Photo - Gestion animale et arrivée de bébé - 36 semaines de grossesse - journal intime de Chantal

Mes pensées ces jours-ci sont à la gestion animale

35-36 semaines de grossesse, Conseils santé, Témoignages

Lisez le récit précédent de Chantal en consultant Les tics et les tacs… L’angoisse du temps qui passe trop lentement et trop vite.

Dernier droit!

36ème semaine, plus que 4. Comme c’est rassurant de savoir qu’un bébé né à la semaine 37 est considéré à terme…Il aura bien fait ça notre petit homme. Ça fait une semaine qu’on se demande de quel côté il est. On croit qu’il a mis sa petite tête vers le bas…mais ce n’est pas clair s’il est postérieur ou antérieur…On a bien hâte au prochain rendez-vous avec le gynécologue la semaine prochaine. On espère qu’il va nous en dire un peu plus. Chose certaine, il est encore capable de bouger, parce qu’il en déplace du liquide!!!

Toujours pas trop de contraction, on n’a donc pas l’impression que ça se présente en avance pour tout de suite. Pour ma part, je n’ai donc pas encore le stress de l’accouchement très présent.

Photo - Gestion animale et arrivée de bébé - 36 semaines de grossesse - journal intime de ChantalMes pensées ces jours-ci sont à la gestion animale. Nous avons une maison bien garnie de chats et d’un chien. Tous bien adorables, mais les animaux sont ce qu’ils sont. Surtout notre petit Lukas, chien wheaten terrier de 6 ans. Je l’ai adopté il y a plus de trois ans d’un refuge et comme tout animal de refuge on connaît peu leur passé, sinon qu’on se doute que celui-ci a été troublé. Rachel, la maman qui porte, s’est jointe à la famille après Lukas, c’est donc à la base mon choix d’adopter ce chien. Pendant un an il a été sans problème bien qu’il présentait une certaine anxiété dans un environnement trop bruyant et stimulant. Dans la 2ème année, on a eu des incidents et de l’hyper-réactivité, surtout liés à un malaise avec les enfants. Après quelques consultations en comportement canin, on réalise qu’il est insécure lorsqu’il est fixé du regard. Évidemment, c’est le propre des enfants de fixer et d’autant plus à la hauteur des yeux…Il a donc mal réagi avec un enfant proche de la famille. Sans dommage, mais ce fut une expérience traumatisante. Et il est difficile d’imaginer Lukas ainsi quand on le connaît, il est très sociable et affectueux de nature, c’est plutôt un « happy dog ». Nous avons donc entrepris dans les cours canins des exercices de désensibilisation. Il est très bon, il veut bien faire et à chaque fois, il prend de plus en plus les bonnes décisions.

Mais on va toujours considérer le risque et on doit en être consciente et ne jamais oublier, même quand tout semble parfait. Ce qui nous a mis devant des choix. Au risque de jugement, nous avons décidé qu’il évoluait bien, et nous pouvons dans plusieurs cas remarquer qu’il est moins anxieux dans plusieurs situations. Nous l’avons donc habitué à la muselière, et il nous reste encore du travail et il en restera toujours pour le désensibiliser à plusieurs situations.

Rachel me supporte et accepte, car comme c’est moi qui l’ai adopté, elle me laisse se prononcer. Elle ne me met pas de pression et je l’aime d’autant plus pour ça. Malgré tout je sais que c’est une décision qui impactera la gestion de l’environnement au jour le jour avec le petit et que chacune de notre côté nous y pensons. Ça aide, nous avons la chance d’avoir un grand terrain où Lukas peut être libre et avoir de l’espace pour lui pendant que bébé dans la maison pourra se dégourdir librement. Ce qui nous permettra de prendre des pauses de gestion.

Mais quand on dit que la venue d’un bébé c’est tout un changement de vie, la présence du chien spécial et l’adaptation de Lukas rendra l’expérience d’autant plus grande. Rien n’est définitif, pour l’instant on a décidé de voir comment ça se passera. Ça ne veut pas dire que nous ne changerons pas de décision. Si nous trouvons la situation trop difficile et exigeante à gérer, on pourra voir à trouver une meilleure solution pour tout le monde. Nous savons que bien que Lukas s’épanouit et devient un chien plus calme avec nous, que des alternatives existent. Heureusement, on a eu beaucoup d’aide du Centre le Prestige Canin pour nous rassurer peu importe la décision. Ces consultations auront peut-être empêché une séparation canine, ou du moins nous ont donné des outils pour travailler avec Lukas et pour d’autres chiens un jour. Pour tout chien, je recommande ces cours, ils nous permettent de mieux comprendre notre animal et lui donner de meilleures balises.

Je me dis qu’on va prendre une journée à la fois. Il sera en garde chez ma soeur, le temps de s’habituer à la vie à la maison avec petit homme.. Lorsqu’on sera prête on introduira Lukas, une étape à la fois. On le prépare déjà. Nous croyons que ça va bien se passer, le but est de garder un environnement sécuritaire 100 % du temps. Nous espérons que Lukas et bébé deviendront les meilleurs amis du monde, ce qui est souvent le cas avec un membre de la famille peu importe le chien. La confiance que Lukas développera pour notre petit bonhomme lui permettra d’apprendre la vie avec un enfant. Tout en sachant que cette confiance ne sera pas nécessairement transposée à tous les enfants. Je considérerai toujours Lukas comme notre petit chien spécial, qui demande plus de gestion qu’un autre. Ça nous permettra aussi d’apprendre à notre enfant comment on interagit avec un chien. Même le meilleur chien du monde n’aime pas se faire tirer la queue et les oreilles par les enfants… Lukas est un bon chien qui mérite qu’on lui donne ce temps et ces efforts pour l’encadrer correctement, le comprendre. Mais si j’en parle aujourd’hui ici, c’est que ça fait partie de mes pensées en préparation de bébé….Chaque famille est unique, et demande une attention particulière…ce sera la nôtre et espérons-le, Lukas continuera d’en faire partie encore pour quelques années.

À bientôt, nous retournons à nos préparations!!!

Pour poursuivre votre lecture, rendez-vous à la suite Tête en haut, tête en bas!

Chantal
Les opinions émises dans ce billet n’engagent que l’auteure.

Photo - Échographie 20 semaines - journal intime de Chantal et Rachel

Découvrir nos vidéos

Adhérez à un forfait mensuel ou trimestriel dès maintenant afin d’accéder aux vidéos complètes

Voir toutes les vidéos.

Accouchement en maison des naissances

Accouchement en maison des naissances

Marie assiste à l’accouchement du 4e enfant de Amy et Greg. Le couple a choisi la maison des naissances pour donner
Miniature vidéo la méthode bonapace

Méthode Bonapace

Vous êtes nerveux quant à l’arrivée prochaine de bébé? Vous vous questionnez sur votre rôle comme accompagnateur pendant le travail
Miniature vidéo évolution du travail

Évolution du travail

Quelles sont les conditions pour qu’un accouchement se fasse par voie vaginale? Marie vous les explique en termes clairs. Vous serez
Le biberon

Le biberon

Vous aimeriez donner le biberon à votre bébé mais vous ne savez pas par où commencer? Marie rencontre Sakouna Phouttama, nutritionniste,

Découvrir d’autres articles

Choix du lit et du matelas de bébé

Choix du lit et du matelas de bébé

La rédaction de ce billet s’est faite en partenariat avec la Boutique Bébé Maude. Pas facile de trouver la couchette (bassinette), le matelas pour votre bébé!
Photo - Femme enceinte qui peinture

Peinture pendant la grossesse

Certains produits de peinture contiennent des matières toxiques pouvant être nocives. La peinture pendant la grossesse à privilégier est important à savoir.
Les symptômes de grossesse

Les symptômes de grossesse

C’est bien de comprendre ce qui nous arrive. Dans ce billet, je décrirai les changements durant la grossesse, du début à la fin.
L'infertilité

L’infertilité

Billet mis à jour le 16 décembre 2020 Bonjour les parents, J’ai pensé écrire ce billet pour tenter d’expliquer un peu plus cette problématique en

Mes pensées ces jours-ci sont à la gestion animale

Par Chantal Temps de lecture: 4 min
0