Avez-vous lu la partie précédente : Le cytomégalovirus pendant la grossesse?

Puisque l’infection au CMV disparaît spontanément ou reste latente dans l’organisme la plupart du temps chez les gens en santé, il n’est pas toujours indiqué de passer à un traitement antiviral. Actuellement, il n’existe aucun traitement qui peut diminuer le risque que le bébé in utero soit contaminé.

Pour les maladies graves, il y a des médicaments antiviraux contre le CMV (immunoglobuline), mais leur efficacité n’est pas très documentée. Pour les bébés, il y aura une prise en charge rapide à la naissance avec une équipe multidisciplinaire, un traitement d’antiviraux et un suivi pédiatrique serré avec un test en audiologie pour éliminer les atteintes à ce niveau.

Il y a encore beaucoup d’inconnu entourant l’infection par le cytomégalovirus durant la grossesse, pour le bébé à naître et pour le nouveau-né contaminé à la période néo-natale. Des recherches sont à poursuivre sur le sujet pour mieux comprendre le phénomène.

La prévention du CMV

Il n’existe pas encore de vaccin approuvé pour prévenir l’infection au cytomégalovirus, mais à venir puisqu’un vaccin est présentement à l’étude. Actuellement, la recherche évolue rapidement pour l’accès à un vaccin puisque cette infection est considérée à l’échelle mondiale comme une priorité en santé. D’ici peu, on pourra administrer un vaccin à une femme qui désire devenir enceinte ou en début de grossesse à celles qui ne possèdent pas d’anticorps au CMV dans leur sang (testée négative donc, ne sont pas infectées) pour empêcher de contracter cette infection durant la grossesse et contaminer leur bébé.

Sachant que le cytomégalovirus est souvent transmis par les enfants de moins de 3 ans, voici quelques règles d’hygiène et autres conseils préventifs proposés aux femmes enceintes:  

  1. Se laver les mains régulièrement (lors des changements de couches également)
  2. Éviter de mettre des objets d’enfants à la bouche
  3. Ne pas embrasser les enfants sur la bouche
  4. Ne pas prendre son bain avec un enfant
  5. Éviter le contact direct avec une personne malade
  6. Se reposer
  7. Utiliser un préservatif lors des rapports sexuels pendant la grossesse
  8. Se reposer et diminuer le stress aideront à garder un bon système immunitaire plus performant pour éviter la contamination au CMV.

Lorsqu’une femme enceinte travaille régulièrement avec les jeunes enfants, qu’elle est en contact direct de façons répétées et fréquentes avec cette clientèle spécifique, elle aura droit à un traitement préventif automatique.

Le traitement préventif veut protéger les femmes enceintes plus à risque d’être contaminées comme celles qui travaillent dans un milieu de garde avec les bambins. On tentera ainsi de diminuer les risques de contamination directe en lien avec le programme de la santé-sécurité au travail «Maternité sans danger». Être transféré à des tâches différentes est aussi possible en respectant toutes les mesures préventives pour une femme enceinte.

Toute cette information sur l’infection par le cytomégalovirus est importante à connaître, à mon sens, pour être en mesure de prévenir la contamination et épargner à la mère et à son bébé les répercussions possibles.

On veut le meilleur pour les parents et leur enfant.

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

 

 

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu