L’accouchement est souvent préoccupant pour l’ensemble des femmes et des hommes qui attendent leur bébé, puisque c’est une portion d’inconnu et une douleur promise que l’on anticipe souvent négativement. Il faut savoir que la femme a ce qu’il lui faut pour accoucher naturellement de son bébé. Accouchement naturel veut dire : mettre au monde son bébé par voie vaginale spontanément, à la suite d’un travail physiologique et sans l’emploi d’anesthésie.

Les hormones telles que l’ocytocine, l’endorphine, les catécholamines et autres qui entrent en jeu lors du travail et de l’accouchement sont très fragiles. Elles peuvent être influencées autant par la dimension physique que psychologique, sociale et aussi par l’environnement. Cela dit, vaut mieux pour la femme enceinte, dès le départ, de se sentir à l’aise avec son corps, être bien dans sa tête, être bien accompagnée et guidée lors de son travail et accouchement, afin de favoriser tous les éléments à la fois et d’arriver à mettre au monde son bébé de façon naturelle.

Aujourd’hui, j’ai vu une maman qui a dû avoir une césarienne d’urgence à la fin de son travail parce que le rythme cardiaque du bébé décélérait. Elle était un peu déçue de la situation, car elle aurait bien sûr souhaité que cela soit différent. C’est là qu’on se rend vraiment compte que lorsqu’on est couchée dans un lit de salle d’accouchement, on fait toujours de son mieux et ce que l’on peut et pas nécessairement ce que l’on veut. Toutefois, je pense que ce qui est le plus important lors d’une naissance, c’est que maman et bébé se portent bien!!! N’oubliez pas cela les filles.

Même si la grossesse s’est passée de façon exemplaire, on ne peut prévoir d’avance l’issue de la naissance de notre enfant. Je pense que l’on doit avoir confiance en la vie et rester ouverte aux différentes possibilités de mettre au monde son bébé. Vous n’êtes pas moins bonne mère, ni moins bonne femme, ni moins bonne amoureuse pour autant; c’est la vie qui est comme cela! Vous aurez fait ce qui était en votre pouvoir et pour le reste, il faut apprendre à s’abandonner à l’instant présent et croire au meilleur pour nous.

Vous avez de grandes forces intérieures pour faire face à ce genre de situation, alors, puisez à même votre puits personnel pour traverser cet événement le plus sainement possible et si la cause de la césarienne n’est pas récurrente à une autre grossesse (ex. : siège, rythme cardiaque du bébé, présentation du bébé, placenta trop bas), peut-être pourrez-vous avoir un autre enfant mais, cette fois, par voie vaginale et réaliser ainsi votre rêve initial, qui sait!

Voici les billets de blogue en lien pour lecture supplémentaire :

Il y a aussi les vidéos que vous pouvez voir :

À bientôt,

Marie
La spécialiste des bébés

N’hésitez pas à partager vos expériences à l’aide d’un commentaire

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu