Bonjour les parents,

Je suis récemment allée à un événement extérieur où il y avait de la musique et des feux d’artifices en prime en fin de soirée. J’ai rencontré plusieurs familles qui me demandaient si le bruit était trop fort pour leur bébé.

Je leur ai répondu : Bonne question! À ce moment, je ne connaissais pas l’impact du bruit chez un jeune enfant dans un tel contexte et la prévention suggérée.

Je veux répondre de façon complète à la question. En plus de ma recherche scientifique, j’ai aussi bénéficié de l’aide précieuse d’Andréa, une audiologiste, pour ressortir l’essentiel à vous transmettre.

Les bruits excessifs

Premièrement, il est vrai que des bruits excessifs ont, à la longue, un impact sur l’audition d’une personne, adulte, enfant ou bébé. Et ce, même si l’intensité en décibels est très importante et que l’exposition à ces bruits forts est répétée. Soulignons que la notion de bruit est relative à chaque personne et selon l’âge. Un bruit fort pour vous ne l’est peut-être pas pour une autre personne autour de vous.

La mesure de l’intensité du bruit s’évalue en décibels. Certains bruits surprendront votre bébé et provoqueront soit des sursauts, de l’intérêt ou encore des pleurs.

Le système neurologique central

Photo - Enfants avec casque antibruit à un spectacle aérien - Billet : Casque antibruit pour bébé : est-ce nécessaire?Il faut savoir que le système neurologique central de l’audition d’un bébé est en grand développement dès sa vie intra‑utérine et aussi après sa naissance. La maturité sera atteinte autour de 12 ans environ. Pour ces raisons et pour favoriser les apprentissages, il sera indispensable d’exposer le bébé à un milieu de vie sonore, sans le priver de bruits normaux du quotidien. Même très petit, il fera la différence entre le jour et de la nuit en fonction de la stimulation auditive. Si on surprotège le bébé en limitant le bruit trop souvent, il peut devenir de plus en plus intolérant aux moindres changements d’intensité. Il réagira fortement aux sons, même ceux que l’on considère normaux. Tout est une question de dosage, d’équilibre du bruit, des sons. Trop de bruits à la fois, trop longtemps ou trop forts, fatiguent, épuisent un jeune bébé. De plus, ils peuvent, à la longue, avoir des conséquences sur son audition actuelle et à venir.

Lisez la suite : Qu’est-ce qu’un bruit excessif?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu