Pour lire la partie précédente de ce récit, consultez On est durs avec les mamans (et futures mamans).

Chers parents,

J’ai passé 37 semaines! Maintenant, j’ai tellement hâte d’accoucher… Mais je me sens coupable d’avoir hâte, parce que je sais que ce ne serait pas plus mal de tenir encore une semaine ou deux.

Photo - Lune journal intime de CharlotteÀ nouveau, les contractions ont repris un peu, surtout la nuit. Je dors mal et ça m’affecte. Je suis plus angoissée. Quand ça dure trop longtemps, je sais même que j’ai tendance à voir tout en noir!

Bizarrement, le manque de sommeil lié à mon premier bébé, après sa naissance, ne m’a pas fait cet effet-là. Comme quoi, une fois que le bébé est là, il se passe vraiment des choses magiques. On est sur un nuage, nos forces sont décuplées…

La sage-femme et le docteur m’ont rassurée, tu peux naître maintenant, la menace est passée. Et j’ai même le droit de me soulager de mes douleurs sur le ballon. En plus, le col est déhiscent. Apparemment ça veut dire ouvert, sauf en haut. Du coup, je me dis que mes douleurs ne servent peut-être pas à rien, maintenant.

Mon bébé, je ne sais pas pourquoi, j’ai peur que tu t’ennuies. Peut-être parce que tu es si grand maintenant. Je te sens prendre bien toute la place et je m’imagine que tu n’as pas énormément de place. J’ai commencé à te jouer un peu de ukulele ou à te lire un livre de temps en temps. Et comme toujours, je te caresse à travers mon ventre. Maintenant, j’ai vraiment envie de te rencontrer de mes yeux…

Charlotte
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Avatar de Charlotte, maman collaboratrice au journal d'une maman

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu