gtag('config', 'AW-970745833');

Mise à jour du billet le 5 janvier 2018

Depuis quelques années, le sujet des cellules souches provenant du sang du cordon ombilical est très populaire. Différentes technologies avancent à pas de géant et les nouvelles découvertes mettent en évidence toutes les retombées positives possibles de l’utilisation des cellules souches en traitement de plusieurs maladies jusqu’ici incurables ainsi que guérir des tissus ou organes endommagés de l’organisme humain. La liste des maladies que l’on peut traiter avec les cellules souches est déjà longue. La transplantation pour plus de 75 maladies a été utilisée et cette liste s’allonge chaque année au gré des recherches : divers cancers, diabète de type 2, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, maladie cardiaque, paralysie cérébrale, etc.

La connaissance de l’importance des cellules souches n’est pas nouvelle en soi puisque plusieurs études ont été réalisées depuis les années 50 et davantage depuis les années 80. Tout le potentiel des découvertes relatives à l’utilisation des cellules souches pourrait être facilement qualifié de révolution scientifique des temps modernes. Les premières greffes réussies avec les cellules souches datent de 1988. Aujourd’hui, on compte par milliers les greffes de sang de cordon dans le monde, principalement chez les enfants.

À l’échelle mondiale, on compte maintenant plus de 50 banques publiques de sang de cordon et leur rôle est de fournir les cellules souches comme ressource collective à toutes personnes qui ont des besoins d’une greffe de cellules souches.

À la base, tout individu est constitué de cellules souches, aussi appelées, cellules MÈRES. Quel jeu de mot me direz‑vous dans un blogue pour les futurs et nouveaux parents, hihihi!

Qu’est‑ce qu’une cellule souche?

Photo - Cellules souches et sang de cordon - Cellules souchesSelon plusieurs auteurs consultés, la définition d’une cellule souche est assez constante :

« Une cellule souche est une cellule non différenciée, non programmée qui permet d’engendrer des cellules spécialisées afin de maintenir un renouvellement nécessaire de certaines cellules pour mieux assurer le développement des tissus et le bon fonctionnement de certains organes. »

Le rôle des cellules souches

Le rôle attendu des cellules souches est un rôle à la base de la vie. On attend d’elles qu’elles se renouvellent, se divisent, se multiplient et qu’elles donnent naissance à différents types de cellules nécessaires au corps humain et à son bon fonctionnement. Elles peuvent se développer à l’infini et restaurer, remplacer des tissus endommagés et même guérir certains problèmes de santé, autant au niveau du cerveau, du sang, de la peau, des yeux, de l’intestin, etc. Chaque tissu de l’organisme est composé de cellules distinctes.

Les développements fait sur les cellules souches proviennent de la biomédecine qui cherche différents moyens pour régénérer les tissus malades, vieillis ou endommagés.

L’origine des cellules souches

Dès la fécondation, afin d’assurer le bon développement embryonnaire, le processus de division cellulaire s’enclenche grâce à des cellules souches. C’est plus de 250 types de cellules qui seront formés et qui auront des fonctions bien distinctes à remplir dans l’organisme humain sur différents systèmes : sanguin, intestinal, neurologique, etc. On peut donc dire que les cellules souches sont à l’origine même de tout individu, et ce, dès sa conception, et qu’elles sont présentes dans tout être humain.

Chez l’adulte, les cellules souches sont principalement produites dans la moelle osseuse et permettent de renouveler les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes qui composent le sang. On trouve aussi, en faible quantité, des cellules souches dans la circulation sanguine et plus nombreuses dans le sang du cordon ombilical d’un bébé naissant.

Vous comprenez pourquoi la greffe de cellules souches peut être si importante quand une personne souffre, par exemple, d’un problème au niveau de sa moelle osseuse, puisque toutes les composantes de son sang en dépendent. Les cellules souches peuvent ainsi devenir la solution de remplacement à plusieurs maladies très importantes.

Mais il y a une différence indéniable entre les cellules souches provenant du sang du cordon ombilical et les autres rencontrées chez les adultes.

Cellules souches du sang de cordon

Photo - Cellules souches et sang de cordon - Bébé naissantAvec les recherches, on s’est aperçu que le sang du cordon ombilical contient une bonne quantité de cellules souches qui ont la faculté extraordinaire de se transformer en cellules spécialisées en fonction de l’environnement dans lequel elles se trouvent. C’est donc dire, par exemple, que si je prends du sang de cordon et que j’inocule cet échantillon de sang dans le cerveau d’une personne compatible atteinte à ce niveau, les cellules souches en place pourront engendrer de nouvelles cellules en santé et fonctionnelles pour le cerveau, afin de réparer ou de restaurer ce tissu endommagé. Quelle merveille!

La grande valeur d’une cellule non programmée comme celles du cordon ombilical, c’est qu’elle va se différencier dans le tissu dans lequel on va la mettre. Donc pas de rejet à ce niveau si les personnes sont compatibles au départ, comme frère, soeur, parents et plus. La cellule souche mise dans le foie deviendra une cellule du foie en formant des connexions naturelles avec les tissus qui l’entourent et en adoptant la fonction désirée de l’organe en cause. Ce qui en fait un traitement parfait avec une propriété unique sans aucun problème éthique, puisque les cellules sont normalement présentes et disponibles lors de la naissance. Les recherches ont montré que le sang de cordon prélevé sans risque pour la mère et bébé suite à la naissance avait une efficacité qui s’apparente à l’utilisation de la moelle osseuse lors d’une greffe.

Conserver les cellules souches du sang de cordon

Si vous désirez avoir recours aux services de conservation de cellules souches du cordon ombilical de votre bébé ou d’une portion de son cordon, à mettre en banque pour vous et votre famille (usage personnel), cette procédure est possible, mais par l’intermédiaire d’entreprises privées seulement.

Seuls les donneurs séropositifs au VIH, hépatite B et C ne sont pas admissibles. Idéalement, il est préférable de faire vos démarches au moins 6 semaines avant le date prévue d’accouchement pour avoir le matériel nécessaire à temps pour la naissance.

Des banques publiques de sang de cordon existent et peuvent constituer une solution potentielle pour traiter certaines personnes malades. Mais toujours en regard d’un donneur compatible qui se trouve le plus souvent dans la famille. On compte environ 25 % de donneurs compatibles dans la famille. Lorsqu’on fait appel à une banque publique, le pourcentage de réussite à trouver un échantillon compatible dans un délai de 6 mois varie de 10 à 60 %.

Pour satisfaire le plus possible les demandes variées au sein de la population, les banques publiques ont besoin de sang de cordon de bébés de différentes origines ethniques.

Ces banques publiques ont permis d’offrir des greffes à un plus grand nombre de personnes qui attendaient cette intervention.

Comment fonctionne le prélèvement des cellules souches du sang de cordon?

Les cellules souches du cordon du bébé doivent être prélevées assez rapidement après la naissance sinon, les cellules disparaîtront dans sa circulation sanguine et se programmeront d’elles‑mêmes dans différents tissus. La collecte du sang de cordon se fait habituellement dans les minutes qui suivent l’accouchement, autant vaginal que par césarienne, et demeure une procédure très simple et sécuritaire pour la mère et le bébé. Le fait de prendre le sang du cordon n’enlève rien au bébé et ne cause aucun désagrément à la mère. De plus, il n’y a aucun risque, aucune douleur associée au prélèvement fait dans le cordon pour mère et bébé.

Si vous voulez prélever le sang de cordon de votre bébé pour vous ou votre famille pour utilisation future possible, le prélèvement doit se faire avec une trousse achetée en avance chez une compagnie privée. Cette trousse contient toutes les instructions pour guider l’intervenant le jour de la naissance. Cela ne prend que de 3 à 5 minutes à réaliser une fois le cordon ombilical coupé et avant la sortie du placenta. Vaut mieux aviser d’avance votre équipe médicale de votre planification à ce propos.

Les coûts d’une démarche avec l’entreprise privée (prélèvement de sang de cordon) se chiffrent à environ 1 100 $ pour un enfant (1 800 $ pour des jumeaux) avec la trousse, la procédure d’entreposage, l’enregistrement, le transport, etc. Il faut ensuite prévoir, chaque année, environ 130 $ (200 $ pour des jumeaux) pour l’entreposage. Si vous désirez en plus garder un bout du cordon ombilical, le coût plus élevé. Les entreposages sont maintenant fait à Montréal, Toronto et dans plusieurs autres provinces du Canada. Il y a plus d’une centaine de banques privées dans le monde qui offrent ce service.

Banque publique de sang de cordon d’Héma-Québec

Depuis 1996, Héma-Québec offre de conserver des dons de sang de cordon pour un membre de la famille immédiate qui souffre d’une pathologie que la greffe de sang de cordon peut aider. Il faut en discuter avec votre médecin durant la grossesse pour entamer la démarche auprès de l’organisme Héma-Québec pour faire un don qu’on dit dirigé, c’est-à-dire destiné à quelqu’un en particulier après la naissance, et ce, sans aucun coût relié.

Photo - Cellules souches et sang de cordon - Bébé naissantPour la Banque publique de sang de cordon au Québec, il y a un registre des hôpitaux partenaires (p. ex. : St-Mary, Sainte-Justine, Mc Gill, CHUQ, Cité-de-la-Santé de Laval, LaSalle, Sacré-Cœur, Lakeshore, Juif) d’Héma-Québec qui sont désignés pour les prélèvements du sang de cordon des mères qui ont donné leur consentement en s’inscrivant à la banque publique durant la grossesse.

Héma-Québec est l’organisme responsable de la Banque publique de sang de cordon. Chaque échantillon de sang recueilli sera analysé et testé au préalable afin d’en valider la qualité, avant d’être conservé congelé pour l’offrir ensuite à une personne qui attend pour une greffe de cellules souches. Le sang de cordon ainsi congelé a une durée de vie d’au moins dix ans sans perdre ses propriétés spécifiques pour des greffes. L’échantillon de sang prélevé sera identifié d’un numéro. Aucun receveur ne peut savoir qui est le donneur et vice versa.

Les tests effectués sur les échantillons sanguins de sang de cordon sont similaires à ceux fait pour les dons de sang ordinaire pour en garantir la qualité et la sécurité, soit : la recherche d’infections potentielles comme l’hépatite B et C, le sida, la syphilis, le cytomégalovirus, le virus du Nil, la maladie de Chagas, etc.

Qui peut donner à la Banque publique de sang de cordon?

Voici les critères de base pour qu’une femme puisse s’inscrire au registre de la Banque publique de sang de cordon d’Héma-Québec :

  • être en santé;
  • être âgée de 18 ans et plus;
  • être enceinte d’un seul bébé (pas de jumeaux);
  • s’inscrire au registre des dons de sang de cordon d’Héma-Québec avant la 36e semaine de grossesse.

À ces critères s’ajoutera la connaissance des antécédents médicaux et génétiques des parents et grand-parents du bébé, autant pour la mère donneuse que le père du bébé. Toutes ces informations resteront bien sûr confidentielles en tout temps.

Le processus de sélection des donneuses ne prend que 30 minutes à faire à l’aide d’un questionnaire de qualification. Cette démarche formelle traduit la rigueur souhaitée pour assurer à la fois la sécurité du bébé à naître et celle de la personne qui recevra la greffe.

Ce ne sont pas tous les prélèvements de sang de cordon qui seront gardés en réserve. Après analyse, le processus de sélection fera en sorte qu’un certain nombre d’échantillons qui ne rencontrent pas les critères de qualité requis seront mis à la disposition des chercheurs pour continuer la recherche à ce niveau.

Pour plus d’information sur ce sujet ou pour inscription, visitez le site d’Héma-Québec ou téléphonez au 1 800 565-6635 ou au 514 832-5000, poste 5253. Vous pouvez également écrire un courriel à [email protected].

Cellules souches d’adultes

Les cellules souches d’adultes sont plus rares et ont, pour leur part, une capacité limitée de se différencier, de se spécialiser. La cellule souche adulte formera des cellules pour un tissu particulier comme : le sang, la peau, le foie, la moelle osseuse. Je ne peux pas prendre une cellule souche du sang d’un adulte et la mettre dans le foie, car sa spécialisation est pour le sang. Elle ne fonctionnera pas pour le foie, contrairement aux cellules souches du cordon d’un nouveau‑né qui pourraient le faire et s’adapter. Ce qui montre encore une fois, la grande valeur, la versatilité des cellules souches du sang de cordon.

Liste sommaire des maladies

Même si je vous présente une liste sommaire des maladies par système impliqué pouvant être traitées avec les cellules souches du sang ombilical, je vous encourage fortement, dans un premier temps, à discuter avec votre médecin pour plus de détails à ce propos. Il sera le mieux placé pour évaluer votre demande et voir les avancées scientifiques qui sont en constante évolution à travers le temps. Il pourra adapter sa réponse en fonction de votre histoire personnelle.

  • Plus de 8 types de leucémie, autant aiguës que chroniques;
  • Maladies du sang : anémie, trouble de globules, plaquettes du sang;
  • Troubles métaboliques de naissance : plus de 7 syndromes divers, maladies rares congénitales;
  • Troubles du système immunitaire : ataxie, déficit leucocytaire, syndrome de Kostmann;
  • Troubles du système lymphatique : maladie de Hodgkin;
  • Troubles des muscles : myélofibrose aiguë, thrombasthénie, myélofibrose;
  • Troubles du système immunitaire : syndrome de Chediak‑Higashi, granulomatose;
  • Troubles du plasma : myélome, leucémie, maladie de Waldenström;
  • Autres : cancer du sein, sarcome d’Ewing, neuroblastome, rétinoblastome.

Encore une fois, ce texte se veut une source de réflexion afin de bien vous informer dans un domaine en grande croissance. Déjà, les transplantations de cellules souches ont changé la vie de milliers d’individus qui, sans elles, n’auraient pu guérir de leurs pathologies. Même si on compte actuellement encore plusieurs recherches en cours sur les cellules souches du sang ombilical, on peut facilement avancer l’hypothèse que les possibilités sont plus que prometteuses dans un avenir rapproché pour nous et les générations à venir.

Faire un don de sang de cordon c’est contribuer à quelque part à la santé et à la survie d’une personne malade.

Au plaisir,

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

2 Commentaires. Leave new

  • bonjour à vous,

    Pour la réponse à votre question, si vous souhaitez juste garder le bout de cordon asséché que votre bébé lorsqu’il va le perdre, il n’y a pas de problème mais si vous voulez garder tout le cordon??? Je ne saurais vous dire….vaut mieux demander à votre intervenant si cela se fait dans votre région.

    au plaisir
    Marie

  • Tu possible de conserver un cordon obelicale au nouveau brunswick

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu