gtag('config', 'AW-970745833');

Pour mieux comprendre les changements dus à la grossesse, veuillez consulter la première partie du billet, Les symptômes de grossesse.

Les symptômes de grossesse se font ressentir à plusieurs endroits. Dans ce billet, il sera question du haut du corps.

Les nausées et les maux de tête sont très fréquents en début de grossesse.

L’augmentation des hormones (y compris la prostaglandine) qui montent en flèche occasionne souvent ce genre de symptômes. Le déficit de vitamine B6, une infection, une sensibilité accrue au niveau de l’odorat, des facteurs psychologiques et génétiques peuvent aussi jouer sur l’apparition et l’intensité de ces symptômes. Pour la majorité des femmes, le tout se stabilise à la fin du premier trimestre. Des maux de tête occasionnels peuvent persister mais si vous avez des migraines très importantes, le médecin verra à investiguer votre condition et vous soulager par la suite. Dans la population en générale, y compris, les femmes enceintes, se sont les » céphalées » (maux de tête) de tension que l’on retrouvent le plus souvent de 30 à 78%. Ces maux de tête peuvent durer entre 30 minutes et 7 jours. Les femmes expriment souvent une douleur sous forme serrement comme un bandeau tout autour de leur tête. L’intensité peut varier dans le temps de léger à modérée. Quand on parle de migraines, les femmes enceintes expriment une amélioration de leurs symptômes dans 60 à 70% des cas et l’allaitement semble protéger aussi.

Les nausées sont présentes chez plus de 50 % des futures mères. Il n’y a pas toujours de vomissements. Ce symptôme est sévère chez 1 femme sur 200.

Saignez-vous du nez? Ce symptôme est en lien direct avec l’augmentation du volume de sang et la dilatation des vaisseaux dans le corps. Vous n’avez jamais eu autant de sang dans votre corps et les vaisseaux sanguins sont gonflés à bloc. Se moucher ou un simple brossage de dents peut faire saigner ces petits capillaires très minces à l’intérieur du nez ou sur les gencives, saignements nommés gingivite de grossesse.

Au niveau du visage et de la mâchoire, on note souvent l’apparition de taches colorées plus brunes sur la peau, qu’on appelle » le masque de la grossesse « . C’est l’augmentation du métabolisme qui amène ainsi plus de pigmentation par la « mélanine » ainsi qu’une activation des cellules qui donne la pigmentation à la peau celles-ci très sensibles aux changements hormonaux et qui provoque une coloration qui s’accentue encore plus au soleil. Ce phénomène intensifie les taches de rousseur et peut même foncer l’aréole et les mamelons de vos seins. On peut compter jusqu’à 85 à 90% des femmes enceintes qui rapportent avoir remarqué ce phénomène sur leur peau. On retrouve le plus souvent cette décoloration au niveau du visage (plus au soleil), les bras, mains et thorax.

Thorax

Plusieurs femmes enceintes verbaliseront des brûlures d’estomac. En fait, ce sont des brûlures davantage liées à un reflux gastrique dans l’œsophage qu’à un malaise vraiment direct à l’estomac. C’est très désagréable et cela peut arriver à n’importe quel moment de la grossesse ou ne jamais se produire.

La grossesse fait ressortir les vulnérabilités de chaque personne. Celles qui font des reflux dès le début de la grossesse étaient déjà sensibles à ces symptômes avant. Le reflux gastro-oesophagien ce diagnostic chez 30 à 50% des femmes enceintes à un moment ou à un autre de la grossesse.

L’hormone qui relâche le muscle à l’entrée de l’estomac permet au contenu de remonter dans l’œsophage et provoque ainsi une sensation de brûlure chez la future maman. Les changements hormonaux et le ralentissement du transit gastro-intestinal sont souvent la cause du reflux observé.

Puisque la charge cardiaque augmente, le cœur battra plus rapidement avec parfois des palpitations. Il peut y avoir des rythmes cardiaques irréguliers observés durant la grossesse qui sont dans la grande majorité transitoire en lien avec la gestation. C’est une augmentation de 10 à 20% de la fréquence cardiaque. Cette fonction doit s’ajuster progressivement au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse et à l’augmentation des liquides dans le système. Il y aura en résumé au niveau cardiaque une augmentation de la fréquence, une augmentation du débit cardiaque et aussi une augmentation de la contractilité du muscle cardiaque.

Plus de liquide, plus de sang durant toute la grossesse, plus de rétention et plus de circulation et d’échange vers les poumons expliquent l’essoufflement chez plusieurs mères, et ce, même sans effort. Monter les marches, se plier, marcher un peu, tout cela peut amener des essoufflements par période, durant toute la grossesse. Il y a une augmentation de 20 à 30% de la consommation de l’oxygène et une augmentation normale de la fréquence respiratoire par conséquent.

L’une des hormones de grossesse, la progestérone, fait également relâcher certains tissus et certains vaisseaux sanguins, ce qui produit des dilatations (relâchement des parois veineuses et capillaires). Ce phénomène amènera une baisse de la pression artérielle et souvent des chutes de la pression chez plusieurs femmes enceintes (choc vagal). Elles ressentiront des chaleurs, des étourdissements et une sensation de perte de connaissance prochaine. Cette dilatation des vaisseaux sanguins périphériques provoquera aussi la prédisposition pour les varices et les hémorroïdes, même si la femme enceinte n’est pas constipée.

Les seins peuvent grossir graduellement avec l’évolution de la grossesse en préparation pour l’allaitement. Si vos seins ne changent pas du tout, parlez-en à votre médecin qui pourra les examiner, surtout si vous prévoyez l’allaitement maternel. En début de grossesse, les seins peuvent être plus lourds et surtout très sensibles. Habituellement, cela se stabilise aussi vers la fin du premier trimestre lorsque les hormones se rétractent un peu.

La douleur aux seins peut ressembler parfois à celle ressentie à l’approche des menstruations.

Pour en apprendre plus sur les changements à l’abdomen, consultez le prochain billet, Abdomen.

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu