Pour connaître les composants des répulsifs, dirigez-vous vers le billet Utiliser un répulsif (ou insectifuge) pour les insectes, les moustiques et les tiques.

Les produits chasse‑moustiques (insectifuges) sont nombreux. En voici quelques uns:

1. Le DEET (N,N-diéthyl-m-toluamide) : le plus courant

Le DEET est employé depuis plus de 50 ans en Amérique du Nord. Le DEET a un numéro d’homologation de Santé Canada qui certifie que le produit est approuvé comme sécuritaire. Si la concentration se situe entre 5 et 30 %, pas au‑delà, Santé Canada soutient que le DEET reste une valeur sûre pour la population générale. L’utilisation doit demeurer occasionnelle et non prolongée dans le temps.

Le portail santé mieux-être du Québec ajoute à ces propos des directives claires pour les précautions à prendre lors de l’utilisation de produits répulsifs comme le DEET.

Photo - Femme enceinte qui utilise un chasse-moustique : Utiliser un chasse-moustiques pour les bébés, femmes enceintes et femmes qui allaitentCertains écrits déconseillent l’utilisation du DEET chez la femme enceinte, mais après vérification auprès de spécialistes pharmacologiques en grossesse et l’INSPQ, l’usage d’une recette de 30 % et moins de DEET serait sécuritaire pour la femme enceinte.

De plus, toujours selon le guide des médicaments permis durant la grossesse et l’allaitement du CHU Sainte‑Justine, la femme qui allaite son bébé pourrait se protéger avec un chasse‑moustiques de concentration DEET de 30 % et moins en vaporisant la peau exposée seulement.

L’utilisation d’un produit avec DEET

Le dosage de concentration recommandé se fait en fonction de l’âge :

10 % de concentration donne 3 heures de protection et 30 % assure plutôt une efficacité de 6 heures environ.

  • Enfants de moins de 6 mois : Aucun produit chasse‑moustiques en application sur leur peau. Vaporiser sur les vêtements afin de limiter l’absorption du produit via la peau.
  • Enfants de 6 mois à 2 ans : produits avec une concentration de maximum 10 % de DEET, et ce, 1 fois par jour maximum.
  • Enfants de 2 à 12 ans : une concentration de 10 %, pas plus de 3 fois par jour est sécuritaire et efficace.
  • Enfants de plus de 12 ans, adultes incluant femmes enceintes et qui allaitent : produits avec une concentration maximale de 30 %.

Exemples de produits sur le marché à la base de DEET dont la concentration se situe entre 10 et 30 % :

  • OFF!
  • Muskol
  • Watkins
  • Marque Selection avec 5 % de DEET est jugée sécuritaire pour les enfants de 6 mois à 12 ans
  • Ben’s : les lingettes contiennent 20 % de DEET et les vaporisateurs souvent 30 %. Toujours valider la concentration sur le produit avant usage.

Les inconvénients possibles du DEET :

  • irritation de la peau et des yeux
  • maux de tête
  • dans de rares cas : convulsion et atteinte au système nerveux central

2. L’icaridine, aussi appelée picaridine ou KBR 3023

Même si le DEET est le plus connu, on trouve une autre molécule chimique tout aussi efficace que le DEET mais avec moins d’inconvénients. L’Agence de la santé publique du Canada privilégie l’usage de cette formule plutôt que le DEET chez les enfants de 6 mois à 12 ans.

Sachez aussi que l’icaridine est aussi sécuritaire pour la femme enceinte et allaitante avec une concentration de 20 % et moins. Idem pour les enfants, dès 6 mois de vie jusqu’à l’âge adulte.

Les produits qui comptent 10 % d’icaridine seront efficaces de 3 à 5 heures. La formule avec une concentration de 20 % protégera pendant au moins 8 à 10 heures.

Les marques connues en vente sur tablette qui contiennent entre 10 et 20 % d’icaridine sont :

  • OFF!
  • Ungava
  • Piactive

3. La citronnelle

À éviter pour les enfants de moins de 2 ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent.

4. Le p‑Menthane‑3,8‑diol aussi appelé eucalyptus citronné

Ne jamais utiliser ce produit pour les femmes enceintes et les bébés âgés de moins de 3 ans.

Son efficacité est d’environ 2 heures. Ce produit est suggéré dans un deuxième temps, après le DEET et l’icaridine.

Il aurait une protection de moins de 5 heures et on recommande une application 2 fois par jour maximum.

5. La perméthrine

Ne jamais appliquer sur la peau mais peut‑être vaporisé sur les moustiquaires, équipements de camping ou sur les vêtements.

6. L’huile de soya

Avec une concentration de 2 %, l’huile de soya peut être appliquée chez les enfants de 2 ans et plus, mais pas chez les femmes enceintes. Son efficacité est de 3 heures.

7. Les autres produits chasse‑moustiques

Il y a aussi plusieurs alternatives biologiques, naturelles proposées comme anti‑moustiques. Les ingrédients retrouvés le plus souvent se résument à la citronnelle, l’eucalyptus, l’huile de soya et la lavande.

Il existe même des bracelets odorants qui repousseraient les insectes.

Tous les produits à base d’huile de citronnelle, de lavande ou d’eucalyptus ou à odeur de citronnelle ne sont pas recommandés par Santé Canada pour les enfants de moins de 2 ans, puisque leur action est beaucoup trop courte (20‑30 minutes) et que les données manquent pour connaître tous les effets potentiels en lien avec leur utilisation. Plusieurs ont constaté des réactions à la peau et irritation importante après application de ces produits.

Sachez également que Santé Canada déconseille fortement l’emploi de dispositif électronique, d’ultrasons, de bracelet ou de collier qui contiennent du répulsif.

Pour savoir comment bien appliquer le chasse-moustiques, consultez Comment appliquer un chasse‑moustiques de manière sécuritaire?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu