gtag('config', 'AW-970745833');

Bonjour les parents!

Je vous ai parlé dans un billet précédent des médicaments permis sans ordonnance durant la grossesse et ça a plu à plusieurs lecteurs et lectrices de pouvoir ainsi mieux orienter le traitement de la mère. Cela dit, plusieurs mamans m’ont demandé : « Et pendant l’allaitement, maintenant? »

Voici donc un éventail sommaire, mais pratique pour vous, qui ne remplace toutefois en rien une consultation médicale, quand nécessaire. La grande majorité des médicaments permis durant la grossesse le sont aussi pendant l’allaitement, par exemple le Myoflex, les sirops Balminil DM et Benylin DM, le Tylenol, l’Otrivin ou le Dristan au besoin. C’est également le cas de Canesten, Monistat ou Gynécure pour traiter la vaginite (infection à champignons) qu’on peut utiliser sans crainte, idéalement en traitement d’une semaine, et ce, sans ordonnance.

En ce qui concerne les allergies saisonnières, la prise de Claritin, d’Aerius, de Reactine ou d’Allegra peut aider à soulager les symptômes inconfortables, même si vous allaitez. Si l’on parle de diarrhée, l’Imodium et le Kaopectate sont sûrs pour une maman qui allaite. En situation de constipation, on mise d’abord sur bonne alimentation et hydratation, puis on peut ajouter pendant un certain temps du Metamucil, du Prodiem, du Benefibre, du Colace ou du Surfak pour obtenir un changement en quelques jours. Un suppositoire de glycérine peut aussi être utile à l’occasion si vous êtes très incommodée et n’avez pas eu de selle depuis au moins trois jours. Si vous souffrez d’hémorroïdes, les compresses d’hamamélis et de glycérine (Tucks) ou de la crème Anusol peuvent être une solution.

Enfin, s’il arrivait que vous ayez des symptômes de nausées associées à une gastroentérite, le Gravol vous sera probablement utile. Si vous ressentez plutôt des reflux d’acidité, le Dioval, le Gaviscon, le Maalox ou le Mylanta pourront vous soulager, si pris une heure avant le repas. Leur effet dure environ deux heures.

Notez que si vous prenez d’autres médicaments reliés à votre condition, il est préférable de faire valider la prise d’un nouveau produit afin de ne pas diminuer l’effet recherché des autres médications en cours (surmédicalisation).

Je vous invite à visionner les vidéos suivantes en complément d’information :

J’espère que tout cela vous éclaire un peu!

Vous pouvez aussi consulter ce site web pour poser une question à un pharmacien : Question pour un pharmacien

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu