Pour connaître les caractéristiques de l’hypertension gravidique, voir le billet précédent : Définition de l’hypertension gravidique

Les signes et les symptômes de l’hypertension gravidique durant la grossesse sont multiples. Outre la présence d’une tension artérielle égale ou supérieure à 140/90 à plus de 20 semaines de grossesse, les autres signes et symptômes potentiels à surveiller pour l’hypertension gravidique peuvent avoir une forme et une intensité variables d’une femme à l’autre dans l’évolution de la situation vers la pré‑éclampsie. N’oubliez pas que les signes énumérés ici ne sont pas limitatifs et n’ont pas à se cumuler pour établir le diagnostic de pré‑éclampsie (légère ou sévère). La pré-éclampsie peut-être » précoce » soit, avant 34 semaines de grossesse dans 0.4% des cas, ou » intermédiaire » c’est-à-dire, entre 34 et 37 semaines à 0.8% et aussi la pré-éclampsie tardive soit après 37 semaine à 1.6%.

Photo - La haute pression pendant la grossesse peut causer des maux de têteVoici quelques symptômes possibles :

  • maux de tête (céphalée) très fréquents;
  • nausée intense avec ou sans vomissement;
  • difficultés à respirer (dyspnée);
  • bourdonnement d’oreille (appelé aussi acouphène);
  • rots fréquents (réflexe ostéo‑tendineux);
  • tremblements, irritabilité;
  • moins de débit urinaire, enflure et protéines dans les urines;
  • trouble de la vue (voir une tache lumineuse dans votre champ visuel, étoiles brillantes, aussi appelé phosphène).

Plus tard et si cela évolue vers la pré‑éclampsie plus sévère :

  • vertiges;
  • peut avoir saignement et/ou pétéchies (veines éclatées donnant des points rouges sur la peau);
  • douleurs épigastriques (douleur à l’estomac, sous les seins, souvent décrite par les mamans sous forme de « barre ») ou douleur au quadran supérieur droit de l’abdomen (sous la cage thoracique à droite) peut témoigner de l’atteinte du foie;
  • l’ajout de symptômes divers peut faire évoluer la pré‑éclampsie vers sa forme la plus grave appelée le « HELLP syndrome » avec atteinte de différentes fonctions et organes de la femme enceinte : rein, foie, sang, etc.

Quelles femmes sont plus à risque d’hypertension gravidique?

  • celle qui a déjà fait de l’hypertension dans ses antécédents médicaux ou dans sa famille (histoire familiale);
  • celle qui est enceinte pour la première fois (primipare)
  • celle qui a déjà fait de l’hypertension ou pré‑éclampsie à une grossesse antérieure;
  • celle qui a des antécédents d’hypertension dans sa famille (mère, sœur);
  • celle qui attend des jumeaux;
  • celle qui est âgée de 40 ans et plus (et/ou un écart de 10 ans entre 2 grossesses);
  • celle qui ont un indice de masse corporelle à plus de 35, donc de l’obésité avant la grossesse;
  • celle qui souffre déjà d’un problème de santé chronique comme le diabète, un problème vasculaire ou rénal.

De nos jours, la médecine peut

Que faire pour prévenir l’hypertension gravidique?

Les signes et les symptômes de l’hypertension gravidique durant la grossesse sont nombreux. Il importe de bien déceler les signes qui la désigne.

Pour lire la suite, rendez-vous au billet : Les traitements de l’hypertension gravidique

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu