Comment se préparer à l’allaitement? Est-ce que j’aurai de l’aide?

Attendre un bébé, c’est se poser de nombreuses questions sur différents sujets qui touchent à la fois à la maternité, la paternité et la vie avec le bébé. C’est pourquoi l’éducation prénatale joue un rôle important pour bien vous informer, vous préparer à l’arrivée prochaine de votre bébé.

L’allaitement maternel est un des sujets que je considère très important à aborder durant la grossesse auprès des futurs parents comme vous afin d’aider votre réflexion.

Vous avez entendu, je suppose à plusieurs reprises, raconter des histoires d’allaitement qu’ont vécu des personnes autour de vous dont certaines très positives et d’autres moins. Mais, il est important de se rappeler que l’expérience des autres n’est pas la vôtre. C’est pourquoi, je dis souvent aux futures mamans que je côtoie, qui hésitent, qui doutent de la réalisation de leur allaitement «pourquoi ne pas tenter votre propre expérience? Qui peut vous dire comment le tout se passera pour vous précisément? Personne! Et vous vous donnez la chance d’avoir de belles surprises. Tout ce que vous lui donnez, vous lui donnez et c’est positif, peu importe la durée.»

Même si pour la majorité des femmes, l’allaitement maternel semble être un choix naturel et spontané en raison des bienfaits connus sur la santé des mamans et des bébés, pour d’autres, la réalité peut être tout autre.

La façon que vous choisissez de nourrir votre bébé reste un choix personnel. Pour les femmes qui prévoient d’allaiter leur bébé, vous verrez que malgré l’inexpérience, le geste de la mise au sein s’apprend et l’habileté vient avec la pratique. Il faut se donner du temps, n’oubliez pas!

 

Pour les autres mamans qui ne peuvent ou ne veulent pas allaiter pour diverses raisons, d’autres options pourront vous être proposées comme par exemple : tirer votre propre lait avec une pompe électrique double, ou faire appel à une banque publique de lait maternel, ou bien à une préparation commerciales pour nourrisson. Car il faut le dire, à la naissance, il y a des situations particulières qui obligent parfois le recours à des méthodes alternatives, le plus souvent de façon temporaire, pour s’ajuster aux besoins alimentaires du nouveau-né. Pensons par exemple à un très grand prématuré ou à un bébé avec une malformation qui l’empêche de téter directement au sein de sa mère suite à l’accouchement. Heureusement, ce n’est pas la norme.

 

Plusieurs parents me demandent, comment la lactation se met en place suite à l’accouchement? Eh bien, c’est le décollement du placenta qui donnera l’indication à votre cerveau que vous devez maintenant nourrir votre bébé. Et c’est la tétée du bébé qui permettra par la suite de stimuler la production de lait et le maintien de cette production à travers le temps.

Le colostrum est le premier liquide qui peut couler de vos seins et ce, même durant la grossesse. Ce liquide jaunâtre, épais, est très riche en anticorps et protège le bébé de bon nombre d’infections venant du milieu extérieur à l’utérus. Le colostrum est très laxatif et permettra aussi l’évacuation facile du méconium, cet enduit collant et vert forêt, contenu dans l’intestin du bébé lors de sa naissance. On appelle souvent le colostrum, « le lait des premiers jours » puis il évoluera vers un lait blanc bleuté, riche et plus épais qu’on appelle le lait permanent qui arrivera au bout d’une dizaine de jours suite à la naissance. C’est graduel pour aider l’adaptation du bébé à recevoir et à absorber quelque chose dans son système gastro-intestinal.

Le lait maternel possède plusieurs vertus, en plus de répondre aux besoins nutritionnels de votre bébé. Il contribue à renforcer son système immunitaire grâce à vous, par les anticorps que vous lui transmettez et aide aussi à  bonifier, la barrière de protection au niveau de son intestin face aux virus et mauvaises bactéries. Votre lait est facilement digestible pour lui et très peu d’allergie proviennent de ce liquide humain puisqu’il est  le plus adapté pour un nourrisson encore immature lors de sa naissance. Le lait change durant la journée, change dans le temps pour votre bébé à mesure de sa croissance. C’est inimitable, ce liquide c’est de l’or blanc!

 

Dans l’idée d’allaiter votre bébé,  je suis certaine que vous aimeriez avoir quelques petits trucs pratiques pour mettre toutes les chances de votre côté pour que cette expérience soit des plus enrichissante pour vous. Eh bien, voici quelques éléments très aidants :

Dès la naissance de votre bébé, la pratique du peau à peau va être valorisée, encouragée puisqu’on a remarqué que le bébé se réchauffe plus rapidement et ce contact étroit avec vous les mamans l’aide à le rassurer, le rapproche de votre sein, de votre odeur.

Aussi, afin de vous aider au maximum, les intervenantes de la maternité mettront de l’avant La règle des 5B:

  • le bon moment
  • la bonne position
  • la bonne mise au sein
  • la bonne prise du mamelon
  • la bonne succion

Pour déterminer le bon moment pour la première tétée, souvent de façon spontanée, Le bébé va montrer des signes d’éveil et d’intérêt à boire dans la première heure qui suit l’accouchement, il sortira sa langue, il tétera sa lèvre ou son poings, fera le mouvement de fouissement sur votre peau et finalement, il soulèvera la tête un peu puis retombera ensuite un peu comme un pic bois. Et c’est ainsi qu’on vous aidera à l’approcher tranquillement de votre sein. Le personnel sera là pour vous guider, vous ne serez pas seule!

 

Toute nouvelle expérience est plus facile à traverser avec le soutien approprié n’est-ce pas? Et c’est aussi le cas avec l’allaitement. Lorsque la maman bénéficie de l’aide de son amoureux ou amoureuse, d’un environnement qui l’encourage, d’un soutien chaleureux et bienveillant, ça aussi, ça contribue au succès de votre allaitement. On travaille ensemble, en équipe.

Il est vrai aussi que certaines femmes se verront confrontées à des inconforts surtout lors des premiers jours. Mais, ayez confiance, il y a des solutions. Il faut cependant demander de l’aide dès que vous ressentez un malaise et surtout, à des personnes qui connaissent l’allaitement, afin de bien vous orienter. Une difficulté n’arrive pas pour rien, l’intervenante reverra toute la base de la mise au sein afin d’identifier la problématique et vous aider à la corriger pour vivre au mieux votre expérience d’allaitement.

Je vous souhaite de vivre le meilleur à venir et profitez de chaque moment car ils ne reviendront jamais.

 

Au plaisir, et belle continuité

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu