Les douleurs aux mamelons peuvent être nombreuses. J’aime mieux vous prévenir : si vous lisez ce billet, vous risquez beaucoup! Vous risquez d’avoir de nouveaux trucs pratico-pratiques pour aider votre allaitement, hihihihi!


Dans ce billet :


Lorsqu’on allaite pour la première fois, on se rend compte que c’est tout un apprentissage, autant pour la maman que le bébé. Il faut apprendre ensemble, se donner du temps et créer l’atmosphère et les moyens pour favoriser au mieux l’ébauche à l’allaitement et sa poursuite.

D’entrée de jeu, lorsqu’on parle de douleur aux seins, je vous dis que ça fait mal des blessures aux mamelons. Peu importe si on parle de gerçures ou de crevasses, ces blessures touchent les terminaisons nerveuses qui se trouvent dans l’épiderme de la peau et c’est très très sensible pour toutes les mères qui allaitent. Les intervenants qui vous soutiennent évalueront la situation et auront un rôle à jouer dans le soulagement de votre douleur et aussi pour la guérison des plaies s’il y a lieu, afin de faire perdurer l’allaitement dans le temps.

Premièrement, je pense que c’est important qu’on regarde les caractéristiques qui différencient la gerçure de la crevasse :

La gerçure

Photo - Gerçure au mamelon - allaitement

Une gerçure au mamelon

La gerçure se caractérise par une rougeur qui peut ressembler à une irritation. On peut parfois voir une petite pellicule formée par les sécrétions (pertes) qui sont libérées ou une petite croûte jaune qui apparaît, mais qui demeure très superficielle. Si on ne fait rien à ce stade, la gerçure peut dégénérer en crevasse.

La crevasse

Photo - crevasse sur le mamelon - allaitement

Une crevasse au mamelon

La crevasse elle, est beaucoup plus profonde. Elle touche le derme de la peau, contrairement à la gerçure qui se situe au niveau de l’épiderme. En touchant le derme, on touche par le fait même la vascularisation. Dès qu’il y a du sang qui apparaît au mamelon, ou que le bébé régurgite du sang après une tétée, on parle de crevasse. À ce moment, la crevasse peut elle‑même se compliquer en ulcération, ce qui rend très difficile l’allaitement par la suite. C’est beaucoup trop souffrant pour les mères. C’est pourquoi, il faut prévenir le coup.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de blessures aux mamelons d’une maman. Certains facteurs viendront de la mère elle‑même et d’autres du bébé. Il faut toujours regarder la cause potentielle de la situation. Si on regarde la cause et qu’on intervient, on règle la vraie problématique. Sinon, la douleur et les complications peuvent se poursuivre.

Pour consulter la lecture, rendez-vous au billet suivant : Les causes des douleurs aux mamelons

Ce billet est également disponible en: English

Publicité - Medela - MedelaBoutique.ca - Ouvert 24 heures

4 Commentaires. Leave new

  • bonjour à vous,

    Désolée pour votre situation, c’est vraiment dommage que tout cela soit arrivé!

    Pour votre question, je ne connais pas de personne qui ont eu ce problème d’herpès aux mamelons depuis fort longtemps et je ne saurais même pas vous mettre en lien avec cette femme (il y a 20 ans peut-être hihihihi) j’en ai connu 2 en fait dans ma pratique jusqu’à date alors, disons que cela ne cour pas les rues et malheureusement, vous seriez la troisième!

    Aussi, si cela est si souffrant pour vous les téter j’imagine, je ne connais pas votre production de lait, je ne connais pas l’âge de votre bébé mais j’ai eu l’idée du port de la téterelle 1 boire sur 2 pour vous soulager lors de la tétée mais il faut vraiment qu’une infirmière ou professionnel voit toute votre situation dans son ensemble avant de vous dire oui car c’est vraiment une mesure très très temporaire mais juste pour vous soulager avec advil régulier (n’oubliez pas) en attendant que votre médication fasse plus effet. Proposition à réévaluer avec vous par un professionnel.

    je vous souhaite le meilleur
    Marie

  • Bonjour!
    Je suis un peu désespérée, et je retrouve peu d’information sur le sujet. J’allaite encore ma fille de 16 mois. Cette dernière a eu une épisode d’herpès labiale il y a 2 semaines, et ceci entraînant cela, elle me la transmise au mamelon.
    J’ai été diagnostiqué, je prend des antiviraux en comprimé, et de la crème antibiotique. Pour un des 2 seins, je vois une amelioration des plaies, pour le 2e, il est toujoirs a vif. Ça fait juste 2 jours que je fais le traitement, mais plus d’une semaine que j’ai mal (le temps d’avoir le bon diagnostique..)
    Je suis vraiment découragé que ça fasse encore mal, j’aimerais beaucoup avoir un témoignage ou de la literature sur le temps de guérison histoire de m’encourager un peu…
    Merci!

  • Chère maman, je te trouve plus que courageuse!!!!!!!!!

    Tu as vraiment eux tout le kit pour une seule femme!! C’est très dommage car c’est rare qu’on voit cela si grave et tous ces problèmes à la fois……..Aussi c’est certain que la montagne est plus grosse à franchir pour passer par dessus tout cela après, n’est-ce pas?

    Je répète souvent aux mamans que je vois ou parle de faire de son mieux et du mieux qu’on peut et c’est cela que je veux dire…..même si on veux quelques chose +++ certains événements font en sorte que notre idée change et vaut mieux une mère en santé pour s’occuper de son petit qu’une mère effondrée.

    Je félicite tout ce que tu as fait pour ton bébé et comme tu dis, profites maintenant de chaque moment avec ton bébé zènement.

    au plaisir, Marie

  • Veronique
    06/22/2017 1:23 pm

    Mon debut d’allaitement s’est assez bien déroulé, quelques gerçures mais la crème Lanoline et mon lait à aidé.. mon bébé avait 3 semaine j’allait bien je sortais et la visite venait tous les jours voir le bébé même si j’étais fatiguée épuisée…. puis un soir, la douleur intense dans un sein… après avoir appellé le 811 et une marraine d’allaitement (ligne 24h/7) il fallait drainer mon sein puisque mes canaux semblent bloqués. On me conseil une tétée ensuite tire lait pendant 1 heure avec bébé qui boit aux 2 heures je ne dormais plus du tout. La fièvre s’est rapidement installée cette nuit là usqu’à 40°. Le temps d’attente aux urgences dépassaient les 8 heures… Le sans rendez-vous avec mon medecin de famille etait complet. Le soir je ne tenais plus debout et j’ai décidé d’aller consulter, on est passé très vite! Antibiotiques en main on est rentré. Le lendemain je rencontrais une conseillère en lactation. Elle observe une bonne prise au sein, mais mes mamelons bleuté et croûtés laissent présager un syndrome de raynaud, une importante crevasse et une mastite importante…mais au moins plus de fièvre! Quelque jours plus tard le muget s’instale. C’est là que j’ai décidé de sevrer mon bébé graduellement.. J’en suis là en écrivant ces lignes… Je culpabilise et je mets en doute mes capacités de mère selon mère nature… vraiment une expérience douloureuse autant physiquement que psychologiquement…. mon bébé a 1 mois et je compte lui donner de l’amour, du bon temps de qualité plutot que simplement du lait maternel!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu