Afin de mieux connaitre l’ostéopathie, dirigez-vous vers le billet suivant : Ostéopathie et bébé : mère et bébé.

Qu’est-ce qui pourrait m’amener à prendre rendez-vous avec un ostéopathe? L’ostéopathie étant une médecine préventive avant tout, toute femme en préconception pourrait rencontrer un ou une ostéopathe pour maximiser les conditions de conception, s’assurer que son bassin est harmonieux, que son utérus est libre, son plancher pelvien souple et symétrique, que le reste de son corps est en parfaite santé sur tous les plans (postural, hormonal, physiologique…). Cette rencontre peut se faire à n’importe quel moment de la préconception.

Aussi, en début de grossesse ou tout au long de celle-ci, la femme peut aller se faire traiter en ostéopathie que ce soit par prévention, pour des douleurs et des inconforts ou simplement en préparation à l’accouchement.

Est-ce que cela peut être dangereux pour mon bébé si je suis déjà enceinte?

Non! L’ostéopathe agit tout en douceur et il n’y a aucun risque pour votre bébé. Au contraire, un traitement peut aider à améliorer votre confort (relâchement des articulations de votre bassin, détente des muscles qui entourent le bébé, travail du plancher pelvien, harmonisation de la posture en constante évolution durant la grossesse…), ce qui favorisera, par le fait même, celui de votre bébé. Il n’y a d’ailleurs aucune douleur durant le traitement.

Y a-t-il des contre-indications à un traitement d’ostéopathie?

Il n’y a aucune contre-indication durant la grossesse puisque l’ostéopathe adapte son traitement à la situation et au terme de votre grossesse. Les gestes posés sont précis et directement reliés à la situation exposée lors d’un questionnaire rempli avec vous en début de séance. Cette séance peut, selon votre besoin, tantôt calmer des contractions prématurées, tantôt stimuler ces mêmes contractions lors d’un retard de début de travail; détendre des articulations limitées dans leur mouvement ou les soulager si la relaxine les amène à trop de laxité; etc.

Que se passe-t-il lorsque le traitement ne semble pas fonctionner?

L’ostéopathe sait reconnaître les limites de son champ de compétences et vous référer à votre médecin ou votre sage-femme si telle est la situation. Il pourrait aussi vous référer en physiothérapie, en acupuncture, naturopathie, massothérapie… si votre condition le nécessite.

Les conseils de ma pro

  • Avant de prendre rendez-vous avec l’ostéopathe, que ce soit durant votre grossesse ou pour votre bébé, assurez-vous que ce professionnel est spécialisé en périnatalité. Tous les ostéopathes sont formés pour pouvoir faire face à tout type de clientèle, mais l’obstétrique et la pédiatrie sont deux domaines qu’il est bon de pouvoir aborder avec art et toutes les connaissances nécessaires pour ne pas passer à côté de lésions inhabituelles et spécifiques à ces circonstances. On ne traite pas un bébé comme on traite un adulte, et c’est la même chose pour une femme enceinte;
  • Le fait d’offrir un traitement d’ostéopathie à votre bébé en prévention peut lui permettre de retrouver un confort dans son petit corps plus rapidement. Il est très rare de ne rien trouver à libérer chez un bébé dans les premières semaines de vie, et ce, même si l’accouchement s’est bien déroulé. L’ostéopathe vous expliquera ce qu’il fait et vous donnera des consignes précises pour que vous puissiez continuer ensuite quotidiennement à poser les gestes adéquats pour que le gros du travail se fasse avec vous à la maison. Un autre rendez-vous vers cinq mois de vie est pertinent, car il permet, toujours dans une vision de prévention, de vous accompagner dans le développement psychomoteur de votre enfant en posant les gestes adéquats et éviter ainsi les erreurs que beaucoup font par ignorance. Puis, un troisième rendez-vous, deux mois après les premiers pas de l’enfant, est conseillé pour vérifier la posture, le bon positionnement des pieds et des jambes, dégager le bassin et le cou après les nombreuse chutes qu’a occasionnées l’apprentissage de la marche et – encore une fois dans une vision préventive – éviter plusieurs traitements par la suite pour régler une situation qui aurait pu l’être bien plus tôt. Nous suggérons, à l’Odyssée, une rencontre tous les ans ou deux ans si l’enfant va vraiment très bien (bon système immunitaire, bon sommeil, bon fonctionnement en général).

Pour aiguiser encore plus vos connaissances, rendez-vous à Ostéopathie et nouvelle maman.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu