Photo - bébé heureux et en bonne santé

Immunité intestinale du bébé ou microbiote intestinal

31-32 semaines de grossesse, Conseils santé, Postnatal

Mise à jour de l’article : octobre 2023.

Bonjour les parents,

Saviez-vous qu’il y a jusqu’à 80 % des cellules immunitaires du corps humain qui se localisent dans votre tube digestif? De plus en plus, on nomme la paroi intestinale comme le deuxième cerveau du corps humain, en raison de sa grande importance au niveau immunitaire mais aussi, au niveau neurologique. Un déséquilibre au niveau intestinal a une répercussion sur plusieurs fonctions de l’organisme.


Dans ce billet : 


Vous comprenez que l’estomac, le petit et le gros intestin ne sont pas que des organes de digestion et d’absorption. C’est un ensemble d’organes immunitaires majeur chez l’être humain, actif dès la naissance grâce aux bactéries qui sont des organismes vivants requis et irremplaçables.

Image - système digestif intestinal

Plusieurs d’entre vous se réfèrent à moi pour me demander des conseils pour leur bébé qui éprouve des difficultés à se défendre contre des infections au quotidien et qui est traité fréquemment avec des antibiotiques. Je comprends votre malaise vis-à-vis cette situation.

L’enfant qui a reçu un antibiotique, par exemple à la période néonatale, aura un microbiote intestinal altéré. Il sera plus à risque de développer des infections par la suite ou maladies comme l’asthme, obésité, diabète.

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé comment était le système immunitaire d’un bébé à sa naissance? Oui, il est immature mais quoi encore? Vous me direz très certainement que la mère a transmis beaucoup de sa propre immunité (ses anticorps) à son bébé durant la grossesse et qu’elle continue de le faire après la naissance avec l’allaitement. Vous avez raison. Mais, si je vous disais que la façon dont le bébé a vu le jour peut aussi influencer son état immunitaire au niveau intestinal, me croiriez-vous? Je vous explique.

Naissance par voie vaginale

Saviez-vous qu’une femme qui a consommé des probiotiques en supplément durant la grossesse et des prébiotiques contenus dans les noix, fibres et légumes, aide son milieu intestinal à elle mais aussi celui de son bébé à venir.

Dans les faits, un bébé qui naît par la voie vaginale sera mis en contact dès ce passage avec des milliers de bonnes bactéries. On parle plus spécifiquement des bifidobactéries (probiotiques) qui habiteront son intestin et qui l’aideront à se défendre contre des agents microbiens envahisseurs ou pathogènes (mauvaises bactéries, virus et autres), à prévenir des maladies métaboliques comme le diabète, l’obésité et à mener à une bonne santé en général.

Selon une étude finlandaise récente, plus de 72 % des microbes initiaux formant le microbiote d’un nouveau-né viennent de l’intestin de la mère. Chaque bébé a un microbiote bien à lui et unique comme son empreinte digitale. Un bébé à terme a un microbiote qui est différent d’un bébé prématuré, le type de naissance influence aussi la composition du microbiote ainsi que la pratique de l’allaitement maternel. 

On sait maintenant au niveau scientifique que le liquide amniotique, le placenta et le méconium (selle du bébé à la naissance) ne sont pas stériles in-utéro. Effectivement, on y retrouve un peu de bactéries et le bébé en buvant le liquide amniotique et via le placenta sera déjà en contact avec certaines bactéries que l’on retrouvera par la suite dans ses selles.

Le bébé est donc, dès sa vie intra-utérine, en contact avec les premières bactéries qui tapisseront son intestin à lui. Ce constat ajouté à une grossesse en santé chez la mère, un accouchement vaginal sans antibiotique et un allaitement maternel, on peut dire que tous ces éléments auront un impact majeur très positif pour la vie du bébé au niveau immunitaire, métabolique et développemental. Pourquoi cette contamination naturelle est-elle positive? Lors de son arrivée dans la vie extra-utérine, le bébé doit développer son microbiote intestinal et sa flore intestinale qui seront influencés d’une part, par la génétique, le mode d’accouchement, les premiers jours de vie et ensuite, par le type d’alimentation et les facteurs environnementaux.

Microbiote intestinal est un terme assez récent qui désigne la partie immunitaire du milieu intestinal de bébé. C’est un écosystème qui regroupe différentes sortes de bactéries qui contribuent à la santé pour se prémunir contre les agents infectieux, bactéries et virus. Ainsi, les bonnes bactéries se fixeront à la paroi intestinale et elles empêcheront les mauvaises bactéries de s’y ancrer en faisant office d’antibiotique naturel du système. Les études préliminaires sur l’humain et les animaux démontrent qu’un bon microbiote aide au niveau: de la motilité intestinale, de la perception de la douleur, du comportement, de l’humeur et du développement neurocognitif.

Naissance par césarienne

Photo - bloc opératoire naissance par césarienneSi le bébé naît par césarienne, a-t-il une protection adéquate à l’intestin?

En plus d’arriver dans un milieu très aseptisé, bien loin des bactéries utiles à la vie extra-utérine, le bébé n’a pas été en contact avec la contamination souhaitée lors d’un passage au niveau vaginal dans l’accouchement par voie naturelle. Les microbes de la peau de la mère et du père ainsi que l’allaitement aideront à compenser le manque d’exposition aux bactéries lors de la naissance et aideront à former le microbiote du bébé suite à son arrivée. Voyez l’importance du peau à peau et de favoriser la première tétée rapidement, afin de coloniser l’intestin du bébé de bonnes bactéries et compenser, dans une certaine mesure, le retard et le déséquilibre causé par la pratique d’une césarienne sur le microbiote du nouveau-né.

On recommande de plus en plus la prise de probiotiques pour aider à rééquilibrer le microbiote intestinal du bébé. Le terme » probiotique » veut dire: qui contient des micro-organismes vivants qui ont un effet positif chez les personnes qui en consomment . Ces probiotiques aideront à nourrir et à développer, entre autres, les cellules immunitaires et neurologiques dans l’intestin. Cette pratique semble démontrer des résultats très prometteurs.

Selon l’âge de votre bébé ou pour une mère allaitante, consultez un professionnel avant de les utiliser afin de prendre le bon probiotique pour la fonction que l’on souhaite améliorer. Chaque probiotique est spécifique à la souche sur laquelle on veut agir. Par exemple, pour les coliques BioGaia et pour un intestin irritable, Tuzen ou Align.

Pour en apprendre davantage sur ce sujet, lisez Bonnes bactéries vs moins bonnes bactéries.

 

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Voir toutes les vidéos.

Vidéo Préparation affective naissance

Vidéo préparation affective à la naissance

La préparation affective à la naissance, souvent appelée haptonomie, est une approche très intéressante à connaître pour communiquer avec le
Vidéo sur comment fabriquer les purées de bébé avec une nutritionniste

Les purées de bébé

Marie reçoit Mélissa Labonté, diététiste-nutritionniste pour parler des purées de bébé. L'introduction des aliments est une grande étape pour les
Le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal

Le microbiote intestinal est un thème encore peu connu, mais tellement important. La connaissance évolue constamment et il est important
Miniature vidéo sexualité et grossesse

Sexualité et grossesse

Est-ce qu’une relation sexuelle en début de grossesse peut provoquer une fausse couche? Lorsque le ventre est très proéminent, comment

Découvrir d’autres articles

Marie, dis-moi

J’ai des petites bosses sur l’aréole de mes seins

Je me suis rendue compte que j'avais des petites bosses sur l'aréole de mes deux seins et je me demande bien à quoi cela sert,
Photo - peluches dans un lit de bébé

Comment prévenir les situations d’urgence avec un bébé?

Voici des idées de moyens préventifs afin d’éviter le plus possible des circonstances qui pourraient mettre en danger la vie de votre enfant.
Marie, dis-moi

J’allaite, quoi prendre pour soigner un rhume?

Marie, j’allaite et je me demande ceci : si je prends des médicaments pour soigner mon rhume, ceux-ci se transmettent-ils à mon bébé? Si oui, est-ce
Le cytomégalovirus (CMV) et la grossesse

Le cytomégalovirus (CMV) et la grossesse

L’infection cytomégalovirus est l’infection congénitale la plus fréquente durant la grossesse. C'est aussi l'infection la plus méconnue.

Immunité intestinale du bébé ou microbiote intestinal

Par Marie Fortier Temps de lecture: 5 min
8