Pour lire le début du billet, voir Caractéristiques des couches jetables et des lingettes.

La composition des couches jetables est divisée en trois différentes parties. Celle qui est en contact avec les fesses du bébé permet d’isoler, de garder la peau au sec, donc à l’abri de l’humidité. Les meilleures couches auront une forte capacité à absorber les liquides (urine et selle) du bébé c’est‑à‑dire qu’elles ont pour fonction de laisser passer rapidement l’humidité pour la diriger vers le noyau absorbant dans la partie plus médiane de la couche qui emprisonnera le liquide.

Grâce à Catherine, une pro du domaine, j’ai appris que la partie médiane contient des cristaux de gel superabsorbant sous forme de poudre; ce sont eux qui absorbent l’humidité et se gonflent avec les urines du bébé. Et une fois les liquides absorbés, ce sont ces petites billes que l’on peut parfois sentir au travers de l’enveloppe extérieure lorsqu’on tâte la couche après un gros pipi. Ce gel est fait à partir d’un polymère superabsorbant, qui n’est sensibilisant ni pour la peau, ni pour les muqueuses et dont le potentiel d’irritation est faible même s’il est fabriqué à partir de pétrole. Selon mes lectures sur le sujet – notamment des documents de la Société canadienne de pédiatrie –, ce produit n’est pas à risque pour le bébé en autant que ce dernier ne puisse en ingérer – non pas à cause de la composition du produit, mais parce que celui‑ci absorbe rapidement et se gonfle, et que dans ce dernier cas, le risque d’obstruction des voies respiratoires ou digestives est prévisible et dangereux.

La couche extérieure, pour sa part, est imperméable grâce au polyéthylène ou polypropylène (plastique) qui la garde étanche, mais réduit la respirabilité de la peau.

Il n’y a aucune couche qui peut garantir « fuite zéro ». Les débordements peuvent survenir selon la morphologie du bébé lui‑même mais aussi, selon sa taille et être lié à sa mobilité. C’est pourquoi, on suggère d’opter pour un modèle qui épouse bien les formes de votre bébé sans pour autant être trop serré.

Les différentes tailles et caractéristiques des couches jetables :Image - Tableau de classification des couches HuggiesImage - Tableau de classification des couches HuggiesNotez d’abord que les tests effectués lors de l’émission L’épicerie pour comparer l’absorption des différentes couches ont permis à la compagnie Huggies de faire belle figure, grâce à son produit Overnight qui s’est révélé le plus performant. Dans la revue Protégez-vous de février 2016, on vous recommande 4 produits qui ont un bon rapport qualité-prix : Kirkland Signature Suprême (Costco), Huggies Little Snugglers (plusieurs dépositaires), Nature Babycare Naty (moins disponible et plus dispendieux) et finalement la marque Personnelle bébé (Jean Coutu).

À savoir que même si on voit des modèles pour garçon ou fille au lieu d’unisexe, l’emplacement des matières absorbantes peut varier un peu mais la différence réside davantage sur l’apparence et la commercialisation.

Pour continuer votre lecture, poursuivez au billet Couches jetables écologiques? Est‑ce possible?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu