gtag('config', 'AW-970745833');

Lorsque l’on se prépare à la venue d’un bébé, je trouve très à propos de s’ouvrir à plusieurs pratiques qui peuvent vous venir en aide soit en prénatal ou postnatal. L’acupuncture en est un exemple.

L’acupuncture est une technique préventive sécuritaire faisant partie de la médecine chinoise traditionnelle. L’acupuncteur utilise de fines aiguilles ainsi que de la chaleur (moxibustion) sur un circuit bien précis des méridiens (circuit électrique énergétique) pour obtenir un effet anti-inflammatoire et calmant de la douleur. Dans le cas d’une femme enceinte ou qui accouche, il y a des points spéciaux à éviter ou à stimuler dépendant du résultat que l’on souhaite. Ce qui suggère de faire appel à des acupuncteurs qualifiés pour cette clientèle.

D’après les résultats d’une recherche sur l’efficacité de l’acupuncture durant le travail et l’accouchement, il semble que les femmes aient constaté un effet calmant à la suite des traitements, qu’elles se sentaient plus détendues et avaient un plus grand sentiment de contrôle.

L’acupuncture aux différents moments durant la grossesse

Durant la grossesse, l’acupuncture peut diminuer les nausées, l’anxiété, les ennuis digestifs, tels les reflux, ainsi qu’aider à l’élimination intestinale. Plus tard dans la grossesse, cette technique peut soulager les symptômes associés aux tunnels carpiens pouvant se développer en raison de l’enflure, de la rétention liquidienne. À la fin de la grossesse, elle peut soulager les maux de dos de la maman, aider le bébé à prendre la bonne position pour s’aligner dans le bassin de sa mère et même, ralentir ou faire cesser les contractions d’un travail prématuré en relaxant le muscle utérin.

Durant le travail et l’accouchement, l’acupuncture peut soit stimuler, soit ralentir les contractions (selon le cas), contribuer à la dilatation du col de l’utérus et aider à assouplir le périnée de la maman pour faciliter la sortie de son bébé.

Même en postnatal, cette thérapeutique peut s’avérer efficace, notamment pour diminuer les saignements.

D’après les résultats d’une recherche sur l’efficacité de l’acupuncture durant le travail et l’accouchement, il semble que les femmes aient constaté un effet calmant à la suite des traitements, qu’elles se sentaient plus détendues et avaient un plus grand sentiment de contrôle. De plus, elles auraient eu moins recours aux méthodes pharmaceutiques (médicaments) pour soulager la douleur. Ce constat m’amène à vous suggérer cette alternative lors des cours prénataux autant durant la grossesse que le après la mise au monde en passant par l’accouchement.

Voilà! À vous maintenant de voir si cela peut vous aller…

Billets liés : 

Vidéos liées :

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu