gtag('config', 'AW-970745833');

Mise à jour du billet le 6 janvier 2017

Comme vous le savez, la rupture de la poche des eaux peut se produire en tout temps et en tout lieu. Imaginez vous qu’une maman a perdu ses eaux à l’épicerie, rayon des surgelés. C’est certain que cela est surprenant! C’est le choc, alors, à vous de me raconter votre histoire inusitée. Car oui, j’attends vos histoires…

La poche des eaux peut se rompre spontanément ou de façon artificielle avec l’aide d’un perce‑membrane (petit crochet). Quand la poche rompt, rien ne fait mal les mamans, car elle n’est pas innervée. Donc, quand elle se rompt, le liquide chaud s’écoule sur votre cuisse et c’est là que vous comprenez ce qui vient d’arriver.

La rupture des membranes est un processus physiologique normal qui se produit pour maintes raisons peu importe l’âge gestationnel. La rupture peut s’effectuer normalement à terme dans 8 % des cas, sous l’affaiblissement progressif des membranes combiné à la force des contractions utérines. À la suite de la rupture de la poche des eaux, c’est 90 % des femmes à terme qui auront un travail spontané dans les 24 h.

Toutefois, si la rupture se fait prématurément (2 à 3,5 %), c’est‑à‑dire avant 37 semaines de grossesse, on peut alors compter une période plus longue avant que le travail ne s’amorce. Le travail débutera dans 50 % des cas seulement. On sait également que la rupture de la poche des eaux de façon prématurée peut être la résultante de plusieurs circonstances potentielles comme par exemple : une infection (ex : vaginose bactérienne), une grossesse gemellaire ou un travail prématuré. Mais la cause véritable peut demeurer inconnue.

Le plus souvent, le liquide est clair comme de l’eau, Il peut parfois être teinté, parfois jaunâtre et même verdâtre à l’occasion. Le liquide verdâtre provient du fait que le bébé a fait des selles dans votre utérus, dans sa poche amniotique et le méconium (première selle d’un bébé de couleur vert forêt) se mêle au liquide amniotique et vient le teindre en vert. Si cela vous arrivait, il vaut mieux appeler votre centre accoucheur pour aviser de votre arrivée et préciser en même temps la couleur de votre liquide amniotique afin de recevoir en direct les instructions à suivre dans pareille condition avant votre arrivée à l’hôpital.

Par conséquent, quand vous rompez spontanément votre poche des eaux, notez toujours l’heure de la rupture et la couleur du liquide.
Et oui, avec ou sans contractions, la rupture de la poche des eaux est une raison pour s’en venir à la maternité puisqu’il y a là un risque potentiel d’infection, car plus rien ne protège votre bébé du milieu extérieur. Si vous aviez des contractions avant la rupture de la poche des eaux, attendez‑vous à une augmentation de l’intensité de vos contractions puisque que c’est maintenant la tête de votre bébé qui appuie sur votre col au lieu de l’eau, qui faisait une espèce de coussin entre les deux. Souvent, après la rupture de la poche, le travail évolue aussi plus rapidement.

Les examens vaginaux ne sont pas recommandés quand il y a rupture de la poche des eaux, puisqu’il y a un risque accru d’infection. Au besoin, l’intervenant utilisera un spéculum stérile pour fin d’évaluation. Il est possible qu’un déclenchement du travail soit nécessaire pour diminuer encore une fois les risques d’infections pour la mère et son bébé.

N’oubliez pas de m’écrire pour me raconter vos histoires de poche des eaux!

D’ici là, je vous invite à écouter quelques anecdotes vécues pendant ma carrière :

Ou à visionner la vidéo sur la rupture de la poche des eaux.

À bientôt!

Marie
La spécialiste des bébés

5 Commentaires. Leave new

  • Katherine
    05/04/2018 4:36 pm

    À 39 semaines et 2 jours, mon médecin me proposait de décoller mes membranes. J’étais persuadée que j’accoucherais avant ma DPA. J’avais même « choisi » ma date qui était le lendemain de ce rendez-vous de suivi. Je devais me rendre à l’évidence… rien ne laissait croire que c’était réaliste que mon travail commence sous peu. Contre toute attente, j’ai perdu mes eaux durant la nuit. Pendant 7h, j’ai marché à l’étage, monté et descendu les escaliers, fait du ballon… mais aucun vrai travail. J’ai donc accepté d’être provoquée. Je suis donc passée de 2cm à 9.5 cm en 4h sans péridurale et j’ai poussé pendant 3h. Ma cocotte est finalement née à la date que j’avais choisie et ce, 24h exactement après mon rendez-vous de suivi de 39 semaines.

  • bonjour à vous,
    oui puisque l’eau peut passer au travers des sécrétions sans problème. L’eau se faufile facilement s’il y a un espace. À plus Marie

  • Est-ce qu’il est possible de perdre les eaux sans avoir perdu le bouchon muqueu?

  • tout à fait, la poche des eaux peut être fissurée et non complètement rupturée et la tête du bébé peut faire aussi un espèce de bouchon également sur le col qui empêche l’eau de couler plus abondamment. bonne continuité, Marie

  • melaniepelletier
    01/25/2017 8:23 pm

    Bonjour! De mon côté, j’étais à 39 semaines 1 jr à une soirée chez des amis. J’ai perdu mon bouchon muqueux en allant aux toilettes et Je me suis mise à avoir de petites fuites. Je ne pensais pas que c’était la rupture des eaux car je me l’imaginais comme une grosse flaque d’eau qui tombe comme dans les films. Je devais être un peu dans le déni, et je n’avais pas de contractions donc j’ai pris le métro pour revenir à la maison. En me levant de mon siège pour sortir du métro, là j’ai senti l’eau couler et j’avais tout l’entrejambe mouillé jusqu’aux genoux. J’ai donc marché d’un pas très rapide jusqu’à la maison en espérant ne croiser personne que je connaisse et appelé ma sage-femme, qui m’a confirmé que ça ressemblait bien à une rupture des eaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu