Vivre en soi une séparation ou un divorce est un défi à surmonter pour un couple, imaginez lorsqu’il y a un ou plusieurs jeunes enfants à considérer dans l’équation.

Les jeunes enfants sont à la merci de leur environnement pour la découverte du monde qui les entoure, vivre des expériences afin de développer divers apprentissages qu’ils ont à faire, autant dans la sphère physique que psychologique, affective et sociale. Les parents sont, par leur rôle, les personnes les plus significatives au départ pour les accompagner au fur et à mesure du temps, et ce, pour assurer leur sécurité, leur stabilité et leur développement. C’est pourquoi on dit qu’un enfant en très bas âge est un être dépendant de ses expériences!

On peut affirmer sans se tromper, qu’un divorce ou une séparation de couple peut impacter directement sur le développement de l’enfant et plus particulièrement, pour un enfant de moins de 4 ans, puisqu’il est très sensible au climat et à l’environnement dans lequel il évolue dans cette jeune enfance.

Atténuer les conséquences possibles chez les jeunes enfants passera inévitablement par une reconnaissance parentale que leur nourrisson n’est pas en mesure de comprendre ce qui arrive à ses parents, et qu’ils doivent tout de même répondre à ses besoins dans une ambiance qui lui permettra de continuer d’évoluer dans son développement tant physique, psychologique qu’affectif.


Dans ce billet:
Les éléments importants lors d’une séparation ou d’un divorce
Les besoins d’un enfant en bas âge à considérer lors d’une séparation
Comment envisager le temps parental?
Trucs pratiques pour aider l’adaptation d’un jeune enfant lors d’une séparation


Les statistiques de séparations et divorces au sein des couples

Ce n’est pas une surprise pour personne de constater une augmentation marquée des taux de séparations et divorces dans les dernières décennies au niveau mondial, et la période périnatale n’y échappe pas. Dans les pays industrialisés, ce taux a plus que doublé.

Ce que l’on observe particulièrement dans les dernières années réside dans le fait que les séparations arrivent souvent plus tôt, et peuvent se répéter par la suite dans des relations subséquentes, des familles reconstituées.

Il est évident que la pandémie de la COVID-19 n’a pas du tout amélioré ces statistiques plutôt sombres, bien au contraire. Hé oui! Avec le confinement imposé, on remarque jusqu’à présent une tendance croissante et bien réelle, du nombre des demandes de séparation depuis le début de la crise, et ce, encore plus chez les familles comptant des enfants en bas âge. L’augmentation du stress liée à la gestion du travail, à la perte de revenu, à la dynamique dans le couple préexistante, à la vie de tous les jours avec de jeunes enfants met à rude épreuve les couples et crée de la frustration et de l’irritabilité à la longue.

Vivre une séparation ou un divorce engendre à coup sûr des ajustements des plus importants pour une famille. Celle-ci engendrera aussi des changements marquants pour les jeunes enfants, vivant au cœur de ce bouleversement. Souvent les parents eux-mêmes sont souffrants et déstabilisés devant l’inconnu, l’incertitude quant à leur avenir et ils sont souvent moins en mesure d’offrir l’écoute et le réconfort habituel. Les nourrissons, de leur côté, sont très sensibles à leur environnement duquel ils doivent développer leur confiance, et la séparation de leur parent vient toucher directement le cadre de vie sécurisant et stable dont il pouvait jouir jusque-là.

Continuer votre lecture: Les éléments importants lors d’une séparation ou d’un divorce

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu