Pour en apprendre davantage sur l’historique du virus Zika, rendez-vous au billet Le virus Zika et la grossesse.

L’infection au virus Zika peut être grave durant la grossesse. Bien que 80 % de la population contaminée par le virus Zika n’ait pas de symptôme particulier, il semble, selon les dernières découvertes, qu’il peut en être bien autrement pour la femme enceinte.

Voici les principaux symptômes du virus Zika :

  • une éruption cutanée plate et rouge, couverte de petites bosses souvent avec démangeaison, sensation de grattage sous la peau
    • l’éruption s’étend souvent du visage au corps (90%)
  • une rougeur de l’œil (conjonctivite) (55%)
  • des symptômes généraux, y compris :
    • la faiblesse
    • des maux de tête
    • vomissements
    • enflure des extrémités
    • le manque d’énergie
  • des douleurs musculaires ou articulaires de courte durée (65%)
    • possibilité de gonflement articulaire, surtout dans les petites articulations des mains et des pieds
  • de la fièvre peu élevée (38,5 °C ou moins) (65%)

À la suite d’une infection, il s’écoule habituellement entre 3 et 12 jours avant que les symptômes apparaissent. Les symptômes de la maladie sont en général bénins, assez banals et durent de 2 à 7 jours. Ils se soignent avec l’acétaminophène, du repos et une bonne hydratation.

Un diagnostic médical d’infection à virus Zika est principalement établi avec les symptômes et l’histoire d’un voyage ou d’activité récente dans les zones à risque. Selon le portrait présenté, votre intervenant de la santé verra à vous faire passer des tests de laboratoire (prise de sang, urine et immunoglobulines) supplémentaires au besoin. On ne test pas tout le monde pour ce virus mais si le médecin évalue un risque selon l’histoire de la femme enceinte ou celle qui veut le devenir, il prescrira ce qu’il faut comme tests à passer pour elle et son amoureux. 

Mais que peut‑il arriver à la femme enceinte ou qui devient enceinte alors qu’elle est infectée?

L’impact de l’infection au Zika pendant la grossesse


Une infection au Zika, bien qu’assez banale chez la population globale, demeure risquée pour la femme enceinte, même si cette dernière n’a présenté aucun symptôme puisque le virus passe dans le placenta. Ce virus, peut avoir un impact sur le développement du bébé in utero et provoquer des malformations congénitales comme :

  • Photo : Virus Zika et la grossesse - microcéphaliela microcéphalie (cerveau plus petit);
  • anomalie du cerveau (Guillain-Barré qui est une faiblesse, paralysie de certains nerfs, ou autre trouble neurologique comme les raideurs articulaires);
  • anomalie oculaire;
  • trouble de l’audition
  • et même la mort in utero du fœtus.

Retard de développement et troubles d’apprentissages sont possibles aussi à plus long terme.

Actuellement, il est difficile d’attribuer un risque précis à chaque femme enceinte, mais selon une étude récente menée en 2016, 1 % des nouveaux-nés infectés durant le premier trimestre de la grossesse in utero présenteraient une microcéphalie. Chez 5 à 15 % des nouveaux-nés infectés, on trouverait l’un des impacts mentionnés ci-haut.  

Si vous souhaitez connaitre comment se transmet le virus, voir le billet La transmission du virus Zika.

Ce billet est également disponible en: English

Publicité - Medela - MedelaBoutique.ca - Ouvert 24 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu