Assurez-vous d’avoir lu la première partie de ce billet, Que veut dire alimentation autonome du nourrisson (baby led weaning ou DME)?

Les raisons évoquées par les parents pour adhérer à l’alimentation autonome du nourrisson varient beaucoup et certaines peuvent être très farfelues:

  • il peut explorer une variété de couleurs et de textures;
  • permet de sentir la nourriture avant de la manger;
  • permet la motricité et la coordination pour son développement physique (progression rapide de la motricité fine);
  • peut aider la confiance en soi (attitude positive face à la découverte alimentaire);
  • peut contribuer au développement des muscles de la mastication et aider la digestion;
  • donner un sentiment d’indépendance;
  • organisation familiale pour les repas plus facile (tous mange la même chose);
  • peut diminuer les coûts d’achat de nourritures spécifiques au bébé;
  • peut réduire l’obésité (rythme dicté par l’enfant, respect de la satiété);
  • avoir moins d’aversion aux différentes textures;
  • peut aider au développement de l’autonomie de l’enfant.

Pour pratiquer l’alimentation autonome du nourrisson avec des morceaux, il faut tenir compte des signes physiques qui montrent que bébé est prêt (voir le billet sur l’alimentation de bébé).

La DME se pratique après 6 mois seulement et le bébé doit être en mesure de rester assis sans aide dans sa chaise lors du repas avec la famille. Le bébé doit être né à terme et en santé avec un développement harmonieux. Le bébé doit aussi être en mesure de tourner la tête de gauche à droite et de haut en bas et finalement, il peut de lui-même porter des aliments à sa bouche. Les parents pourront alors donner des morceaux de chaque groupe alimentaire, afin de s’assurer qu’il mange de tout et remplisse ses besoins nutritionnels. Pour se faire, l’enfant doit être en mesure de prendre la nourriture et de la porter à sa bouche.

Ce que disent les recherches sur la DME

Le peu d’études faites encore sur ce sujet laisse encore beaucoup de place à l’interprétation et à de l’inconnu. Les études déjà effectuées l’on souvent été avec de petites cohortes de bébés et ne donnent pas d’informations claires sur le moment de débuter ce concept, les avantages réelles, les façons de pratiquer la DME en toute sécurité et les inconvénients potentiels de ce genre d’alimentation.

Selon les recherches effectuées, il semble que dans les familles qui pratiquent la DME, les parents sont souvent plus scolarisés et les femmes allaitent plus longtemps aussi leur bébé. Il manque définitivement de connaissances et de recherches sur le sujet actuellement dans les écrits scientifiques pour conseiller cet alimentation de façon générale à tous avec tous les détails qui s’y rattachent en prévention.

Pour lire la suite, consultez le billet Les risques à l’alimentation autonome du nourrisson.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu