Bonjour les parents,

La paternité ne commence pas avec la maternité, mais bien avant!

Un homme se construit au fur et à mesure de sa vie et le tout est influencé par son éducation, son environnement, son développement, etc. Cette même personne cumulera à la fois plusieurs chapeaux dans son évolution comme celui d’homme, de travailleur, d’amoureux, d’ami et éventuellement de père. Mais tous ces rôles sont influencés par son passé, par les éléments de vie qui l’ont moulé avec le temps.


Dans ce billet : 


Il y a plusieurs auteurs qui ont écrit au sujet du devenir père. Denis Lord dit qu’un « père n’est pas celui qui donne la vie, ce serait trop facile, un père est celui qui donne l’amour! » puis Frederick Buechner s’avance plutôt en écrivant « Quand un enfant naît, un père naît aussi. »

Il n’y a pas de recette pour devenir parent, ni pour les pères, ni pour les mères. On s’est longtemps penché au niveau de la recherche sur le devenir mère afin de mieux comprendre tous les changements durant la grossesse puis lors de l’arrivée de l’enfant, l’attachement etc. Mais pour les pères, la littérature est beaucoup moins bavarde. De nos jours, ce qui est très positif, c’est qu’on peut lire de plus en plus de choses sur leur vécu à eux aussi. Il y a eu la formation de plusieurs associations et organisations dédiées aux pères qui veulent eux aussi prendre une place importante auprès de leur enfant et faire valoir leur vécu en tant qu’homme dans tout le processus du devenir parent et encore plus, du devenir père.

Je trouve tellement important que le papa se sente concerné dès le désir de concevoir, dès la grossesse. Avec sa compagne de vie, il sera aux premières loges pour accueillir ce petit être dans leur vie et prendre plaisir à découvrir cette facette de lui qu’il ne connaissait pas avant.

Avoir un premier bébé fait ressortir une émotion très profonde et souvent inexplicable d’une personne à l’autre. Plusieurs d’entre vous dirait qu’il faut le vivre pour le comprendre, n’est‑ce pas?

Les intervenants de la santé doivent être sensibilisés à inclure les pères dans leur approche, à les impliquer dans les décisions et les conversations, à les informer par rapport à tout ce qui les touche. Que le père sente que lui aussi est important dans tout ce processus vers le parentage. Même au niveau public, le message devrait être que le père est une personne tellement importante et que son rôle est reconnu haut et fort dans la famille.

Selon les études sur la survenue de la dépression paternelle à la période périnatale, c’est‑à‑dire autour d’une naissance, 10 % des hommes en souffrent, soit dès la grossesse ou dans les 6 mois qui suivent la naissance de leur enfant.

Assurez-vous de lire la suite, Qu’est‑ce qui explique le phénomène de dépression paternelle?

Ce billet est également disponible en: English

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse courriel valide.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu