gtag('config', 'AW-970745833');

Plusieurs méthodes de soulagement naturelles sont possibles durant le travail. La relaxation est une capacité humaine accessible à tous. Elle se définie comme un état global du corps caractérisé par une sensation générale de bien-être physique et mental. Plusieurs techniques alternatives visent ce mieux-être; vous pouvez donc choisir selon vos goûts et vos besoins. La réponse analgésique de ces différents moyens est variable, mais apporte une détente et un meilleur contrôle de soi. Lors de votre préparation à l’accouchement, il faut ouvrir vos yeux à toutes les opportunités pouvant vous aider lors de la mise au monde.

Visualisation, bain chaud, yoga, méditation, massage, acupuncture, haptonomie, méthode Bonapace, hypnose, différentes positions, divers coussins, barre d’appui, sac magique, banc d’accouchement, chaise berçante, TENS, papules d’eau stérile… Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas qu’une chose qui peut vous aider mais plusieurs, et cela, sans n’avoir recours à aucune médication.

Dans ce billet, je traiterai surtout de la visualisation, de la méditation et de l’hypnose; je vous invite toutefois à suivre mon blogue régulièrement, puisque j’aborderai d’autres méthodes douces de relaxation bientôt.

La visualisation

Parlons d’abord de la visualisation, une méthode consistant à se concentrer sur des images mentales détaillées qui incitent généralement au calme. Par exemple, durant le travail, on peut facilement imaginer qu’une contraction ressemble à une vague, à une montagne qui a une pente ascendante vers son sommet, puis qui redescend vers sa base. On peut voir la vague devenir plus haute dans sa tête, mais l’imaginer redescendre vite, vite pour mieux contrôler la douleur qui accompagne cette contraction. D’autres images peuvent très bien être efficaces pour vous.

on ne force pas la relaxation, on la laisse s’installer progressivement. Cette approche corporelle permet donc d’accoucher dans son corps et non dans sa tête

Prendre ainsi chaque contraction, chaque vague l’une à la fois et respirer en même temps tout doucement ne peut être que bénéfique. Les séances de visualisation peuvent durer facilement de 20 à 30 min et se répéter tout au long du travail.

La méditation

Pour sa part, la méditation permet d’augmenter le pouvoir de se concentrer, notamment sur la respiration pour mieux contrôler ses pensées. Par exemple, se concentrer, les yeux fermés, pour détendre, l’un à la fois, les muscles tendus permet de focaliser sur le relâchement plutôt que sur la tension. Bref, on ne force pas la relaxation, on la laisse s’installer progressivement. Cette approche corporelle permet donc d’accoucher dans son corps et non dans sa tête. Il est très important que la formation prénatale favorise ce genre de pratique même durant la grossesse.

Les gens qui pratiquent la méditation prennent souvent une posture particulière pour se concentrer et avoir une attitude d’ouverture. Il existe plusieurs types de méditation, par exemple la méditation bouddhique, mais plusieurs aspects se ressemblent de l’une à l’autre tels qu’un lieu tranquille pour la pratiquer, une posture confortable pour la personne qui s’y adonne (ici, la maman), une attention concentrée sur un mantra, la respiration, et une attitude d’ouverture de la pensée.

Une musique de détente peut accompagner cette concentration du soi et stimuler le centre du plaisir; une douce musique choisie par la mère peut aider à régulariser sa respiration de même que favoriser la détente et l’abaissement du rythme cardiaque et respiratoire. Donner naissance demande à la maman de se laisser aller, de s’abandonner au moment présent et de retrouver son instinct qui la guide vers l’accouchement.

L’hypnose

Quant à l’hypnose, il s’agit d’une technique qui permet d’atteindre un état modifié de la conscience. Ce moyen n’enlève rien à la douleur, mais aide la mère à composer avec elle. Il faut à priori que la femme enceinte soit une adepte et réponde à cette approche, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Si vous envisagez ce genre de pratique pour vous détendre durant le travail, vous devrez en aviser votre intervenant durant les visites de grossesse afin de connaître à l’avance le rôle de chacun le jour où débutera le travail. Un spécialiste devra vous accompagner pour cette pratique. Informez vous à votre intervenant de la santé pour les ressources présentes dans votre environnement.

La sophrologie

En terminant, quelques mots sur la sophrologie. Cette technique, qui s’apparente à l’hypnose, utilise des exercices mentaux et des respirations pour mieux entrer en relation avec le bébé à naître. Bien qu’encore méconnue ici, la sophrologie est beaucoup pratiquée dans certains pays.

Maintenant que vous avez une petite idée de ces diverses méthodes de soulagement naturelles, à vous d’aller en apprendre plus sur celle qui vous ressemble plus.

Billets liés : 

Vidéos liées :

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

1 Commentaire. Leave new

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu