Vous avez bien lu, est-ce vraiment possible d’avoir un bébé avec 3 parents biologiques? Et bien oui.

Comment expliquer qu’un bébé porte le bagage génétique de trois parents?

éprouvetteComme vous le savez, la recherche et le développement scientifique ont le vent dans les voiles. L’un des buts poursuivis est de trouver des solutions à des problèmes de santé.

Par rapport au sujet qui nous importe ici, des chercheurs en fertilité ont aidé une femme à mettre au monde un bébé en santé grâce à la manipulation de son ovule. Ils ont corrigé un problème avec son ADN, qui était porteur d’une maladie ou syndrome important le plus souvent mortel, et ce, grâce à l’utilisation d’un deuxième ovule venant d’une femme donneuse. Ils ont alors conçu, du même coup, un ovule hybride venant de deux femmes (mère biologique et composante de l’ovule de la donneuse) afin d’éviter la transmission génétique de matériels défectueux contenant des troubles héréditaires. Puis ensuite, cet ovule a été fécondé par les spermatozoïdes du père biologique in vitro, puis réintroduit dans l’utérus de sa conjointe (processus de procréation assisté).

Certains crieront au miracle au niveau de la reproduction et d’autres seront outrés éthiquement parlant. Jusqu’où irons-nous avec les manipulations génétiques?

Pratique interdite au Canada

Ce genre de pratique est interdite au Canada et aux États-Unis, mais acceptée dans d’autres pays du monde. Utiliser cette méthode pour traiter l’infertilité, sans raison de risque héréditaire, soulève en ce sens, des considérations éthiques importantes. Il faut se renseigner avant d’endosser ce genre d’interventions qui n’ont pas encore fait leurs preuves à moyen et long terme.

Le premier bébé né suite à cette technologie est encore très jeune et cela ne nous permet pas pour l’instant de conclure que tout ce procédé est sans risque. C’est pourquoi bon nombre de chercheurs voient de loin cette pratique comme controversée et exigent une surveillance étroite prolongée pour mieux évaluer cette façon de faire qui a été peu expérimentée chez les animaux et qui pourrait prendre des proportions démesurées dans l’avenir.

Je vous tiens au courant sur les suites de cette découverte scientifique.

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu