Lors d’une préparation à la naissance, les intervenants qui vous soutiennent durant cette période veulent vous donner des outils, des conseils pouvant vous aider à vivre au mieux la grossesse et l’accouchement et les exercices en font partie.

On peut dire que la plupart du temps une femme enceinte qui reste active durant sa grossesse y gagne sur plusieurs plans. Les bienfaits de l’exercice sont incontestables et peuvent améliorer bien des choses, notamment le bien-être général, le niveau d’énergie, la détente, la qualité du sommeil, le tonus, la force, l’endurance, l’oxygénation du placenta en plus de la posture. D’autres ajouteront que la pratique d’activités physiques diminue le stress, équilibre la prise de poids et procure une meilleure estime de soi.

On peut dire que la plupart du temps une femme enceinte qui reste active durant sa grossesse y gagne sur plusieurs plans

Compte tenu du type de bienfaits apportés par l’exercice, on peut présumer que ceux-ci aideront en même temps à se préparer à l’accouchement. Car des muscles bien tonifiés, renforcés, des articulations plus souples et une meilleure conscience de son corps contribueront très certainement à améliorer la poussée durant l’accouchement et à rétablir les muscles du plancher pelvien pendant la période postnatale.

Les risques

Toutefois, comme chaque femme a ses vulnérabilités et sa propre condition médicale, il vaut mieux, avant de faire des routines d’exercices que vous croyez sans risque, vérifier auprès de quelqu’un qui s’y connaît. Les kinésiologues sont des professionnels de la santé spécialisés dans le domaine de l’activité physique; ils sauront donc vous guider dans le choix des mouvements souhaités en fonction de votre condition à vous. Ils sont souvent associés à des gyms, centres sportifs axés sur la santé et l’équilibre.

En tout temps, il faut éviter les efforts trop intenses, la fatigue extrême, la variation de votre température corporelle. Restez à l’écoute de votre corps durant toute la préparation à la naissance, des douleurs, des malaises, et cessez l’exercice au besoin ou ralentissez le rythme. Buvez beaucoup d’eau, ne restez pas sur le dos à plat, surtout après 16 semaines de grossesse, et évitez de bloquer votre respiration à l’effort.

Vous venez de lire dans ce blogue quelques recommandations qui sauront vous guider dans l’exercice de votre vie pour demeurer active. Je vous invite maintenant sur mon billet Bouger et grossesse pour découvrir un choix d’activités préconisées durant la grossesse ainsi que les sports à éviter.

Vidéos liées :

Marie 
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

1 Commentaire. Leave new

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu