On me demande souvent si le bébé doit être couvert davantage après sa naissance, pour retrouver un peu le milieu plus restreint qu’il a connu dans l’utérus de sa mère.

En postnatal, il est vrai que la vie extra-utérine est vraiment différente de son petit nid chaud, douillet et exigu. Il se retrouve en quelques minutes à l’air ambiant, libre de ses mouvements, à la lumière intense et stimulé au niveau de tous ses sens. Il se positionne souvent en petite boule avec les jambes recroquevillées sur son abdomen comme à son habitude in utéro. On le touche, il plisse les yeux, car la lumière le dérange, il respire et dégage son nez de ses sécrétions en éternuant ou en toussant, il entend maintenant directement les sons de l’environnement qu’il percevait différemment il n’y a pas si longtemps. Très rapidement après l’accouchement, il sera aussi invité à téter pour se nourrir. Pas besoin de vous dire qu’à la naissance, un bébé fait face à plusieurs apprentissages à la fois et ce, à la vitesse grand V.

Le confort du cocon

Pour ceux et celles qui ont déjà des enfants, je suis certaine que vous avez déjà vu les infirmières langer votre bébé naissant avec un petit drap de flanelle en petit paquet. L’on veut, par cette intervention, atténuer le bouleversement que vit le bébé dans son nouvel environnement, en l’enveloppant comme dans un petit cocon pour lui procurer sécurité et confort du fait d’être entouré, couvert, afin d’amoindrir l’impact d’une telle transition qu’il doit vivre. Et, avec le temps, le bébé deviendra plus à l’aise de s’étirer, déplier les jambes et sortir ses bras.

Les dormeuses

Dans le même esprit, plusieurs parents utilisent par la suite une dormeuse pour s’assurer que leur bébé n’ait pas froid même s’il se déshabille durant la nuit. La dormeuse est aussi appelée une gigoteuse, un maillot d’emmaillotage ou une turbulette. Elle fait penser à un sac à couchage qui enveloppe le bébé. Il y en a conçu à partir de tissus légers pour le temps plus chaud et d’autres, pensé pour les saisons plus fraîches avec ou sans manches. Pour un bébé très petit, il peut se sentir entouré par le tissu un peu comme pour imiter l’étroitesse de l’utérus de sa mère, et plus tard pour le garder bien au chaud et recouvert durant toute la nuit, même s’il bouge.

Continuer votre lecture avec La routine du dodo chez le nourrisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu