Marie, mon bébé a eu une bronchiolite il y a 3 semaines et personne ne m’a expliqué pourquoi. Que faire si cela revenait plus tard? Peux-tu nous aider?

Abygaëlle

 Bonjour Abygaëlle,

En fait, la bronchiolite est l’infection respiratoire la plus fréquente chez les jeunes enfants de moins d’un an, surtout en saison automnale et hivernale.

La bronchiolite c’est quoi?

Une bronchiolite est un diagnostic posé lorsque le bébé présente une inflammation bénigne de l’extrémité de ses bronches pulmonaires, appelé, bronchioles.

Les bronchioles se trouvent au bout de l’arbre bronchique, là où se font les échanges gazeux, afin de permettre à l’air de circuler aisément dans les poumons. Lorsqu’il y a une bronchiolite, l’inflammation de la structure vient perturber la fonction habituelle des bronchioles, ce qui provoque des difficultés respiratoires.

La cause principale d’une bronchiolite est souvent le virus du rhume ou le virus respiratoire syncytial (VRS). Ce dernier est très contagieux via des objets contaminés comme des jouets, une sucette d’amusement, une tétine de biberon et autres.

 

Comment reconnaître la bronchiolite?

Ce n’est pas toujours évident pour des parents de voir des symptômes précis concernant la bronchiolite chez leur enfant puisqu’ils peuvent se manifester de façons variées et multiples.

Souvent le bébé fait un rhume au départ puis, la toux vient s’ajouter et devient de plus en plus grave après quelques jours, avec des sécrétions épaisses et encombrantes qui nuisent à sa respiration. Ces sécrétions viennent gênantes à la longue et s’accumulent dans l’arbre bronchique ce qui provoque un sifflement lors de la respiration du poupon. Ce sifflement vient du fait que l’air a de la difficulté à traverser le passage habituel et chemin faisant, la nature fait en sorte que le réflexe de la toux augmente de plus en plus, afin de dégager l’enfant. Cela demande une énergie importante au bébé qui deviendra fatigué, irritable et peut présenter une fièvre légère ou modérée de surcroît.

 

Que faire si le bébé commence à avoir des difficultés respiratoires?

1- Favoriser une circulation d’air dans la chambre de l’enfant avec une température de 19-20 degrés.

2- Éviter de fumer dans toute la maison en tout temps.

3- Le lavage fréquent des mains à l’eau et savon est recommandé.

4- Éloigner votre bébé des personnes déjà infectées, de la garderie ou lieux publics.

5- Nettoyer ses voies respiratoires avant les repas et les dodos (eau saline et mouche bébé).

6- Coucher le bébé sur le dos et relever légèrement la tête du lit autour de 30 degrés environ.

7- Le bébé doit boire de façon régulière même si un peu moins à la fois.

8- Si le bébé s’alimentait de solides, voir à ce qu’il se nourrisse bien.

9- Nettoyer les objets que le bébé se met dans la bouche fréquemment.

10- Surveiller l’état général du bébé : sa respiration, sa coloration, son élimination (si diarrhée)

11- Vérifier la température rectale du bébé car elle est plus précise si vous doutez.

 

Combien de temps prend la guérison d’une bronchiolite?

La guérison d’une bronchiolite peut prendre plusieurs jours avant de se résorber. On peut compter facilement 5 à 10 jours pour les symptômes en gros et la toux elle, peut perdurer pendant deux à trois semaines facilement sans que la situation se complique pour autant.

Puisque l’origine d’une bronchiolite est souvent virale, les antibiotiques ne sont d’aucune utilité à moins que le médecin juge qu’il y ait d’autres agents pathogènes en jeux ou une surinfection. On visera donc à diminuer la congestion nasale du bébé pour le rendre plus confortable. Aucun sirop contre la toux n’est recommandé pour un enfant âgé de moins de 6 ans.

Si la situation empire, des traitements en aérosols (bronchodilatateur) peuvent être nécessaires pour aider à libérer les voies respiratoires de l’enfant et faciliter sa respiration.

S’il a de la fièvre, on recommandera de traiter également pour éviter la hausse de la température. Pour des très jeunes enfants, une hospitalisation peut-être nécessaire.

 

Les signes d’alerte à la bronchiolite

  • L’état du bébé se détériore.
  • Sa température continue de monter ou ne descend pas.
  • Le sifflement de sa respiration est plus important malgré vos interventions.
  • Son rythme respiratoire augmente (respire plus vite comme à 60 respirations minute).
  • Il a des battements des ailes du nez.
  • La peau du bébé peut être pâle ou grise.
  • Ses lèvres peuvent être bleutées.
  • Il peut refuser de téter ou de manger.
  • Il peut devenir somnolent.
  • Il peut avoir moins de mictions (moins de pipi). Il faut surveiller la déshydratation.
  • Il dort très mal, est irritable.

En espérant que vous n’ayez pas à faire face à cette situation mais si cela arrivait, vous comprendrez davantage cette problématique très fréquente chez les nourrissons.

 

Et pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez consulter :

Visionnez la vidéo :

À bientôt

 

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu