Comment je saurai que je fais une mastite si j’en faisais une Marie? J’ai aucune idée de ce que je devrais voir. Je veux prévenir le coup tout simplement et ne pas attendre trop longtemps si des signes apparaissent. Je te remercie d’avance pour l’information, Renée


Renée, voici les informations pertinentes concernant le diagnostic d’une mastite. Une mastite est une inflammation des tissus mammaires avec ou sans infection dans une partie du sein au départ, rare dans les deux seins à la fois. Cette inflammation se caractérise par un état grippal, fièvre souvent avec frisson, sueur et courbatures un peu partout en plus d’une rougeur, gonflement ou douleur importante dans la partie atteinte.

Les manifestations cliniques physiques habituelles se résument à voir un quadrant (une partie) de ton sein qui est devenu rouge, douloureux avec une chaleur locale au toucher. Tu peux remarquer également la présence de bosses au site, très sensibles lorsque tu touches, même délicatement.

La mastite peut être inflammatoire ou infectieuse. Inflammatoire, car en lien avec une mauvaise gestion de l’allaitement et des engorgements récurrents ou bien infectieuse, liée à une bactérie ou autres micro-organismes. Habituellement, la mastite infectieuse se remarque davantage par la vitesse d’arrivée de ses symptômes et la fièvre de 38 degrés et plus qui dure plus de 24 heures, malgré toutes les autres interventions. On remarque aussi souvent chez ces femmes qu’elles ont eu une infection récente, urinaire ou rhume ou panaris expliquant l’extension au sein.

Pour prévenir, il faut éviter l’engorgement répété, le surmenage, un soutien-gorge trop serré et les blessures aux mamelons qui favorisent l’entrée des micro-organismes dans le sein qui est un organe où l’environnement est chaud, humide et nourrissant, wow! C’est le  Club Med des microbes.

Le traitement de la mastite peut être en premier lieu orienté vers la pratique : revoir la prise au sein, guérir les plaies s’il y a, stimuler la vidange du lait du sein atteint en premier à chaque tétée. Au besoin, avoir recours aux ultrasons pour aider votre situation au besoin. Vous pouvez avoir plus d’information sur cette pratique des ultrasons qui est très appréciée chez les mamans dans ces circonstances.

L’application de chaleur lors de la tétée pour aider la vidange peut aussi aider, les massages légers ou compressions si cela n’est pas trop souffrant pour toi, prendre des antidouleurs régulièrement et anti-inflammatoires peuvent contribuer à un mieux être pour toi.

Notez que si la fièvre perdure malgré tout plus de 24 heures et que votre état général se dégrade, il vaut mieux consulter pour avoir le traitement d’antibiotiques qui conviendra, même si vous allaitez, et ce, en toute sécurité pour vous et bébé.

Voici quelques sites intéressants :

www.entraidenaturolait.com (Entraide Naturo-lait)

ttp://www.breastfeedinginc.ca (Jack Newman)

www.allaitement.ca (ligue de la leche Canada)

J’espère que le tout te renseigne suffisamment pour agir rapidement et prévenir l’arrivée de la mastite.

Belle continuité,

Marie
La spécialiste des bébés

 

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu