Pour lire la première partie, rendez-vous à Choisir de devenir mère en SOLO.

Les femmes qui décident d’avoir un enfant seul ne sont ni des « extraterrestres », ni des « folles », ni des femmes « inconscientes ».

Ce sont des femmes qui se rapprochent le plus souvent de la quarantaine, âge fatidique où l’horloge de la maternité sonne très fort ce qui a pour effet de mettre une grande pression à passer à l’action, sinon, on passe à côté. C’est là ou jamais!

Même si plusieurs expriment dès l’âge de la vingtaine, leur rêve d’être un jour une mère,  elles attendent patiemment que l’occasion rêvée se présente, une relation stable avec L’HOMME de la situation, son homme, qui deviendra leur amoureux et le père de leurs enfants. Force est de constater que les choses n’arrivent pas toujours comme on le souhaite c’est pourquoi, plusieurs d’entre elles, disent avoir garder en tête, un plan B si jamais la vie en déciderait autrement.

C’est pourquoi, avec l’avancement du temps, l’option d’être mère en solo deviendra plus concrète et même une évidence pour plusieurs d’entre elles qui débuteront leurs démarches formelles vers l’insémination.

Bon nombre de ces femmes ont rencontré des hommes, mais qui ne partagent pas le même désir d’enfanter. Soit qu’ils n’étaient pas prêts ou avaient de la difficulté à s’engager officiellement ou avaient déjà des enfants de relations précédentes et ne souhaitaient pas revivre l’expérience de la paternité, bref, pas du tout sur la même longueur d’onde.

Ces femmes déçues en arrivent à penser qu’elles doivent surmonter leurs peurs pour foncer dans ce projet de devenir mère sans remettre à demain, sans être dépendante de quelqu’un, sans attendre que tous les éléments viennent possiblement à leur rencontre au bon moment.

Il faut dire également que certaines femmes aiment leur célibat, choisissent volontairement d’être seule pour vivre leur vie à leur façon et sans compromis. Elles se sentent entières, heureuses et leur désir d’être mère est plus grand que celui d’être en couple. Ce qui fait que de devenir mère en solo est une option des plus réaliste pour elles.

Souvent pleines de personnalité, on voit des femmes indépendantes, fonceuses, débrouillardes qui sont autonomes, très responsables, avec un bon emploi, un bon revenu, souvent propriétaire de leur logis et se disent bien entourées de leur famille et de leurs amis face à cette décision. Elle pourra avoir du soutien en cas de besoin et le bébé grandira avec des personnes significatives et aimantes autour de lui. C’est ce qui les encourage à relever ce grand défi de vie.

Pour continuer votre lecture, rendez-vous à l’article suivant : Qu’est ce qui motive la décision d’être une mère en solo?

Publicité - Medela - MedelaBoutique.ca - Ouvert 24 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu