Pour connaitre les différents types de douleurs aux mamelons, consultez la page précédente : Les douleurs aux mamelons

Les causes des douleurs aux mamelons sont multiples. Le billet suivant vise à expliquer les causes et les caractéristiques autant chez la mère que le bébé.

Causes potentielles chez la mère

Photo - mamelon plat

Mamelon plat

  • L’anatomie des seins et des mamelons. Mamelons plats, rétroversés ou très gros, seins très lourds et mamelon difficile à voir lors de la mise au sein.
  • Une erreur de pratique, par exemple une mauvaise position du bébé qui fait qu’il ne prend que le bout du mamelon.
  • La prise du mamelon qui n’est pas optimale.

Causes potentielles chez le bébé

  • Photo - frein de langue court qui nuit à l'allaitement

    Frein de langue court

    L’anatomie ou la morphologie du bébé (visage, menton, bouche, mâchoires) à la suite de l’accouchement. Je pense ici à un frein de langue (filet de peau sous la langue) court qui interfère dans la sortie de la langue du bébé. Sa langue ne peut pas aller au‑delà de la lèvre inférieure. Par le fait même, cela limite le prolongement de la lèvre pour aller chercher le mamelon de façon adéquate. Le bébé prendra plutôt le bout du mamelon et le pincer, ce qui blesse la mère.

  • Photo - palais en dôme chez le bébé qui nuit à l'allaitement

    Palais en dôme

    Un palais en dôme (en 8). Souvent les mères vont dire « on dirait qu’il me pince ». Pour identifier un palais en dôme, l’intervenant se lavera les mains et avec son petit doigt, l’ongle sur la langue, il mettra son doigt dans la bouche du bébé vers le palais. Il devrait alors sentir une fente étroite et profonde au palais. Son doigt sera aspiré à l’intérieur et coincé, un peu comme le mamelon lors de la tétée avec le bébé.

    Vous comprendrez qu’on ne peut pas changer le palais du bébé. C’est à ce moment que la position d’allaitement sera importante. La position assise sur la cuisse fonctionne très bien ou la position football.

  • Des causes mécaniques chez le bébé à la suite de l’accouchement peuvent amener des douleurs et des blessures aux mamelons de sa mère. Par exemple, s’il y a eu utilisation d’un forceps à la naissance. Parfois le bébé peine à ouvrir grand sa bouche, car sa mâchoire sensible a été un peu traumatisée avec l’accouchement. Il y a des bébés qui ont des torticolis de naissance. Comme ils sont toujours d’un côté, ils ont par le fait même de la difficulté à téter d’un côté.
  • Photo - bébé avec une rétrognatie

    Bébé avec une rétrognatie (menton reculé)

    La possibilité d’une plagiocéphalie peut amener une asymétrie faciale. Par conséquent, la bouche n’est parfois plus symétrique. Si c’est le cas, cela rend la têtée encore plus difficile.

  • Enfin, il y a des bébés qui ont une rétrognathie, c’est‑à‑dire un menton reculé par rapport à la bouche. Encore une fois, on ne peut pas changer son menton mais la position assise sur la cuisse est excellente pour cette situation.

 

Pour continuer la lecture de ce billet, rendez-vous à la partie suivante : Trucs pratico‑pratiques pour aider les blessures aux mamelons et la douleur

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu