui sont atteints. Cet état arrive à n’importe quel âge mais se retrouve plus fréquemment chez les plus de 50 ans. Le tiers des cas se résorbe spontanément.

Les causes possibles

Selon le National Institute of Neurological Disorders and Stroke des États-Unis, le syndrome du tunnel carpien est la résultante d’une combinaison de plusieurs facteurs possibles.

Il y a des situations qui font en sorte que l’inflammation augmente dans le poignet et provoque une compression plus grande sur le nerf amenant divers symptômes. Le nerf en soi n’a aucune problématique, c’est l’enflure locale tout autour du nerf qui est à l’origine de l’apparition du syndrome du tunnel carpien. Cela dit, vous comprendrez que plusieurs situations peuvent augmenter cet état inflammatoire, comme :

  • Un traumatisme au poignet;
  • Certaines maladies : arthrite, diabète, trouble de la glande thyroïde;
  • Des mouvements répétés de la main ou du poignet sur une longue période (ex. : mécanicien, coiffeuse);
  • Un kyste ou tumeur au site;
  • Une manipulation fréquente d’outils qui vibrent;
  • Et finalement, la grossesse. Mais pourquoi donc?

Les changements hormonaux et l’augmentation du volume sanguin et la rétention créent de l’enflure dans l’organisme de la femme enceinte et prédispose cette dernière à l’apparition du syndrome du tunnel carpien. La compression du nerf médian, l’hypersensibilité neuronale et la fluctuation du glucose (sucre dans le sang) peuvent jouer aussi dans l’apparition d’un tunnel carpien.

En fait, la grossesse fait ressortir ce qui était latent, votre vulnérabilité, votre faiblesse à ce niveau. Si vous développez un syndrome du tunnel carpien lors de votre grossesse, c’est que vous l’auriez eu de toute façon plus tard dans votre vie. L’arrivée des symptômes et leur intensité sont variables d’une femme à l’autre et vont de la gêne à l’incapacité totale. Pour certaines, elles auront des symptômes dès le début de la grossesse et pour d’autres, plus dans le dernier trimestre.

Pour poursuivre la lecture de ce sujet, rendez-vous au prochain billet : Les symptômes du syndrome du tunnel carpien.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu