Afin de lire la partie précédente du récit de Charlotte, voir Je voudrais me souvenir toujours de la douceur de tes pieds.

Mon bébé,

Ces semaines ont été celles de belles découvertes. Un vrai petit garçon en devenir!

Tu m’as fait un grand sourire quand j’ai dit : « tu as faim? ». La communication commence à se rapprocher des codes que nous connaissons, nous les grands. Tu commences aussi à t’intéresser aux jouets qui pendent ou à ceux que je fais bouger. J’ai même pu te faire patienter dans la voiture, alors que cela te fait tellement hurler parfois (et j’ai du mal à ne pas culpabiliser, même quand je ne peux rien faire!). Je suis soulagée pour toi de pouvoir t’apprendre la patience.

Ta mobilité change incroyablement. Tu tiens encore mieux ta tête, et tu as réussi à attraper le vide (ouvrir et fermer la main) et plus tard à me viser pour me toucher et m’attraper (surtout le nez!).

Photo - Bébé qui dort dans son siège de voiture - journal intime de CharlotteTu as imaginé plein de façons de tirer la langue, ça ferait tellement plaisir à ta grand-mère! Son héritage… en pointe, en grand, en semi-sorti, en roulé…! Je me demande si tu ne sais pas que c’est si important pour elle, tant tu t’y appliques.

Tu as fait ta première nuit entière… mais isolée (nous avons chanté une chanson de la joie avec papa); et tu as essayé de rire (ça ressemblait à une sorte de ricanement). C’est touchant de t’apprendre à exprimer ta joie. Le bonheur c’est ces moments longs et intenses, tant tu fais chaque geste avec une application et tu y mets de l’amour à gogo.

Tu as aussi eu tes premiers vaccins et été tellement choqué qu’on te fasse ça que j’en aurais pleuré! Tu as découvert la capacité à avoir mal par quelqu’un sans avoir rien demandé : c’en était déchirant. Tu as aussi découvert dans la foulée les premiers soins par tes parents avec le médicament contre la fièvre! On a eu l’impression de te coucouner.

Tu baves beaucoup et mets les poings dans la bouche. La grande passion du moment! J’adore cette façon de comprendre le monde par la bouche. Je te fais sentir la nourriture, et l’autre fois tu as ouvert la bouche : tu aurais bien goûté! Mais je dois attendre…

L’autre jour nous étions sur l’herbe et un magnifique « maaa man » est sorti. Tu fais des mammm en pleurant depuis longtemps, alors c’était si doux et beau de l’entendre dans une bouche rigolarde (même si chaque appel me touche quel qu’il soit!). Il y a une grande beauté dans ces 1ères rencontres avec notre monde. Et je sens que tous tes sons disent tellement. Tes regards aussi.

Continuez votre lecture en consultant le prochain récit, Tu réussis tellement de nouvelles choses!

Charlotte
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Avatar de Charlotte, maman collaboratrice au journal d'une maman

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu