gtag('config', 'AW-970745833');

Mise à jour du billet le 30 mars 2018

Encore aujourd’hui, j’ai vu à la clinique un bébé avec du chapeau sur la tête (croûte jaune) et encore une fois, le bébé avait environ quatre épaisseurs de vêtements sur lui!!!

Vous avez toujours peur qu’il ait froid, mais il se peut fort bien qu’il ait plutôt chaud! Il y a des bébés frileux et il y a des bébés chaleureux, il faut voir avec chacun de vos bébés et de l’habiller en conséquence.

Svp, les parents, ne couvrez pas trop vos bébés : juste une couche de plus que vous, et ce, peu importe la saison. La chaleur d’un bébé sort par la tête, donc pas de bonnet à l’intérieur ni dans la voiture. Si le dos de votre poupon est humide ou trempé, il vous dit qu’il a trop chaud. Attention aux bonnets de laine et de polar, ceux-ci n’absorbent pas bien la transpiration et cause par le fait même un milieu chaud et très humide favorable au développement de la séborrhée dermatite de votre bébé.

Qu’est-ce que la séborrhée dermatite?

La séborrhée dermatite appelé souvent le « chapeau », fait référence à une surproduction du sébum (graisse) par les glandes sébacées de la peau ainsi qu’à la colonisation probable par des levures (champignon). Chez les jeunes enfants, les glandes sébacées de la peau sont plus volumineuses et produisent plus de sébum. C’est pourquoi, on trouve souvent que les cheveux des bébés ont un aspect huileux, gras au visuel. Quand il y a ainsi plus de gras produit, cela amène un déséquilibre de la flore cutanée dans le cuir chevelu et engendre souvent les rougeurs et les plaques de peau qui se détachent, peau qui desquame, qui lève (les squames) et même la formation de croûtes jaunâtres. Il peut y avoir une extension des plaques surtout dans les replis: une atteinte derrière les oreilles, au visage dans les poils des sourcils, duvet du front, au cou et aussi dans les replis de peau et plus encore. Ce changement de la flore favorise la prolifération du champignon appelé « malassezia » ce qui augmente le processus de plaques jaunâtre.

Vous comprendrez que la chaleur et l’humidité augmentent l’activité reproductrice des glandes sébacées, donc, augmente le phénomène de surproduction qui provoque, par le fait même, une prolifération des champignons qui raffolent de ce milieu pour se développer. À l’humidité, au final, on remarquera plus de croûtes jaunes dans les cheveux ou bien plus de rougeurs. Rassurez-vous, ces caractéristiques physiques n’amènent pas de démangeaison, pas de douleur pour le bébé et ne représentent aucun danger.

Ne vous fiez pas à ses mains ni ses pieds ni son bout de nez pour voir s’il a froid, car se sont les extrémités, c’est normal qu’elles soient plus froides. C’est votre bébé le meilleur thermomètre.

Comment la traiter?

Un bain quotidien de 5 minutes avec de l’eau tiède avec un savon, un shampoings doux avec un bon rinçage et bien assécher le crâne du bébé. Appliquer par la suite sur tout le corps une crème hydratante non parfumée pour éviter la sécheresse de la peau d’un jeune bébé.

Vous pouvez utiliser de l’huile d’olive (ou huile de bébé ou minérale avec salicylique à 6%) à déposer doucement sur les croûtes, avec une ouate par exemple, une heure avant son bain, pour les ramollir et aider le décollement ensuite. Puis après le bain, utiliser un peigne très fin ou une brosse douce pour retirer ce que vous pouvez des croûtes. Procédé que vous pouvez reprendre 2 à 3 fois dans une semaine pour arriver à retirer au complet les restes. Ne pas être trop agressif sur le frottement car peut devenir sensible pour le bébé.

Traitements pharmacologiques

Si les croûtes semblent persister, vous pouvez utiliser une crème anti-champignons (antifongique) comme le Kétaconazole 2% souvent combiné avec une petite crème à base de cortisone 1%. Il y a aussi du kétaconazole à utiliser en shampoing si le bébé a beaucoup de cheveux comme le Nizoral mais attention aux yeux du bébé.

Bonnes pratiques

Aussi, faire porter un bonnet au bébé, de préférence en coton, juste au besoin (vent, froid ou soleil) pas en général et éviter les bonnets de polar ou de laine qui n’absorbent pas l’humidité et augmentent la problématique. Les couvertures en mousseline peuvent aussi être une bonne alternative pour couvrir bébé.

Si cela persiste toujours, l’on visera à diminuer l’inflammation et aussi le développement des levures (champignons) voici la recette :

  • shampoing avec kétoconazole 2 % appliquer 2 fois/semaine pour 4 semaines
  • cortate en lotion 1 % à appliquer sur les plaques 1 fois/jour pour 1-2 semaines maximum
  • shampoing vendu en pharmacie spécifiquement pour la séborrhée dermatite, à demander au pharmacien.

S’il y a une extension des plaques partout sur le corps du bébé, il faut consulter à ce moment votre médecin ou dermatologue pour avoir une évaluation complète et un traitement approprié.

Je vous invite à visionner la vidéo sur les malaises du bébé.

Marie
La spécialiste des bébés

3 Commentaires. Leave new

  • Merci

  • MarieFortier
    06/12/2015 4:36 pm

    tant mieux si cela a répond à tes questionnements et suggérer des solutions possibles. à plus, Marie

  • Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet / june.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu