Il est clair que la naissance d’un enfant change une vie et demande un ajustement constant à travers le temps. Devenir parent, c’est grandir avec notre enfant, avec les apprentissages que nous aussi devons faire, au fur et à mesure de notre vie en famille.

Comment traverser cette période de turbulences sans trop paniquer? On appelle souvent les premier mois de vie avec le bébé «Le quatrième trimestre». C’est un sujet important à traiter lors de la préparation à la naissance et à discuter dans le couple. Donnez-vous du temps pour apprivoiser l’inconnu de la vie ensemble afin que chacun retrouve sa place et son équilibre. Parfois, les parents se sentent dépassés par les évènements, fatigués, c’est beaucoup d’intensité en si peu de temps.

Photo Kelly Sikkema

La nouvelle mère doit récupérer de son accouchement. Elle a des besoins physiques, bien entendu, pour à sa récupération mais, elle a aussi des besoins psychologiques et émotionnels. C’est toute une aventure que de mettre un bébé au monde. Les mamans expriment souvent leur besoin de se reposer, d’avoir un petit répit, de manger et de soulager des inconforts qui peuvent suivre la naissance.

L’humeur peut être changeante aussi dans les premières semaines postnatales. La nouvelle maman peut avoir une émotivité à fleur de peau qu’on appelle le plus souvent « le blues du postpartum». Cette période s’observe davantage dans les 2 à 4 semaines qui suivent la naissance et se manifeste le plus souvent, par des pleurs, un débordement d’émotions, un trop plein. Toutefois, si les symptômes de pleurs, d’humeur variable, d’impatience, de fatigue et de manque d’intérêt en général s’intensifient, cet état peut évoluer vers une détresse plus importante, vers une dépression postnatale.

On parle de 10 à 15% des femmes qui vivront une dépression postnatale et je trouve important d’en parler, d’ouvrir sur le sujet car même si l’arrivée d’un bébé est socialement un événement heureux, il n’en demeure pas moins que pour certaines femmes, la réalité sera très déstabilisante.

L’image projetée actuellement  qui doit être celle de la super femme performante, souriante, heureuse avec une silhouette de rêve. Souvent les femmes n’ont pas envisagé qu’elles pourraient ressentir des sentiments plus négatifs et dans pareil cas, elles préfèrent s’isoler, se refermer sur elles-mêmes. Ce n’est pas bien vu de se plaindre, d’être malheureuse après avoir eu un si beau bébé et en santé en plus!

Bénéficier de l’aide précieuse de personnes que vous aimez autour de vous pour les relevailles peut faire toute la différence. De l’aide domestique pour vous permettre de vous reposer bien sûr mais aussi, des encouragements, une écoute attentive sans jugement, de petites attentions remplies d’amour juste pour vous. Ce n’est pas toujours facile pour des nouveaux parents d’oser demander mais c’est tellement aidant! Un repas préparé, un lavage tout prêt, une maison bien rangée, ce sont des cadeaux extraordinaires de la part des personnes qui vous entourent.

En cas de besoin, il y a aussi des organismes communautaires et des ressources au niveau du système de santé qui offrent divers services aux nouveaux parents et de s’en prévaloir n’est pas un signe de faiblesse, bien au contraire.

Un bébé ça prend de la place! Les parents sont souvent surpris devant l’ampleur des demandes d’une si petite personne. Beaucoup de temps et d’énergie lui sont consacré  chaque jour, surtout dans les premiers mois de vie et il est important que le couple ne s’oublie pas. Maintenir une communication efficace est primordiale mais pas toujours évidente à mettre en place.

Chaque mère, chaque père, joue un rôle important auprès de son enfant : l’attention, les soins, la stimulation et la chaleur que chacun de vous lui offrez, sont essentiels à son bon développement. Déjà, le simple fait de revoir le partage des tâches, de parler de votre intimité de couple et de garder du temps pour vous, permettra de vous ressourcer personnellement et de garder vivante votre relation de couple. L’important pour un bébé à la base, c’est d’avoir des parents heureux et amoureux pour s’occuper de lui et pour cela, il faut s’y arrêter, s’en occuper.

Je répète souvent à des nouvelles mères que prendre soin d’elles, c’est prendre soin de leur bébé et de leur famille en même temps, car une mère en santé et bien dans sa peau rayonne sur le reste de sa famille. Même si pour la majorité des femmes, la venue de leur enfant restera l’événement le plus heureux de leur vie, gardez toujours en tête qu’avoir besoin d’aide est parfois nécessaire pour avoir une vie meilleure.

Un dernier point avant de nous quitter : comme devenir parents n’est pas chose aisée de prime abord, donnez-vous la chance de devenir – jour après jour – meilleur et plus compétent dans votre nouveau rôle… et pardonnez-vous de ne pas être parfait! Personne ne peut prétendre l’être.

Je vous souhaite le meilleur

Pour compléter vos connaissances, lisez ces articles :

Ou visionnez ces vidéos :

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu