Bonjour les parents,

Aujourd’hui, j’ai eu une maman qui s’inquiète beaucoup de ne pas faire ce qu’il faut pour optimiser la belle évolution de sa grossesse et la croissance de son bébé. Je le sais, vous les futures mamans, on vous demande bien des choses lorsque vous êtes enceintes. On vous envoie de multiples conseils à mettre en application et cela, toujours dans une perspective de prévention et de promotion de la santé. Mais pour vous, qui recevez tout cela, je comprends que la montagne semble très grosse à traverser… En fait, je résumerais cela à faire de son mieux!

Quand on attend un bébé, c’est souvent une bonne occasion pour une femme, d’apprendre à se connaître encore plus comme personne, de faire des choix différents dans son quotidien et surtout, d’adopter de saines habitudes de vie car ces dernières auront un impact positif sur le développement de son bébé chéri.

Pour les papas, il y a aussi des transformations au niveau du devenir père. Pensez à votre rôle de père qui va s’ajouter à celui de l’homme que vous êtes, d’amoureux et de travailleur. Cet ajout de statut arrive aussi avec des responsabilités auxquelles il faut aussi se préparer. Être présent pour son amoureuse, réconfortant durant la grossesse, aide la future mère à se sentir écoutée, encouragée et aimée. Cela contribue à la bonne évolution de la gestation. Les papas sont, dans la grande majorité du temps, le meilleur soutien à la future maman. Ils veulent aider le plus possible pour tenter de faire une différence et se rendre utiles à cette personne qui se donne corps et âme à la fabrication d’un bébé……. son bébé….. leur bébé.

Dans ce billet  :
L’alimentation pendant et après la grossesse
L’alcool, le tabac et la drogue pendant et après la grossesse
La gestion du stress : assurance accidents et maladie
La prise de poids et les activités physiques pendant et après la grossesse

L’alimentation pendant et après la grossesse

Dès le début de la grossesse, la santé et l’alimentation sont primordiales. Le développement et la croissance d’un foetus sont directement reliés à l’ingestion des nutriments essentiels dans l’alimentation au quotidien. La future mère est, sans conteste, le pourvoyeur idéal, le marché d’alimentation portatif, extraordinaire qui comble le bébé à toute heure du jour et de la nuit pour répondre à ses besoins.

Le foetus ira puiser les éléments nécessaires à sa croissance, à même les réserves de sa mère, plus particulièrement dans son alimentation au jour le jour. C’est pourquoi, on préconise à toutes les futures mamans de manger équilibré, de tous les groupes alimentaires à chaque jour, en suivant le Guide alimentaire canadien avec les ajouts durant une grossesse nécessaire à ses besoins énergétiques.

Il y a plusieurs aliments que l’on vous conseille d’éviter durant la grossesse pour des risques de contamination associés et complications potentielles pour les mamans et pour le bébé. Par exemple, les poissons, les viandes et oeufs crus, les fromages non pasteurisés ou à pâte molle pour n’en nommer que quelques-uns. Lorsqu’on vous propose d’éviter certains produits, c’est qu’il y a plus de risques que de bienfaits à les consommer, donc, à éviter. Pour en savoir plus, consultez le billet Bien manger pour une grossesse en santé.

De bonnes habitudes alimentaires ne s’arrêtent pas avec la fin de la grossesse bien évidemment. Pour favoriser une meilleure récupération chez la nouvelle accouchée et pour la santé de toute la famille, la consommation d’aliments riches en nutriments correspond à une base essentielle de la vie.

L’alcool, le tabac et la drogue pendant et après la grossesse

Les habitudes de vie d’une femme enceinte ont un impact direct sur le bébé puisque, dans le cas du tabac, de l’alcool et de la drogue, on sait que le placenta laisse passer ces substances, qui arrivent directement au foetus en plein développement. Les conséquences de cette absorption peuvent être multiples, dépendamment de la substance, de la régularité de la prise, de la quantité, du stade de la grossesse etc. Les conséquences négatives possibles sont nombreuses : on constate une plus grande proportion d’accouchements prématurés, des retards de croissance chez le bébé, des malformations et des troubles nerveux. A plus long terme, des problèmes de développement et d’apprentissage chez l’enfant sont aussi constatés.

Malheureusement, on n’est pas en mesure de donner des réponses précises aux questions des parents qui s’inquiètent à ce sujet, ni de les rassurer. Le mieux, c’est toujours de s’abstenir durant toute la grossesse, peu importe la quantité. C’est tellement un court laps de temps dans une vie, que de porter un bébé, et ça fait tellement de différence sur le long terme pour lui, c’est certain qu’il faut y penser et agir rapidement.

Il existe encore de nos jours, malgré toutes les technologies, beaucoup d’inconnu entourant la vie intra-utérine. Les recherches montrent des liens directs entre la prise de substances toxiques consommées par une femme enceinte et les retombées sur l’évolution de sa grossesse et sur la santé de son bébé. Et au final, il n’y a là rien de bon, ni pour la mère, ni pour son bébé. Voyez mes recommandations sur l’alcool pendant la grossesse et l’allaitement et le cannabis et la grossesse.

N’oubliez pas, personne n’est à l’abri des répercussions possibles engendrées par l’absorption de ces substances et ce, peu importe l’âge et le moment de vie. En ce sens, il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Découvrez la suite du billet La gestion du stress : assurance accidents et maladies

 

 

Photo Laercio Cavalcanti 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu