Avez-vous lu la section sur le tabac et allaitement?

La période de grossesse est une partie de vie où les femmes sont plus que jamais ouvertes et sensibilisées à cesser leur consommation de tabac, pour le bon déroulement de leur grossesse, mais surtout pour la santé de leur bébé. Dans le meilleur des mondes, vous arriverez à cesser de fumer.

Si malheureusement vous n’êtes pas en mesure d’écraser pour de bon la cigarette durant la grossesse, quelles sont vos possibilités de traitements?

Photo - Refus de cigarette billet Grossesse et tabacIl est possible de se faire accompagner dans votre désir de cesser de fumer. Puisque c’est la nicotine qui est responsable de la dépendance au tabac, votre professionnel de la santé verra ce qu’il peut vous offrir dans le but de réduire au minimum l’impact de cette consommation.

Les thérapies de remplacement de la nicotine (TRN)

Il existe des thérapies de remplacement de la nicotine (TRN), mais ces méthodes ne permettent pas d’éliminer complètement la nicotine puisqu’elles en contiennent de façon calculée, mais en moindre quantité que la fumée de cigarette. Si le médecin vous prescrit cette formule, c’est qu’il a évalué votre situation et a jugé qu’il y avait plus de bénéfices pour vous et votre bébé d’en faire usage que d’inconvénients.

Les différentes thérapies de remplacement de la nicotine peuvent passer par des pastilles, des timbres à coller sur votre peau, des vaporisateurs et des gommes à mâcher. Avec un suivi approprié et une guidance, l’objectif ultime à poursuivre ensuite sera de réduire progressivement la concentration de nicotine à un certain rythme, pour sevrer progressivement l’accoutumance et la dépendance à la cigarette, à la nicotine.

Les cigarettes électroniques

Prenez note que les cigarettes électroniques qu’on voit de plus en plus ne sont pas indiquées pour les femmes enceintes et allaitantes pour cesser de fumer, puisque nous n’avons pas de données suffisantes concernant leur usage et leur efficacité. De plus, nous ignorons si cette méthode est sécuritaire pour la mère et son bébé. Vaut mieux s’abstenir que guérir comme on dit souvent!

Rien n’est facile, une dépendance c’est une dépendance. Il faut d’abord être bien entouré de gens qui veulent vous aider en vous encourageant dans vos efforts, dans vos victoires quotidiennes. Surtout, épargnez-vous d’être confrontée à des gens qui fument sous votre nez.

Si vous avez besoin d’une aide spécialisée, les centres d’abandon du tabagisme (CAT) peuvent être très aidants et sont tout à fait gratuits pour la guidance dans une démarche de cessation de la consommation de la cigarette. Pour un soutien en tout temps, il y a aussi des lignes téléphoniques, plusieurs ressources en ligne et un service d’assistance par messages textes au lien suivant smat.ca.

Encore une fois par mes écrits, je souhaite vous avoir bien informés sur la consommation de tabac durant la grossesse et l’allaitement. Toujours dans un esprit d’éducation, j’espère également avoir porté en terre une petite semence en vous qui saura, au fil du temps, porter fruit et vous propulser vers une démarche de cessation du tabagisme.

Belle continuité à vous,

À bientôt

Marie
La spécialiste des bébés

Source des photos : pixabay

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu