gtag('config', 'AW-970745833');

Pour lire la première partie de ce billet, accédez au billet Vitamines et acide folique.

Les sources d’acides foliques (folates) sont nombreuses. Plusieurs aliments contiennent de l’acide folique et comblent en général les besoins d’un individu, mais, pour une femme qui pourrait être enceinte, la simple alimentation rend difficile l’atteinte des dosages sanguins (folates dans les globules rouges du sang) suggérés pour une signifiance par rapport à l’aspect protecteur de plusieurs malformations.grossesse_jus orange

Vous trouverez les plus grandes quantités d’acide folique dans : le brocoli, les pois, le maïs, les épinards, les choux de Bruxelles, les lentilles et les oranges.

Les recommandations si vous voulez concevoir bientôt

Il faut garder à priori un régime alimentaire équilibré, riche en folates et y ajouter une multivitamine contenant de la vitamine B-12 et de l’acide folique en supplément à votre régime alimentaire.

Votre intervenant, médecin, infirmière, pharmacien ou sage-femme, pourra vous suggérer le dosage souhaité en fonction des risques qu’il évaluera à la lumière de votre condition de santé, vos antécédents familiaux (mère et père) afin de maximiser l’impact souhaité de la prise d’acide folique en prévention des risques pour votre bébé.

On sait que l’acide folique est absorbé dans l’intestin alors, il se peut que votre intervenant préfère vous augmenter le dosage recommandé en tenant compte que vous avez une problématique de santé au niveau de votre intestin par exemple, une maladie de Crohn. Il se peut également qu’il augmente aussi le dosage dans les circonstances ou la soeur de votre conjoint a eu un enfant avec un spina-bifida (antécédent familial).

Aussi, si vous êtes traités pour un problème de santé avec certaines médications, sachez que certaines molécules interviendront dans le métabolisme des folates en réduisant leur absorption ce qui nécessitera également une augmentation de dosage pour compenser. Certaines médications sont déjà identifiées : metformine, méthotraxate, chloramphénicol, surfasalazine, phénobarbital, barbituriques et quelques autres.

Pour connaître les dosages recommandés, voir Les dosages de l’acide folique.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu