Pour mieux connaître l’eczéma, rendez-vous au billet Eczéma et bébé.

Les affections en lien avec l’eczéma peuvent être nombreuses. Plusieurs recherches semblent montrer un lien entre les manifestations d’eczéma chez un jeune bébé et l’apparition de différentes allergies chez ce même enfant plus tard dans sa vie. Par exemple, le rhume des foins (rhinite) à 30 % selon certains auteurs et aussi l’asthme, à 50 %. Il est documenté de nos jours que si on prend le contrôle de l’eczéma tôt dans le jeune âge, c’est à dire , dès le début des manifestations, que l’on peut réduire les risques de la » marche atopique » qui veut dire que le situation évolue vers des affections autres.

On peut aussi remarquer, chez ces enfants sensibilisés au niveau de leur peau, qu’ils peuvent réagir plus fortement au niveau cutané que les bébés en général, lors de contact avec des allergènes précis comme par exemple les acariens ou certains aliments.

Il ne faut pas négliger l’aspect émotif et psychologique de l’eczéma. Vous êtes peut‑être un parent qui fait de l’eczéma et vous avez peut‑être remarqué que lors de grands stress, les éruptions d’eczéma se font davantage ressentir! Chez un enfant, un déménagement, l’arrivée d’un frère ou d’une soeur, l’entrée à l’école en sont des exemples typiques.

Les manifestations cliniques de l’eczéma chez le nourrisson

Les parents consultent souvent quand ils voient chez leur nourrisson de la sécheresse ou des plaques rouges sur la peau. En tenant compte que la problématique de l’eczéma est en lien avec une hyperréactivité de la peau, voici l’apparence que peut prendre une éruption d’eczéma chez votre bébé.

Le tout débute souvent par une peau très sèche chez le poupon, qui se remarque encore plus par temps sec ou lors de la mise en marche du chauffage pendant les saisons plus froides :

  • la peau sèche et souvent rugueuse souvent au niveau des joues au début. Elle peut même relever, peler (desquame, squames);
  • des plaques rouges surtout dans les replis lié à l’humidité comme au niveau du cou, des extenseurs des bras et même la tête en lien avec la perte de chaleur;
  • des petites papules, vésicules, gonflements qui peuvent se percer et couler et faire une croûte souvent jaunâtre sur le site inflammé (liquide séreux jaune);
  • des démangeaisons qui peuvent être intenses et qui entraînent du grattage important ou de l’inconfort chez le jeune bébé, suscitant chez lui une possible irritabilité ou des troubles de sommeil.

On trouve souvent les plaques rouges au niveau des joues, pourtour de la bouche, du cou, du front, du cuir chevelu, du thorax et des plis des articulations : aux coudes, aux genoux, aux poignets et aussi aux chevilles. Les plaques peuvent aussi apparaître partout sur le corps.

Pour connaître les divers moyens de prévention possible, voir le prochain billet : Comment prévenir l’eczéma?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu