Assurez-vous d’avoir lu la première partie, Parents secours, les premiers soins au bébé.

Dans le cadre de ce billet, il sera question de l’étouffement, la suffocation et la strangulation et des solutions pour y remédier.

La définition de l’étouffement est l’arrêt de la respiration à la suite d’une obstruction interne des voies respiratoires, souvent causé par un morceau d’aliment ou un petit objet (petit, rond, dur ou croustillant). Pour des nouveau-nés, il n’est pas rare de constater une accumulation de sécrétions plus épaisses qui peuvent obstruer les voies respiratoires et incommoder le bébé au niveau respiratoire.

La suffocation est une obstruction des voies aériennes par un objet externe qui bloque le nez et la bouche, tel qu’un sac de plastique, de la literie ou un matelas.

La strangulation est une constriction externe du cou qui bloque la respiration et qui peut être causée par un cordon à rideau ou un cordon de vêtement.

Il est vrai que les voies respiratoires d’un bébé in utero se remplissent de sécrétions tout au long de la grossesse. Lors de l’accouchement, le bébé qui traverse le bassin intérieur de sa mère pour naître vaginalement, subira une compression mécanique de son thorax qui aura pour effet de libérer en même temps une grande quantité de sécrétions accumulées dans ses voies respiratoires. Ensuite, dans les jours suivant sa naissance, il n’est pas surprenant de voir un nouveau-né régurgiter ou vomir du mucus, des filaments de sécrétions plus épaisses qu’il expulsera progressivement pour se vider complètement et faciliter sa prise d’air et les échanges gazeux.

Qu’en est-t-il maintenant d’un bébé né par césarienne? Vous comprendrez que le bébé qui naît par une césarienne n’aura pas passé dans le bassin de sa mère. Son thorax ne subit pas la compression naturelle souhaitable pour l’expulsion des sécrétions. C’est ce qui explique pourquoi ces bébés ont davantage de sécrétions en postnatal que les autres. Les intervenants en place pourront, au besoin, utiliser un appareil à succion avec un petit tube pour mieux tirer les sécrétions du nouveau-né et l’aider à se dégager et à bien respirer. Pour le reste, ce sont les jours qui suivront l’accouchement qui lui permettra de vidanger le résiduel et vous pourrez certainement l’aider avec l’utilisation de l’eau saline et d’un mouche-bébé, outils très efficaces pour bien le libérer.

Les signes d’étouffement

1. Si l’obstruction est partielle :

  • Le  bébé peut tousser, fait des sons ou pleure;
  • Le bébé a la peau rouge;
  • Une coloration bleutée au pourtour de la bouche apparaît;
  • Le bébé a de la difficulté à respirer.

2. Si l’obstruction est complète :

  • Le bébé est dans l’incapacité de pleurer;
  • Le bébé ne produit aucun son;
  • Le bébé a de la difficulté à respirer;
  • La peau est rouge;
  • Les lèvres sont bleues au pourtour;
  • Le bébé a un regard de détresse;
  • Il y a perte de conscience.

Quoi faire si l’obstruction est partielle ou complète?

  1. Image - Premiers soins sur un bébé qui s'étouffeRegardez dans sa bouche afin de voir si l’objet s’y trouve;
  2. Placez le bébé sur le ventre, sur votre bras gauche. Soutenez sa tête dans votre main gauche. Faites attention de ne pas bloquer sa bouche;
  3. Donnez-lui 5 tapes dans le dos en poussant vers le haut;
  4. Tournez-le sur le dos sur votre bras droit;
  5. Donnez-lui 5 poussées thoraciques à deux doigts sous la ligne inter-mammaire à 1,5 pouce ou 4 cm de profondeur;
  6. Continuez les étapes jusqu’au dégagement de ses voies respiratoires ou jusqu’à ce qu’il tombe inconscient.

Pour poursuivre la lecture de ce sujet, accédez au billet suivant Quoi faire si le bébé ou l’enfant devient inconscient?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu