Chères mamans,

Cette semaine, j’arrive enfin à 34 semaines de grossesse (samedi!!!). Je suis hyper soulagée, même si j’ai encore peur d’accoucher si cela arrivait demain… Je suis alitée depuis février pour des contractions régulières et fortes (mais col fermé).

C’est une vraie victoire d’être arrivés jusque-là! On a eu beaucoup de chance, et j’ai fait beaucoup beaucoup d’efforts; ma récompense c’est que tu seras autonome pour respirer et manger quand tu naîtras, mon bébé. C’est énorme!

La réalité d’être alité

C’est infiniment grand. Rappelez-vous en les mamans alitées : vous qui êtes en train de mettre vos carrières entre parenthèses, vous qui souffrez et vous angoissez, vous qui pleurez au lit : vous êtes en train de favoriser quelque chose qui n’a pas de prix. C’est difficile de s’en rendre compte! Bravo, merci! N’oubliez pas de vous ouvrir le Champomy (boisson sans alcool), de temps en temps, quand vous passez des caps (25 SA, 28 SA, 30 SA, 32 SA, 34 SA… etc!!)

Je suis tannée de mon mari cette semaine. J’ai eu des contractions puissantes depuis samedi jusqu’à mercredi soir, avec peu de sommeil. J’avais peur d’accoucher sur le tapis!! Mercredi c’était dur, j’avais peur, et j’enregistrais les contractions sur mon application smartphone (pratique) pour savoir si je devais ou non partir à l’hôpital. Je n’ai plus trop de repères classiques, puisque les contractions sont là depuis longtemps (et régulières).

Et les papas dans tout ça?

Mon chum est parti faire de la musique alors que je pleurais, lui qui peut être parfois si attentionné. Je le connais trop bien, je pense qu’il est en pleine crise de panique. N’empêche, j’étais dégoûtée! Quand je lui demande s’il va bien, il dit toujours « oui-oui ». Alors je suis obligée d’observer les signes. Après coup, il se rend compte, parfois, qu’il allait mal.

Mon bébé, je suis heureuse de te retrouver quand je me réveille le matin.Tu me sembles toujours avoir envie de discuter. Comme si la nuit avait été longue! Dès que je pose ma main, j’ai une réponse. Parfois, tu fais des grosses fêtes la nuit et j’ai l’impression que pousses les remparts de chaque côté!! Comme si tu t’étalais de tout ton long. Je vois maintenant des belles bosses, je crois que ce sont des genoux. C’est tellement cool que tu grandisses et grossisses bien. 2 kg, super cap! Je crois que tu reconnais la voix de ton papa, car quand il arrive, tu te mets à bouger. Ça me fait bien plaisir, en plus, j’ai fait ma première grossesse seule, alors je mesure ce bonheur de te sentir bien entouré : un frère, une soeur qui t’attendent, un papa et une maman! Même si je dois dire que ma fille a été très entourée aussi, même sans papa. La solidarité, c’est beau!

Je t’imagine, en regardant la vidéo de la thalasso bébé de Marie. Ca me fait un bien fou. Ça m’a permis de me rappeler ces moments de laisser-aller qu’avait ta soeur quand elle était bébé! C’est magique.

Aux mamans qui accoucheront…

Les mamans, je voudrais vous dire : l’accouchement, ça fait peur mais on ne se rend pas compte à quel point, sur le coup, on est heureux. On va enfin rencontrer notre petit bout avec nos yeux et nos mains! C’est magique, et sur le coup, plus rien d’autre n’a d’importance. Alors c’est bien de préparer le projet de naissance, de se renseigner sur tout ce qui compte pour vous, c’est important pour se préparer. C’est un grand rituel! Mais n’oubliez pas : sur le coup, que vous ayez une perfusion, que vous fassiez pipi devant l’infirmière, que vous ayez ou non une césarienne, plus rien ne sera aussi important que cette rencontre avec votre bébé. Rien ne peut enlever cette magie.

Je sais que c’est paradoxal de dire ça, parce que quand on a mal, qu’on est fatigué, qu’on accouche pas comme on aurait voulu, c’est dur. Pourtant, vous baignerez aussi dans un nuage de bonheur comme jamais vous ne l’avez connu. Alors ça vous donnera une force colossale! C’est impossible à imaginer à l’avance, même pour celles qui le connaissent déjà, on a quand même des peurs. Pourtant, ce sera là, avec vous!!!

Regardez la vidéo de l’accouchement naturel en milieu hospitalier de Marie : ça fait du bien, c’est si calme et doux.

Continuez votre lecture avec le prochain récit de Charlotte, 35 semaines de grossesse et une fausse alerte!

Bisous à toutes,

Charlotte
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

 

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu