Photo - Siège d'auto
Photo - Siège d'auto

Choisir le bon siège d’auto de bébé

23-24 semaines de grossesse > Conseils santé > Postnatal

Bonjour les parents!

Comme vous le savez sûrement, j’aime les bébés. Je souhaite de tout mon cœur leur santé, leur bien-être et leur sécurité. Par ce billet, je veux répondre du mieux possible à vos questions à propos du siège d’auto et contribuer, à ma façon, à bien vous conseiller dans le choix de cet indispensable pour votre bébé. Étant donné ma piètre expérience en la matière, j’ai fait appel à deux papas, les deux Benoit, mécaniciens de métier et spécialistes de la vérification et de l’installation des sièges d’auto, afin de mieux vous informer et vous guider dans votre achat. Pas besoin de vous dire qu’ils en ont vu de toutes les couleurs!

Il faut d’abord préciser qu’il existe quatre types de sièges: coquille (face arrière seulement), sièges convertibles (face arrière et face avant), sièges combinés (face avant et siège d’appoint) et sièges d’appoint. Dans ce billet, nous nous concentrons davantage sur la coquille et le siège convertible, mais vous donnons, bien sûr, des indications concernant le passage vers le siège convertible et d’appoint.

Photo - Siège d'autoDisons d’abord que vous devez toujours vous assurer que :

  • le siège est bien adapté au poids et à la taille de votre enfant :
    • un siège de nouveau-né (coquille) est adapté à un bébé de moins de 10 kg (22 lb) ou plus selon les limites de poids indiquées par le fabricant;
    • un siège d’enfant (convertible) est plutôt conçu pour un poids de 10 à 30 kg (22 à 65 lb);
    • le siège d’appoint convient, pour sa part, à un enfant de plus de 18 kg (40 lb);
    • le haut du crâne de votre bébé ne doit jamais dépasser le haut du siège en face arrière (on fait donc ici référence à la taille de votre ou bébé ou enfant). La distance minimale à respecter varie selon le fabricant.
  • Le siège porte l’étiquette de conformité de Transports Canada (appelée Marque Nationale de Sécurité). Ce seau confirme que le banc passe toutes les exigences canadiennes pour être vendu ici:
    • il est illégal d’utiliser un siège acheté dans un autre pays, parce que les normes de sécurité ne sont pas les mêmes partout. Le Canada est reconnu comme le pays ayant les règles, les critères de sécurité les plus sévères à cet égard.

Vous devez aussi prendre certaines précautions en tout temps :

  • lire attentivement le guide d’utilisation de votre voiture ainsi que le guide d’utilisation du siège. C’est essentiel puisque les instructions diffèrent d’un modèle de voiture à l’autre et d’un siège d’auto à l’autre;
  • remplir la carte d’enregistrement du siège et la retourner au fabricant; ainsi en cas de rappel du siège, vous serez avisés;
  • respecter la date d’expiration du siège, car les matériaux deviennent moins résistants avec le temps. La date peut être gravée sur le siège ou indiquée sur un autocollant. Si ce n’est pas le cas, vous référez au manuel du fabricant.
  • remplacer le siège après un accident, et ce, même si votre enfant n’y était pas au moment de l’impact. Vous pouvez communiquer avec le fabricant du banc en cas de doute. Seul le fabricant peut confirmer si le banc doit être changer ou non. Pas l’assureur, ni le policier ou l’ambulancier

Voici maintenant des conseils de PROS :

  • évitez d’acheter un siège d’auto dans les ventes de garage ou sur les sites de revente. Si vous optez pour un siège usagé, assurez-vous que l’étiquette de Transports Canada y est ainsi que tous les autocollants, que vous avez le guide d’instructions, que le siège n’est pas expiré et qu’il n’a pas fait l’objet d’un rappel;
  • évitez également d’acheter un siège d’auto 3 en 1 (de la naissance à 30 kg ou 65 lb). Ce type de siège coûte une fortune et ne correspond pas toujours aisément à la fonction requise au fil du temps. Il est préférable de se procurer un bon siège 2 en 1 et un siège d’appoint par la suite. Au final, l’ensemble vous reviendra moins cher!
  • tous les sièges vendus au Canada doivent respecter les normes en cas de collision. Il ne sert à rien d’acheter un siège du genre lazy-boy rembourré partout puisqu’il n’est pas nécessairement plus sécuritaire pour autant. Le prix ne fait pas toujours foi du meilleur choix à faire! Attendez-vous à payer un siège intermédiaire très fonctionnel entre 150 et 250 $;
  • de grâce, achetez un siège qui convient à votre véhicule! Évitez le siège de type avion F-18 à 400 $… qui ne rentre même pas dans une sous-compacte!
  • il n’y a ni marques ni compagnies recommandées en autant qu’elles respectent les règles de sécurité, que le siège est à votre goût et convient à votre voiture;
  • le siège d’auto doit être orienté vers l’arrière dans la voiture le plus longtemps possible. Même si les jambes de votre enfant touchent le dossier de la banquette arrière du véhicule, il sera plus en sécurité face vers l’arrière. Le manuel du siège vous indiquera les limites de poids et de taille pour ce type d’installation. En cas de collision, le corps d’un bébé installé dans un siège orienté vers l’arrière s’enfoncera dans le dossier plutôt que d’être projeté vers l’avant; par conséquent, son cou et son thorax seront ainsi mieux protégés.
  • si l’enfant est malade ou nécessite une surveillance accrue et doit être installé à l’avant de la voiture, il faut toujours désactiver le coussin gonflable. Il est alors essentiel de lire attentivement votre manuel du propriétaire du véhicule ainsi que celui du fabricant du banc d’auto. Contacter la Société de l’assurance automobile pour plus de renseignements.

En ce qui concerne l’installation du siège d’auto :

  • il y a aussi des règles à respecter lors de l’installation du siège dans votre voiture. Il faut suivre les étapes, lire les instructions et conseils pour rendre le tout conforme et sécuritaire. Si vous avez deux voitures, vous devez faire deux installations, car si l’un de vous avait à partir rapidement, il faut que l’autre voiture familiale soit tout aussi bien préparée pour le bébé. Les novices en la matière prennent parfois plusieurs heures à y arriver;
  • il faut du temps et de la rigueur pour bien installer un siège la première fois. Dans leur pratique, les Benoit remarquent trop souvent des erreurs d’installation du siège lui-même, mais aussi des courroies, des sangles, des attaches qui sécurisent le bébé dans son siège. En ce sens, il est souhaitable d’installer le siège, puis de le faire vérifier avant l’accouchement, soit vers 34-36 semaines de grossesse, pour être prêts lors de l’arrivée de votre bébé. Retenez qu’une installation vite faite, à la dernière minute sous le stress, laisse régulièrement à désirer et pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour votre bébé;
  • de préférence, faites vérifier à nouveau votre siège, mais cette fois avec le bébé à l’intérieur peu après sa naissance; cela ne prendra que quelques minutes et vous sécurisera dans votre façon de faire.

Des liens utiles :

• le site cpsac.org (en anglais). Il s’agit de l’Association pour la Sécurité des Enfants Passagers du Canada, un organisme à but non lucratif ayant entre autres comme but d’éduquer la population face aux meilleures pratiques;

➡️ Rencontrez un technicienne certifiée pour la vérification / installation de votre banc d’auto : http://www.cpsac.org/find-a-tech

Documents en français

➡️ Info sur mode face arrière : http://bit.ly/facearriere

➡️ Infor sur mode face avant : http://bit.ly/faceavant

En fait ici — http://www.parachutecanada.org/ressources

Autres liens pour l’achat de sièges concocté par une technicienne certifiée:

https://mamanloupsden.com/fr/sieges-recommandes-par-des-tsep/

Quelques liens fournis par une lectrice pour bonifier votre lecture (en anglais seulement) :

Voilà!

À bientôt, tout le monde!

Marie
La spécialiste des bébés

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Allaitement : Être en relation avec mon bébé

Allaitement : Être en relation avec mon bébé

Comment se déroulent les premiers moments avec bébé? Comment le corps se prépare‑t‑il à l’allaitement? Marie aborde le sujet et
Accouchement dans une chambre des naissances

Accouchement dans une chambre des naissances

Les chambres des naissances à l’hôpital ont révolutionné l’atmosphère dans laquelle se vit l’arrivée d’un bébé. Faites une visite guidée
Malaises chez le nouveau-né

Malaises chez le nouveau-né

Conjonctivite du nouveau-né, séborrhée dermatite (ou chapeau), ballonnements, régurgitations et vomissement, reflux et coliques. Ce sont des malaises chez le
Sexualité et grossesse

Sexualité et grossesse

Est-ce qu’une relation sexuelle en début de grossesse peut provoquer une fausse couche? Lorsque le ventre est très proéminent, comment