gtag('config', 'AW-970745833');

Pour lire la partie précédente, voir Tu réussis tellement de nouvelles choses!

Mon bébé,

Entre tes 3 mois et tes 6 mois, j’ai l’impression que tu es passé de bébé à (tout) petit garçon. C’est impressionnant, tout ce que tu as développé.

J’ai repris le travail, et c’est toujours dur pour le moral. C’est difficile avec ta nounou, en plus. Il faut qu’on trouve une bonne solution, pour que te laisser soit (un peu) moins difficile.

Je suis quand même contente de voir que les moments de retrouvailles me permettent de bien sentir le lien entre nous, et de bien rester connectée à toi.

Mais je vois aussi que ma vie alterne entre ces moments de pur émerveillement avec toi, et tous les autres aspects qui tirent (plus assez de temps avec mon mari et les grands, difficile de supporter les heures sup’… etc.). À 6 mois, petit à petit, cela se rééquilibre. Tu deviens un membre de la famille!

Alors voici ce qui s’est passé depuis tes 3 mois : tu as commencé à apprendre la batterie en tapant sur la table, tu as développé tes premiers intérêts marqués pour tes frères et sœurs qui sont petit à petit devenus tes star, pour leur plus grand bonheur.

Tu as eu ton premier lit, car nous avions constaté que le berceau dans ta chambre n’était pas utilisé, et que celui que nous avions pris n’était pas correct. La nuit est une affaire qui fait « principe » chez de nombreuses personnes. Des principes qui diffèrent beaucoup selon les familles. Voici quand même les nôtres : 3e bébé, plus de principes! Nous nous sommes lancés dans le lit qui s’accroche au nôtre. À 6 mois, tu commences à t’y endormir seul à la sieste. Pour la nuit, tu restes un bébé assez stressé (comme ta sœur). Je ne peux m’empêcher de me dire qu’après 9 mois ensemble, toutes ces contraintes de la société sont un peu bizarre. J’ai décidé de lâcher complètement pour le moment. Après tout, la seule chose importante pour moi est de ne pas perdre ma relation avec mon mari, et nous y arrivons (quitte à nous déplacer parfois!)

Tu as découvert petit à petit autre chose que le sein. Toujours par les phases : dégoût, indifférence, acceptation-joie! C’est super. Notre relation câlin ne se passe plus au moment de la tétée, mais à d’autres. Et te donner à manger est un chouette moment d’échanges.

Jouets pour bébé bloc - Journal intime de CharlotteNous sommes pourtant passés par une phase critique. 2 mois sans vouloir manger chez la nounou. Et c’est seulement lorsque j’ai arrêté le sein 24 h (je l’ai repris plus tard) que tu as accepté le biberon. Et que tu as passé de meilleures journées en garde… si j’avais su… quelle angoisse j’avais pour toi! Ce biberon que tu tiens maintenant parfois dans tes mains, et accueille avec ferveur!

Tu as découvert ta première pomme, que je t’ai cuisinée maison (et j’ai redécouvert avec toi). L’odeur emplissait la cuisine, quelle bonheur. J’ai réappris que la pomme est acide! Aujourd’hui, tu la manges à toute vitesse. Quel changement! Petit à petit, patate, poire, courgette, carotte (tu as souri, c’est la plus facile!), premières céréales, puis une myriade de fruits et de légumes. J’ai tout redécouvert avec toi : j’ai adoré.

Ton langage commence à être hyper développé. Par ton corps, tes gestes, quelques mots. Tu repousses le biberon quand tu n’as plus faim, tu souris pour dire oui au biberon, les syllabes se multiplient, et tu as dit « mama nananana » quelques fois (dans le siège auto!!) puis tu as oublié, et surtout tu dis « mama », « wawa » puis « papa », « aba » pour ton frère, quelques essais pour ta sœur au nom si long. Avec ces mots, la reconnaissance des autres et de toi-même comme des personnes. C’est beau cet apprentissage. Est venu aussi « auvoi mama » qui m’a beaucoup touchée, en partant chez la nounou. Comme si avec ce mot, c’était la certitude de se revoir.

Tu as eu tes premières vacances à la mer chez papi, ton premier Halloween, et tu vas bientôt découvrir la neige. Des moments où nous nous sommes sentis être 5. Les moments précieux.

Tes déplacements sont impressionnants. Tu commences à tenir assis, tu tentes le 4 pattes ou l’éléphant, tu te déplaces en roulant de gauche à droite, tu te lèves pour attraper les jouets dans ta caisse, tu essayes de ramper, tu avances quelques pas si on te tient debout, tu découvres le trotteur. Avec cette autonomie tu découvres le jeu et le fait de t’amuser un peu seul. Un petit garçon en herbe… je suis impressionnée des regards passionnés que tu fais à ton bonhomme Duplo, comme si tu jouais déjà. Tu le tiens délicatement dans tes doigts, qui ont acquis une superbe façon d’attraper et de faire tourner les objets entre eux. Il y a 3 mois, tu découvrais juste comment fermer ta main sur un objet, après grands efforts (prouesse).

Les jouets qui t’ont intéressés sont les jouets d’eau, les petits pots pour mettre de l’eau, mettre tous les jouets ensemble (rien ne doit rester!), le prisme à base triangulaire plein de mini jeux, les balles et cubes, les duplo…

Continuez votre lecture avec le prochain récit de Charlotte, Nous (re)devenons une famille!

Charlotte
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Avatar de Charlotte, maman collaboratrice au journal d'une maman

Source de la photo : MaxPixel

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu