Lisez la partie précédente du récit de Charlotte, 35 semaines de grossesse et une fausse alerte.

Chères mamans,

En cette semaine, j’ai appris que le col avait très peu bougé. Donc ça veut dire que toutes ces contractions bien fatigantes ne font pas vraiment effet (ou pas à court terme). Je suis soulagée pour mon bébé, mais angoissée pour mon « avenir » des prochaines semaines, j’ai peur de souffrir encore pour rien et de m’épuiser la nuit.

Photo - piscine intérieureComme ça va un peu mieux niveau douleur en cette fin de semaine (contractions), et que je ne suis plus alitée, j’ai décidé de penser aux bonnes choses malgré le cafard, d’aller voir des copains pour le café demain, et puis mon beau-fils à sa pièce de théâtre. Et dimanche, on ira à la piscine tous les 5 (bébé inclus, dans mon bidon). Ça me fait du bien de retrouver le monde (la société); et puis de faire ces activités tous les quatre avant la naissance : ce sont les derniers instants! Ça a un petit goût sacré.

Hier je suis allée faire une marche au canal près de chez moi, un peu plus grande que d’habitude (j’avais le droit à 15 min / jour). Ca m’a fait un bien fou, cette nature, et puis de voir un petit peu d’activité humaine sur la place du marché. Je retrouve tout doucement la société, à mon rythme. Je réapprends.

Mon mari m’a un peu parlé hier, il dit qu’il ne supporte pas de me voir souffrir, et gémir, c’est pour ça qu’il s’en va. C’est dur à entendre, même si je le comprends, un peu, du point de vue extérieur. Mais de l’intérieur, quel abandon. Il a très peur de me perdre. Mais je lui dis que non, je patienterai. On a déjà supporté la maladie de notre fille ensemble, on passera par-dessus encore une fois. Mais il faut du temps pour pardonner, quand l’autre est… humain, imparfait, pas toujours à la hauteur de ce dont on a besoin. Je nous donnerai ce temps, parce que je sais que nous deux, c’est précieux.

Mon bébé, je suis heureuse que tu grandisses bien. J’ai entendu ton cœur hier, c’est toujours un si grand bonheur. J’ai pu caresser ton talon (je crois). Je te fais des petits massages à travers mon ventre. Je peux maintenant imaginer ta naissance sereinement, nos (re)trouvailles, une naissance « classique », baignée dans la douceur et le bonheur de te rencontrer.

Pour lire la suite, voir Bientôt 36 semaines de grossesse!

Charlotte
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Avatar de Charlotte, maman collaboratrice au journal d'une maman

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu