Billet mis à jour le 11 juin 2018

J’ai vu bébé Charlotte à mon travail, à trois semaines de vie, et les parents étaient très fiers de me dire qu’elle avait un superbe teint! Et moi de leur expliquer que la jaunisse physiologique d’un nouveau-né peut prendre jusqu’à six à huit semaines avant de se dissiper. La tête est la dernière partie du corps à prendre sa vraie couleur, compte tenu que le pigment jaune sort à la lumière, donc, par la tête du bébé (car il est habillé sur le reste du corps). Pauvre parents, je venais de « péter » leur bulle, mais bon, on a bien rigolé quand même…

La jaunisse pathologique

Lorsque l’on vous dit à l’hôpital que votre bébé ne fait pas une jaunisse, on veut dire qu’il ne fait pas une jaunisse pathologique (anormale) et que le taux sanguin de bilirubine (pigment jaune) n’est pas trop élevé pour être dangereux. Tous les bébés font des jaunisses, mais à des degrés différents et souvent sans prendre un teint vraiment jaune. Pour la prévention, tous les bébés seront évalués suite à leur naissance. Cliniquement et aussi par une prise de sang sur le talon du bébé (taux de bilirubine dans le sang en fonction du nombre d’heures de vie), ou par un appareil de mesure transcutanée qui est considéré fiable comme méthode de dépistage. Avant tout traitement, puisque l’évaluation visuelle de la jaunisse à elle seule n’est pas une mesure acceptable pour déterminer si la situation est sous contrôle pour le bébé.

Jaunisse physiologique

On appelle cet état une jaunisse physiologique, car le bébé a, à sa naissance, trop de globules rouges pour sa petitesse. Il y a alors une destruction massive d’une partie de son hémoglobine que l’on nomme « hémolyse ». Puisqu’il est encore immature, le foie du bébé ne peut pas fonctionner au même rythme que celui de l’adulte. C’est pourquoi il y a une accumulation d’un pigment jaune dans sa circulation, puis dans ses tissus pouvant lui donner un teint jaunâtre appelé la jaunisse.

Cette accumulation s’éliminera ensuite tranquillement avec le foie qui fera une partie du travail, la perte au niveau de l’exposition de la peau à la lumière et une grande partie se retrouvera dans les selles de bébé. L’incompatibilité RH sanguin est aussi un facteur qui accentue parfois la jaunisse chez le bébé, ainsi que l’allaitement maternel et d’autres problématiques en santé. Une jaunisse importante sur le corps, persistante au-delà de deux semaines de vie chez un bébé doit être aussi réévaluée pour détecter rapidement une source sous-jacent possible.

Les symptômes

Le bébé peut-être plus endormi, avoir moins de tonus et une moins bonne succion. On s’assure alors que les symptômes se résorbent rapidement en quelques jours, avec l’ingestion de lait et une très bonne élimination des selles qui seront sans surprise, de couleur jaune. La surveillance se continue à ce niveau lors du retour à la maison avec le bébé, grâce au suivi postnatal des intervenantes du réseau de la santé.

Bilirubine : un antioxydant puissant

La nature est vraiment bien faite. On sait aujourd’hui, par plusieurs études sur le sujet, que la bilirubine est un antioxydant physiologique puissant pouvant être très protecteur pour bon nombre de cellules chez les mammifères et les être humains y compris, chez un nouveau-né. Donc, de ces conclusions, on pourrait dire que la jaunisse d’un nouveau-né sans problématique de santé est bénéfique et non nocive, puisque la bilirubine est active à protéger les cellules du bébé.

Hyperbilirubinémie

Lorsqu’un bébé présente, dès l’hôpital, un taux sanguin trop élevé de bilirubine qu’on appel « hyperbilirubinémie », c’est-à-dire jusqu’à 60% des bébés incluant les prématurés, mais pas nécessairement grave, le médecin demandera une surveillance accrue.

La photothérapie peut-être prescrite pour lui, ce qui se traduit par : un petit lit où le bébé sera installé en couche sous une lumière pour aider à l’élimination plus rapide du pigment jaune par la peau.  Ceci permettra d’empêcher l’accumulation néfaste, qui peut traverser la barrière cérébrale et causer des séquelles au bébé (risque de neurotoxicité, encéphalopathie). Il y a différents degrés pour désigner une trop grande concentration de bilirubine sanguine en parlant d’hyperbilirubinémie grave, ou encore plus graves et enfin, dangereuse.

On s’entend tous pour dire que la lumière directement orientée vers le bébé amène une sécheresse importante chez l’enfant. Ça exige donc un bon apport de lait pour compenser ses pertes liquidiennes. C’est pourquoi, avant d’utiliser la photothérapie, il faut s’assurer à priori de la nécessité de le faire, et non de traiter une forme bénigne de jaunisse néonatal, qui est tout à fait inoffensive pour le bébé.

La jaunisse précoce

On retrouve la jaunisse précoce souvent chez les asiatiques, les indiens et les hispaniques. On la retrouve aussi lors de certaines maladies ou conditions médicales spécifiques chez les bébés comme : un problème d’hypothyroïdie, un mal fonctionnement intestinal, une maladie du foie ou du sang ou une infection.

La jaunisse et les bébés prématurés

Un bébé prématuré aura souvent davantage besoin de photothérapie, puisque son foie est encore plus immature que celui d’un bébé né à terme. Pour cette raison, c’est plus difficile pour lui d’éliminer la bilirubine qui s’accumule. Ce n’est que pour une courte période et cela prévient les complications qui pourraient s’en suivre.

Trucs pour aider l’élimination de la jaunisse :

  • Vivre en cohabitation avec votre bébé;
  • Débuter l’allaitement le plus rapidement possible. Allaiter fréquemment pour favoriser l’engorgement au plus vite et l’hydratation du bébé. La première et la meilleure chose à faire en cas de jaunisse est d’aider la maman à bien allaiter son bébé, à favoriser un bon débit et une ingestion satisfaisante de lait;
  • S’assurer de la bonne prise et de la tétée nutritive;
  • Éviter les suppléments d’eau ou de préparations commerciales;
  • Surveiller les premières selles du bébé et voir son élimination selles et urines d’un jour à l’autre;
  • Surveiller le poids du bébé.

En espérant que ce court billet vous a aidé à mieux comprendre le phénomène de la jaunisse chez le nouveau-né.

Marie
La spécialiste des bébés

Ce billet est également disponible en: English

5 Commentaires. Leave new

  • Très intéressant comme billet. J’ai vécu l’exanguino – transfusion avec immunoglobuline pour ma fille qui avait un bilirubine à 289 à 18h de vie . Et vu l’incompatibilité ABO que j’ai développé, mon 4 ieme enfant a eu un suivi plus serré durant la grossesse et de la photo thérapie préventive a l’accouchement…. les 2 étaient combs +…. aujourd’hui tout va bien, ma fille a 9 ans et mon bébé à 2ans 1/2…

  • c’est la lumière qui vous donne cette impression mais si elle a encore sa jaunisse de nouveau-né elle peut avoir encore la peau bronzé hihihi

  • Bonjour,
    Ma fille de 5 semaine est bronzé, mais seulement quand il n’y a pas de soleil. A la lumière ou au soleil elle a le teint clair.

  • la jaunisse physiologique d’un bébé peut prendre jusqu’à facilement 6 semaines pour se dissiper et le visage est la dernière partie du corps qui prend sa couleur puisqu’elle est exposée à la lumière. Ne vous inquiétez pas s’il boit bien, prend son poids ect….

  • Maman inquiète
    09/28/2016 9:46 am

    Mon bebe a eu la jaunisse le jour même de la naissance. ( incompatibilité sanguine). Il a était sous les lumières bleues 6h en tout.
    Quand nous somme rentrée a la maison il était orange !!!
    Aujourd’hui a 1 mois il a le corps trés clair, et le visage mat. Est-ce que son visage va s’éclaircir pour devenir de la même couleur que son corps ?
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu