Marie, j’ai besoin de toi. Je suis enceinte de 37 semaines et le médecin vient de me dire que je suis porteuse du streptocoque du groupe B à la suite du prélèvement qu’il a fait la semaine dernière. Il m’a dit de ne pas m’inquiéter, mais que j’aurais des antibiotiques lors du travail à la maternité. J’étais bouche bée et après coup, j’avoue que cela me fait peur pour mon bébé, peut-il s’infecter? Et je me demande pourquoi j’ai cette “bibitte” là? Peux-tu me rassurer stp? Merci pour tout, Jeanne


Je comprends ton malaise Jeanne mais d’entrée de jeux, je te dirais que tu n’as pas à te culpabiliser pour la situation.

 

Premièrement, le streptocoque du groupe B est une bactérie avec laquelle on vit quotidiennement et elle se loge habituellement au niveau de l’intestin, de la vessie, du rectum et du vagin. On parle de 10 à 30% des femmes en bonne santé qui seraient porteuses ou colonisées (terme plus médical) sans pour autant avoir de symptômes et le savoir.

Si une femme développe une infection avec le streptocoque B, elle demeure bénigne et se traite facilement par des antibiotiques. Mais, pour la femme enceinte, c’est très différent, car il n’y a pas de moyen sûr pour éviter la transmission des bactéries de la mère à son bébé.

Pour les femmes enceintes plus spécifiquement, on peut compter facilement de 15 à 40% qui seront colonisées lors de leur grossesse et d’entre elles, 40 à 70% transmettent leurs bactéries à leur bébé lors de l’accouchement.

 

Au niveau clinique, on a remarqué avec le temps que certains bébés présentaient une infection, le plus souvent, dans le 24 heures suivant leur naissance et que souvent le streptocoque B était identifié comme la cause. Pour pallier à cette complication, on peut identifier, dès la grossesse, la présence du strep B via un prélèvement urinaire dans 2 à 7 % des femmes enceintes. Depuis les années 90, le dépistage prénatal du strep B se pratique plus souvent, entre 35 et 37 semaines via un prélèvement sur le rebord vaginal et anal. On souhaite ainsi identifier, avant même l’accouchement, les femmes porteuses, et ce, de façon très douce avec le balayage d’un coton-tige à ces endroits précis. Les lignes directrices dans ce domaine nous indiquent que si le test s’avère positif,  un traitement préventif sera offert à ces femmes, soit, une antibiothérapie durant le travail afin d’éviter que le bébé soit contaminé en passant dans le canal vaginal et présente potentiellement une infection par la suite. Selon les recherches, 50 % des nouveaux nés seraient colonisés suite à l’accouchement d’une mère porteuse et 1 à 2 % présenteraient une infection au streptocoque B par la suite avec malheureusement, des issues parfois fatales.

 

C’est pourquoi Jeanne, il faut que tu t’attendes à avoir un soluté plus tôt lors de ton travail par lequel te sera administrée la médication pour avoir la couverture préventive maximale souhaitée (souvent au moins 4 heures avant la naissance). Ainsi, on veut mettre de l’avant les mesures nécessaires pour éviter des problématiques pour ton bébé.

 

Aussi, habituellement, le médecin traitant va préférer traiter une femme enceinte si elle a déjà eu un nouveau-né avec une infection après sa naissance au streptocoque B, si la dame a accouché de façon prématurée et qu’on ne savait pas son statut vis-à-vis la présence ou non du strep B, si la femme enceinte a une rupture prolongée des membranes au-delà de 18 heures ou si la mère présente de la fièvre de plus de 38 degrés.

 

C’est certain Jeanne qu’il y a des effets secondaires à des antibiotiques, mais le médecin tente toujours de justifier ses indications dans l’optique où il y a plus de bénéfices à le donner pour le bébé que de ne pas le faire.

 

J’espère que cela t’aide à mieux comprendre ce qui t’arrive et te rassure sur ta situation.

 

Belle continuité à toi,

Marie
La spécialiste des bébés

4 Commentaires. Leave new

  • bonjour à vous,

    Très bonne question Katya. En fait, si tu perds les eaux avant, il y a très peu de risques que vos bébés soient contaminés puisque tu es déjà programmée pour avoir une césarienne, donc, les bébés ne passeront pas par la cavité vaginale et donc, ne seront pas exposés directement à la présence ou non du strep B. De plus, si tu rompes la poche des eaux, les médecins vont pratiquer la césarienne peu de temps après car déjà prévue donc, très peu de chance encore là que les strep. B soient remontés in-utéro.
    Pour cela, je pense que tu peux avoir l’esprit bien tranquille chère maman!
    Bonne continuité et bienvenue à ces petits
    Marie

  • Bonjour , j’ai su aujourd’hui à 34 semaines de grossesse de jumeaux que j’étais du strep B . Je suis cédulé à ma 36e semaines pour un césarienne mais, se qui m’inquiète est si je perd les eaux avant ma date d’accouchement , est ce que si c’est pris a temps , il a moins chance qu’ils soient infectés . J’ai lue qu’il fallais 4h00 avant l’accouchement avoir eue par intravéneuse l’antbiotique pour éviterde beaucoup la transmission chez les bébés

  • bonjour à vous,

    Pour le strep B, il est préférable d’aviser votre médecin de vos prélèvements antérieurs car effectivement, par prévention, il pourrait décider de vous donner l’antibiotique de toute façon considérant vos antécédents.
    Même chose pour une femme qui a déjà accouchée et qui avait un strep B + à la fin de sa première grossesse, certains médecins préféreront donner la prévention ( traiter durant le travail) à cette même mère même si son test est négatif pour le second bébé. Mais cela dépend du médecin. Ce qui est important à savoir c’est que le test positif à une grossesse ne le sera peut-être pas pour une autre grossesse.
    belle continuité
    Marie

  • Bonjour et merci pour votre site qui est une mine d’or !
    Je suis enceinte de 12 sa
    Ce billet m’a intéressée car j’ai eu lors de prélèvements vaginaux hors grossesse la présence de streptocoques B à deux reprises, sur des prélèvements qui ont été faits après je ne les avais plus.. mais alors dois-je signifier directement à mon médecin que je suis porteuse ? Ou est ce le prélèvement de fin de grossesse qui “fera foi” ?

    Merci beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu