La rédaction de ce billet s’est faite en partenariat avec Marie-Ève Prince, physiothérapeute et propriétaire de Cigonia.

Bonjour, les mamans!

Je sais, ce n’est pas évident d’aller uriner aussi souvent, et ce, dès le début de la grossesse. Est-ce que quelqu’un vous a déjà expliqué pourquoi? Mieux comprendre pour mieux accepter, c’est ma devise!


Dans ce billet : 


Mieux comprendre le phénomène

Le volume sanguin, qui augmente progressivement dès le premier trimestre, a un impact certain sur la filtration au niveau des reins et donc, sur la fréquence urinaire. Plus il y a de sang qui passe par les reins, plus il y a de filtration, et plus il y a des résidus et un débit augmenté d’élimination pour garder le plus possible l’équilibre liquidien de l’organisme. Il y a aussi la dilatation des conduits causée par la libération de l’hormone nommée progestérone qui apporte sa contribution dans ce phénomène en amenant l’urine plus rapidement à la vessie. Et en plus du relâchement des vaisseaux, il y a la relaxation causée par cette même hormone au niveau des muscles du plancher pelvien, lesquels peuvent dès lors se montrer moins fonctionnels et prédisposer davantage la femme enceinte aux envies pressantes.

Pourquoi avoir plus envie la nuit? Bonne question! Vous comprendrez que la position couchée permet de réabsorber les liquides accumulés dans vos membres inférieurs durant la journée et augmente, par le fait même, le liquide en circulation et l’envie d’éliminer. Votre corps est bien fait, n’est-ce pas? Il travaille fort pour garder son bon fonctionnement malgré le tumulte engendré par une grossesse.

Photo - femme enceinte et pertes urinaires pendant la grossesseOutre l’augmentation du volume sanguin, il y a ce bébé qui grossit dans votre utérus et qui prend de plus en plus de place en faisant pression sur les organes et structures environnants, y compris la vessie, positionnée juste devant l’utérus. Dans le même sens, vous comprenez que si vous souffrez de constipation, donc que vous avez une accumulation de selles dans l’intestin, l’espace s’en trouve encore plus limité. Les différents muscles du plancher pelvien sont ainsi très très sollicités, étirés, et peuvent moins bien assurer leur rôle de soutien habituel (affaiblissement) et de continence (capacité de rétention), compte tenu des hormones dont on a parlé qui relâchent ces muscles. Tout cela mis ensemble, on conviendra que la femme enceinte ou nouvellement accouchée sera plus à risque d’avoir des envies pressantes (d’urgence) et des fuites accidentelles d’urine, ce qu’on appelle communément de l’incontinence urinaire. Ce phénomène se fait sentir davantage à l’effort : lorsque la femme rit, tousse, éternue, force après quelque chose ou même en faisant certains exercices.

Pour lire la suite, rendez-vous à État de situation.

 

Ce billet est également disponible en: English

1 Commentaire. Leave new

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu