gtag('config', 'AW-970745833');

Pour en connaitre davantage sur le cannabis, consultez le billet à ce sujet, Cannabis et grossesse.

La consommation de cannabis chez la femme enceinte est plus fréquente qu’on le pense. Même si on a une idée des statistiques croissantes de la prise de cannabis durant la grossesse, maintes femmes enceintes n’oseront pas avouer leur consommation à leur intervenant. Elles cachent le fait qu’elles consomment à l’occasion ou régulièrement ce genre de produit pour éviter le jugement ou la critique qui augmenterait encore plus leur sentiment de culpabilité.

Certaines femmes enceintes diront qu’elles ne peuvent pas arrêter leur consommation, car elles se sentent trop stressées, qu’elles en consomment pour soulager leurs nausées, qu’elles doivent prendre un pétard chaque soir pour favoriser ou initier leur sommeil difficile à obtenir autrement. D’autres expliqueront leur consommation parce que cette habitude ancrée depuis longtemps apaise leur tempérament impulsif ou anxieux et que c’est bien mieux ainsi pour leur bébé.

Compte tenu que le premier trimestre de la grossesse représente une période de grande croissance à la base de tout le développement du fœtus , il est primordial d’être transparent avec le professionnel de la santé pour obtenir le soutien et l’aide approprié pour cesser, le plus tôt possible, la prise de cannabis et ainsi amoindrir son impact durant la grossesse.

Ce que disent les recherches actuelles sur le cannabis pendant la grossesse

La communauté savante et les recherches actuelles ressortent certains éléments devant l’impact possible de l’utilisation de cannabis durant la grossesse, mais il reste encore bien de l’inconnu entourant toute cette problématique.

Ce qui est certain, c’est que la consommation de cannabis peut avoir des impacts sur l’issue de la grossesse et sur le développement du fœtus . On ne sait pas exactement lesquels considérant d’une part, le produit utilisé, puis la quantité consommée et finalement, le trimestre où il y a eu exposition pour le bébé.

Photo - Femme enceinte, cannabis et grossesseVous comprenez qu’il est difficile de statuer, hors de tout doute, et de divulguer des évidences scientifiques lorsque des recherches plus exhaustives manquent encore. Toutefois, toute prise d’une drogue, qu’elle soit occasionnelle ou régulière comporte des risques et l’usage du cannabis durant la grossesse est un facteur de risque Évitable. Devant l’inconnu, vaut mieux s’abstenir! Pourquoi prendre des risques?

Même si la consommation de la femme enceinte est faible, le risque de consommer du cannabis pendant la grossesse est réel et ne peut être encouragée. Les recommandations de Santé Canada et de la santé publique vont dans le sens d’éviter toute prise de marijuana avant, pendant et après la grossesse pour une meilleure santé de tous.

Pour lire la suite de ce billet, voir Les effets potentiels du cannabis durant la grossesse.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu