gtag('config', 'AW-970745833');

Mise à jour 2019-02-06

Bonjour les parents,

Je suis de retour auprès de vous afin de partager des données et ma réflexion concernant un sujet qui fait l’actualité de ces temps‑ci soit le cannabis et la grossesse.

Je suis convaincue que vous êtes au fait que les professionnels de la santé déconseillent fortement la consommation d’alcool, de tabac, de pot ainsi que toutes autres drogues durant toute la grossesse.


Dans ce billet : 


Le cannabis est un sujet qui occupe bien des tribunes avec sa légalisation récente au Canada. La controverse est toujours présente et chacun a son opinion sur le sujet, opinion que je respecte, bien entendu. Toutefois, ce n’est pas parce qu’on en entend plus parler et qu’il semble que l’usage du pot soit plus acceptable socialement, que l’on doit prendre automatiquement son usage à la légère dans toutes les circonstances. Malheureusement, parmi les nouveaux consommateurs de cannabis se trouvent aussi des femmes enceintes. Il y a une augmentation de la consommation du cannabis chez cette clientèle et ce n’est pas banal. À la question, » Consommez-vous? » certaines jeunes femmes répondent non et lorsqu’on leur demande » est-ce que vous prenez du cannabis ou du THC « , elles répondent » ben oui tout le temps », comme si c’était pas très important.

Bien que la consommation récréative de marijuana, le cannabis, le pot, les pétards, les clopes, les joints, l’herbe ou appelez‑la comme vous voulez, soit devenue légale au Canada dans le cadre d’une consommation personnelle, son utilisation peut avoir un impact chez le foetus à venir.

La concentration en THC de la marijuana d’aujourd’hui

Photo - Plante de marijuana, cannabis et grossesseAvec toutes les nouvelles techniques de culture hydroponique, la marijuana est beaucoup plus puissante que jadis. Même si on sait que la concentration de THC peut varier, certains chercheurs avancent que le pot est de 300 à 400 fois plus concentré en THC qu’auparavant.

Le THC est l’ingrédient actif du cannabis avec son nom scientifique Δ‑9‑tétrahydrocannabinol ou en plus court Δ‑9‑THC. C’est la substance qui est responsable des effets du cannabis sur le cerveau et sur l’organisme. Même si le cannabis est plus accessible et peut servir à certaines fins thérapeutiques, comme le soulagement de la douleur par exemple, sa consommation peut aussi engendrer des effets à court ou à long terme qui peuvent être néfastes pour la santé physique et mentale de tout individu.

Lors d’une grossesse, le THC peut passer du placenta de la mère vers le fœtus. Plus la concentration est accrue, plus les effets seront importants. C’est aussi cet ingrédient qui restera présent plusieurs jours, voir même plusieurs semaines dans l’organisme, même si la future mère en cesse la consommation. Malgré une dose très légère, des composantes du cannabis peuvent rester jusqu’à 1 mois et demi dans le corps du fœtus.

Comment connaître les composantes réelles du pot que vous acheter et fumer?

Souvent, les producteurs et les vendeurs de cannabis usent de stratégies pour augmenter leur pouvoir de vente. Ainsi, vous pourriez consommer un produit dont la pureté n’est nullement garantie. En analysant des joints vendus, des chercheurs ont trouvé plusieurs mélanges dont l’amalgame fait souvent très peur. On peut y retrouver :

  • des pesticides;
  • des autres drogues;
  • des métaux lourds;
  • des moisissures ou des champignons;
  • ou d’autres contaminants.

La liste des ingrédients trouvés dans les recettes de ces mélanges est vraiment impressionnante. Ces ingrédients peuvent provoquer encore plus d’anxiété et de confusion chez l’utilisateur.

Même avec le cannabis vendu en boutiques spécialisées maintenant, rien ne protège le bébé des substances qui le compose.

La dépendance au cannabis

Contrairement à la croyance générale, certaines personnes peuvent devenir dépendantes du cannabis, et ce, à n’importe quel âge.

Une forte consommation de cannabis fréquente et prolongée peut engendrer une dépendance physique et la toxicomanie et amener des risques à la santé importants pour toute personne, y compris la femme enceinte qui est en train de porter un bébé en plein développement.

Des études ont démontré que le THC présent dans le cannabis augmente la concentration de dopamine, qui est la substance chimique qui procure la sensation de plaisir dans le cerveau. C’est ce qui incite les gens à consommer davantage pour retrouver cette sensation.

Pour poursuivre la lecture, référez-vous au prochain billet La consommation de cannabis chez la femme enceinte.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu