Dès la naissance, des actions concrètes sont mises en place pour favoriser le contact, le rapprochement, le lien avec votre tout-petit afin de favoriser le développement d’une relation étroite entre vous.

Le peau à peau, la chaleur de maman et de papa, votre odeur et votre voix feront en sorte de rassurer le bébé dès sa sortie. Le besoin de se nourrir est un besoin primitif, je dirais même animal. Comme nous sommes des mammifères à la base, il est tout à fait naturel de porter un enfant, de le mettre au monde et de l’allaiter pour l’amener vers l’autonomie et l’indépendance. Dans toute la préparation prénatale, le père est très très important et même pour l’allaitement.

Les papas qui se sentent plus ou moins touchés ou interpellés par l’allaitement maternel, donc qui disent « C’est ma blonde qui allaite, c’est à elle de choisir », détrompez-vous!

Dans la société québécoise actuelle, peu de pères ont grandi dans un contexte ou l’allaitement se pratiquait. Aussi sont-ils rares ceux qui, durant leur enfance et adolescence, ont côtoyé des femmes qui nourrissaient leur bébé au sein; par conséquent, tout est à découvrir. Les nouveaux pères se trouvent souvent incompétents et inutiles auprès de leur nouveau-né, qui requiert constamment ses boires auprès de sa maman. Ils ne se rendent pas compte de l’impact de leurs gestes ni que leur façon d’être positifs et leur soutien constant sont déterminants dans le succès de l’allaitement.

Saviez-vous que votre attitude vis à vis l’allaitement, vos encouragements et votre appui sont les facteurs qui influencent le plus votre amoureuse dans sa décision d’allaiter ou non et dans la durée de l’allaitement?

Les pères peuvent effectivement faciliter l’allaitement entre autres sur le plan pratique en apportant le bébé à sa mère pour les boires, en changeant ses couches, en le berçant, en lui faisant faire ses rots, en lui donnant son bain, en le consolant au besoin en plus d’encourager de toutes sortes de façons la maman à poursuivre ses efforts dans les phases plus critiques et difficiles. Même si la majorité des hommes d’aujourd’hui reconnaissent que l’allaitement est ce qu’il y a de mieux pour le bébé, plusieurs continuent de croire que le fait d’allaiter change négativement l’apparence des seins de leur amoureuse et nuit aux relations sexuelles.

Saviez-vous que votre attitude vis à vis l’allaitement, vos encouragements et votre appui sont les facteurs qui influencent le plus votre amoureuse dans sa décision d’allaiter ou non et dans la durée de l’allaitement? Votre contribution s’avère en ce sens primordiale puisque votre conjointe offre à votre enfant un cadeau qui n’a pas de prix – son lait – et que votre soutien lui est vraiment précieux. C’est ensemble que vous nourrissez votre bébé en prenant soin les uns des autres. Nul doute, pour moi, que papa et la famille jouent ici un rôle des plus importants, les uns pour encourager, les autres pour partager leur expérience et donner des trucs concrets. Les cours prénataux, les médecins, les infirmières, les monitrices d’allaitement, les sages-femmes peuvent tous contribuer à leur façon à vous encourager dans votre rôle du meilleur aidant lors de l’allaitement maternel.

Entourez-vous d’amies et de membres de la famille qui vivent ou ont vécu une expérience positive d’allaitement et posez-leur vos questions.

L’allaitement, c’est une histoire de famille!

Les vidéos liées :

Billets liés :

Merci et à bientôt!

Marie
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

2 Commentaires. Leave new

  • […] Père et allaitement […]

  • Effectivement le père de ma fille, avant sa naissance, me disait constamment qu’il n’aurait aucun rôle à jouer durant l’allaitement…et essayer de les convaincre du contraire… inutile. Par contre dès l’arrivée de notre fille, il s’est de lui même impliqué. Aller chercher la petite lorsqu’elle se réveillait, la positionner au sein dans le lit, s’assurer que le bébé ne s’en dorme pas au lit, soit en la déshabillant, ou en lui chatouillent un peu les pieds. Lorsque finalement, j’ai arrêté de donner le sein, et qu’à la place, je tirais mon lait… papa se chargeait de donner la bouteille et de changer la couche, et moi, pendant ce temps, je tirais mon lait. Ce qui normalement aurait prit plus d’une heure et demie, si je m’étais occupé de faire tout cela moi-même, prenait finalement MAXIMUM 40 MINUTES. Un pure délice pour la récupération de tout le monde dans la maison. Et papa avait son moment avec la petite. Et là fierté de mon homme lorsqu’il répondait aux tantes, lorsque celle ci lui disait qu’il pourrait aider, et que celui ci leur citait ce qu’il faisiat, eh bien, toutes les tantes en restaient bouche bées!!! L’allaitement n’est pas qu’une affaire de femme. Mais laissons nos hommes le découvrir par eux mêmes, de toute façon, ils ne nous écouterons pas!! Une maman, une femme, et surtout, une épouse, fière de son mari, et surtout fière que ma fille aille un père aimant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu