Pour connaître les aliments qui contiennent de l’acide folique, dirigez-vous vers le billet Les sources d’acides foliques (folates).

On ne connait pas encore le risque de prendre trop d’acide folique sur une longue période, c’est pourquoi il est important de rester prudent à cet égard et d’y aller pour la sécurité autant que la prévention.

Il y a trois niveaux potentiels de risque qui sera évalué par votre professionnel et suite à son analyse, il notera si le risque est faible, moyen ou élevé que votre futur bébé ait une problème à la formation du tube neural ou autres malformations en lien et le dosage qu’il vous recommandera sera directement relié à ce résultat.

Risque faible

Aucun risque n’a été identifié à l’évaluation de maladies congénitales et on vous recommandera le dosage de base en supplément :

0,4 mg  d’acide folique contenu dans une multivitamine prise chaque jour. Idéalement 3 mois avant la conception, et ce, jusqu’à 6 semaines postnatales ou à la fin de l’allaitement maternel.

Risque moyen

Le risque moyen sera identifié dans un premier temps, si vous avez, ou votre conjoint, un risque personnel d’anomalies congénitales sensibles aux folates : cœur, petits membres, fissure labiale-palatine, voies urinaires, hydrocéphalie congénitale ou encore, des anomalies du tube neural dans la famille du 1er et 2e degré (père-mère, frère-sœur, oncle-tante).

Aussi, prendrons-nous en compte le fait que vous ayez comme femme un diabète de type 1 ou 2 avec de la médication qui peut diminuer l’absorption de l’acide folique, des problèmes chroniques à l’intestin, une maladie hépatique ou consommation abusive d’alcool. Le dosage de prévention en sera augmenté pour compenser votre situation.

1 mg d’acide folique contenu dans une multivitamine aussi 3 mois avant la conception et pendant le premier trimestre de la grossesse pour ensuite, redescendre le dosage à 0,4 mg à 1 mg pour le reste de la grossesse et la période postnatale.

Risque élevé

Le risque élevé fait référence au fait que vous-même avez été affecté par une malformation de votre tube neural ou votre conjoint et également, si vous avez déjà eu un enfant atteint de cette malformation. Le dosage s’en trouvera d’autant plus augmenté puisque les risques sont plus grands pour votre bébé. Deux choix de dosage sont possibles ici :

Selon les recommandations de la Société Canadienne de Nutrition avril 2018, un dosage de 4 mg d’acide folique au total à prendre (3 comprimés de 1 mg chacun) en plus d’une multivitamine (contenant 1 mg d’acide folique) 3 mois avant la conception et pour le premier trimestre (ad 12 semaines de grossesse) pour redescendre ensuite à 0,4 mg à 1 mg pour le reste de la grossesse et la période postnatale.

ou

Plus rare maintenant, vous pourriez prendre aussi une multivitamine contenant 5 mg d’acide folique sous les conseils de votre intervenant de la santé, 3 mois avant la conception et pour le premier trimestre et redescendre ensuite à 0,4 mg à 1 mg pour le reste de la grossesse et la période postnatale.

Nouveauté:

Il existe maintenant des multivitamines de grossesse contenant, en plus des vitamines et l’acide folique, des » oméga 3 » (ADH) pour les futurs mamans qui ne consomment pas de poissons dans leur alimentation. Ces oméga  proviennent de très petits poissons faiblement contaminés aux métaux afin d’améliorer le développement des fonctions cérébrales du bébé en plein développement. Pas de goût de poissons, pas d’odeur, pas de rot secondaire! hihihi c’est bon à savoir!

Les précautions

Il est important de noter que si la grossesse tarde à venir au-delà de 8 mois, il est préférable de diminuer la prise d’acide folique à 0,4 mg par jour même avec des risques élevés pour encore 6 mois et ensuite consulter votre intervenant pour la suite afin d’éviter la prise de supplément sur une trop longue période.

J’espère que ce billet vous a éclairé et que ces écrits sauront guider vos actions pour prévenir au mieux plusieurs problématiques pour votre bébé à venir et mettre toutes les chances de notre côté pour optimiser sa santé.

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu