N’oubliez pas de vous renseigner sur la conservation des purées dans le billet précédant : La conservation des purées de bébé

Avant de servir

Avant de servir une purée à un bébé, il faut toujours valider la température de celle‑ci sur votre poignet intérieur ou sur le dessus de votre main. Vous devriez sentir à peine tiède ou presque rien au contact pour dire que la température est adaptée pour le bébé.

Quand servir le repas

Le lait (maternel ou commercial) demeure un essentiel, une priorité pour un enfant de moins de 1 an pour sa croissance. Toutefois, il est important de noter qu’on ne doit pas donner la tétée juste avant le repas, car plusieurs enfants refuseront de manger des solides par la suite, car ils sont déjà rassasiés par le lait. Ceci dit, si le bébé mange très bien, que ses courbes de croissance sont très bonnes et qu’il boit avant le repas, continuez!

Si votre bébé est plutôt un gros buveur et petit mangeur, il est important que le lait soit pris au moins 1 à 2 heures avant le repas. Après la prise de solides, on lui offre à nouveau le lait pour compléter son repas. Au total de sa journée, sa prise de lait sera suffisante.

Servez les purées à votre bébé le plus souvent en fonction de vos repas à vous, surtout lorsqu’il est rendu à manger 3 fois par jour. Toute la famille qui mange ensemble et qui partage ce moment en jasant de la journée passée, c’est vraiment super! Le bébé apprend et agit souvent par imitation. Il mangera probablement davantage et mieux avec vous.

La quantité de purée à donner à un bébé

Photo - Bébé qui mange à la cuillère - Tout sur les purées pour bébé maisonToute est question de satiété de votre bébé. Si les courbes de croissance de votre bébé sont très belles pour le poids et la taille, c’est que le bébé mange suffisamment.

Il faut reconnaître les signes de satiété de son bébé. On peut les reconnaître quand :

  • Il envoie sa tête en arrière;
  • Il ferme la bouche;
  • Ou quand il se tourne la tête de côté.

À 8 mois environ, on peut s’attendre à ce qu’un bébé mange de tous les groupes alimentaires, avec morceaux et qu’il continue de boire environ 750 ml de lait de sa mère ou du biberon. Après 8 mois, la quantité de lait diminuera tranquillement naturellement et se stabilisera vers 12 mois.

Quand on parle de quantité de nourriture à prendre, il faut aussi prendre en considération l’état de santé de votre bébé. S’il vit une condition de santé précaire comme un rhume, une otite ou qu’il vient de recevoir un vaccin, il est normal d’avoir moins d’appétit pour un temps donné.

Certains bébés mangent beaucoup et les parents verbalisent leur inquiétude de suralimenter leur bébé qui ne semble pas avoir de fond avec la nourriture. Il est certain que chaque enfant est unique, l’hérédité qui le constitue, ses étapes de développement, ses poussées de croissance, tout cela peut faire varier la prise de nourriture chez un bébé. Tout est question de satiété de votre bébé.

Si la croissance va bien, les courbes de poids et de taille sont belles, l’apport énergétique est donc adéquat. Toutefois, il reste très important de se concentrer sur la qualité des choix alimentaires offerts, afin de fournir tous les éléments nécessaires à la croissance et au développement de votre bébé.

Les besoins en fer d’un bébé sont primordiaux. Il est recommandé d’offrir des aliments riches en fer 2 fois par jour et d’augmenter graduellement à 3 fois par jour avec le nombre de repas.

La variété alimentaire est aussi bien importante. Au début, vous offrirez un seul choix d’aliment au repas et graduellement vous augmenterez pour offrir des repas complets, qui comprennent 3 à 4 groupes alimentaires, vers l’âge de 9 à 12 mois. Ces éléments peuvent vous guider afin de savoir si votre bébé mange suffisamment.

Si votre bébé mange moins depuis plusieurs semaines, qu’il devient tout à coup très sélectif et qu’il consomme une faible variété alimentaire ou qu’il perd du poids, consulter un professionnel de la santé ​peut être nécessaire.

Bébé refuse de manger

Photo - Bébé qui mange à la cuillère - Tout sur les purées pour bébé maisonSi le bébé refuse de manger un aliment ou un autre, il ne faut pas forcer mais on ne doit pas lui donner que les aliments qu’il préfère. Il faut continuer d’user de stratégies pour mélanger les aliments qu’il aime à d’autres plus difficiles à introduire. Il faut aussi lui présenter à maintes occasions pour lui faire accepter à la longue. On peut présenter un aliment jusqu’à 10 à 15 fois à un bébé avant qu’il accepte de le prendre. Cela veut dire qu’il faut avoir de la persévérance et continuer de tenter le coup sans trop insister.

Le développement du goût comporte plusieurs étapes et chaque bébé est différent. Les enfants ont d’ailleurs plus de papilles gustatives que les adultes et ces papilles sont plus sensibles.

Il n’est pas recommandé d’essayer de le distraire pour qu’il mange ou le forcer à manger. Voir cette référence très intéressante : À nos marmites : 1, 2, 3… Santé!

Chez les bébés de plus de 6 mois qui refusent la purée, on peut essayer la DME, c’est-à-dire, l’alimentation autonome du nourrisson qui donne souvent de beaux résultats, puisque le bébé prend les petits morceaux lui-même pour les amener à sa bouche. Vous pouvez visionner la vidéo en direct L’alimentation autonome du nourrisson ou la DME avec Catherine Cusson, ergothérapeute.

On peut aussi jouer sur la présentation pour obtenir la collaboration d’un bébé pour manger. Vous pouvez mettre des couleurs différentes, des textures variées et mettre un aliment qu’il apprécie davantage et un autre moins.

Visuel - Tableau d'introduction des solides chez le nourrissonFiou! C’est vrai que l’introduction des solides est toute une étape à traverser dans la vie de votre bébé. Pour certains parents, le tout se passera très bien et pour d’autres, cette transition demandera davantage de patience. Pour vous aider dans cette étape, je vous propose d’imprimer le Guide d’introduction des solides pour nourrisson et de l’afficher sur le réfrigérateur. Vous pourrez le consulter au besoin et cocher les aliments déjà introduits.

Je crois que ce billet a su rassembler les informations les plus importantes pour vous guider au mieux dans votre production et la gestion des purées pour bébé maison. Faites‑vous confiance, il y a toujours des premières fois dans la vie et l’expérience de cuisiner des purées en est une. Pardonnez‑vous que tout ne soit pas parfait dès les premiers essais. On devient meilleur chaque fois et n’oubliez pas : on ne peut que s’améliorer hihihihi!

Pour vous inspirer, je vous invite à lire le prochain billet sur les recettes de purées pour bébé maison géniales avec toutes les recettes utilisées dans la vidéo sur les purées de bébé.

À la popote!

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu